Bouteilles d’eau : fin des pénuries mais les prix augmentent

Disparues des rayons depuis plusieurs mois, les bouteilles d’eau du groupe Danone devraient revenir très prochainement. Il y a un mais…

Bouteilles d’eau : fin des pénuries mais les prix augmentent – Source : Istock

Danone et certaines enseignes ont réussi à négocier. Ses bouteilles d’eau vont être de nouveau proposées, mais les prix ne seront plus les mêmes. Plusieurs marques dont Evian, Volvic, Badoit, etc. seront notamment concernées. On vous dit tout.

Prix des bouteilles d’eau : l’accord trouvé

Ces derniers mois, les eaux en bouteilles Evian, Volvic, Badoit et autres se sont raréfiées. Vous l’aurez sûrement remarqué si vous fréquentez les supermarchés Monoprix, Franprix, Casino ou encore Intermarché. La raison ? Le groupe Danone réclamait une hausse de prix.

Il a donc arrêté d’approvisionner les produits jusqu’à l’acceptation de sa demande. Le groupe Danone avait plusieurs arguments pour justifier sa demande. Il s’était notamment appuyé sur les coûts élevés de l’énergie et la flambée des frais de transport.

Malgré cela, le géant de l’agroalimentaire n’a pas obtenu les faveurs des grands distributeurs. Ces derniers ont jugé sa demande beaucoup trop excessive et l’a donc refusé. Sur BFM Business, Didier Duhaupand a même accusé Danone de profiter de l’inflation pour restaurer ses marges.

Si l’affaire semblait être mal engagée pour Danone, le groupe a fini par obtenir satisfaction. En effet, un accord aurait été finalement trouvé il y a quelques jours, comme l’a révélé Didier Duhaupand. Selon ce dernier, les marques devraient progressivement revenir dans les divers points de vente d’Intermarché dans les prochaines semaines.

L’ancien président du groupement Les Mousquetaires a aussi expliqué que ce retour ne se fera pas sans compromis. Selon ce qu’ils ont conclu avec Danone, les prix des produits seront revus à la hausse. C’est la condition exigée par le groupe pour continuer l’approvisionnement.

La flambée des prix des bouteilles d’eau

Vous l’avez sûrement noté vous aussi, le prix des bouteilles d’eau n’a cessé de flamber cette année. Une augmentation qui a touché quasiment toutes les marques. L’UFC-Que choisir, pour déterminer avec précision les hausses de cette année, a réalisé une étude.

Il a relevé quotidiennement les prix des bouteilles d’eau et les a comparés. Les résultats viennent d’être publiés. Comme indiqué par UFC-Que Choisir, les packs de 6 bouteilles d’eau ont vu leurs prix augmenter considérablement cette année.

Une hausse de 9 % a été relevée. L’enseigne qui a enregistré la hausse la plus forte est Auchan. Dans ses rayons, les prix des packs de 6 ont augmenté de +11 % en un an. En revanche, Leclerc est celle qui a enregistré la plus faible augmentation de prix.

Comme révélé par l’UFC-Que choisir, le prix des packs de 6 n’a flambé que de +7 % pour l’enseigne. En ce qui concerne les marques, La Cristalline est celle qui a enregistré la hausse la plus importante. Son prix, qui était de 11 centimes, en est maintenant à 13.

Aujourd’hui, elle coûte donc 30 fois plus cher que l’eau du robinet, bien qu’elle reste la référence la moins chère. Comme les eaux en bouteille, les produits électroménagers et électroniques ont également vu leurs prix flambés. Les réfrigérateurs, congélateurs ou climatiseurs sont parmi les plus touchés.

Comme indiqué sur le site de l’UFC-Que choisir, leurs prix auraient bondi de 11 à 12 % en un an. Une hausse importante qui serait due à la flambée des prix de l’énergie et celle des matières premières.

Du côté de l’électroménager

En ces temps de crise, équiper son domicile n’est pas facile du tout. Puisque, comme de nombreux autres produits, l’électroménager subit la flambée des prix de l’énergie et celle des matières premières.

« Les appareils électroménagers intègrent de nombreuses pièces et composants en métal dont les process de production sont fortement énergivores (…) les fabricants font face à une hausse des coûts de transport, à laquelle s’ajoute depuis un an la hausse des coûts du carburant », a détaillé Gifam pour justifier la hausse considérable des prix.

Notons que la pandémie et ses confinements ont aussi grandement contribué à cette augmentation des prix des produits. À cause d’eux, les chaînes de production ont été ébranlées. De plus, comme l’approvisionnement de microprocesseurs est devenu plus difficile, l’exportation des produits a aussi été impactée.

Comme l’a révélé l’UFC-Que choisir, l’inflation mensuelle globale se maintenait juste sous la barre des 6 % en novembre. Ce qui, selon ses archives, est bien plus haut que l’inflation de novembre 2021.

Ce n’est donc pas surprenant si les dépenses du quotidien restent encore sous pression. Bien que certains produits soient épargnés, les prix des produits alimentaires d’eau ne cessent de flamber.

Source : UFC-Que Choisir