EDF : en quoi consiste l’offre Tempo qui a gagné 60 000 clients en deux mois ?

Alors que les tarifs de l'énergie s'envolent, de plus en plus de Français optent pour l'offre Tempo, proposée par EDF.

EDF : en quoi consiste l’offre Tempo qui a gagné 60 000 clients en deux mois ? – Source : Istock

Pendant des dizaines d’années, EDF a joué un rôle central dans le secteur de l’énergie en France. De nos jours, d’autres fournisseurs ont réussi à s’imposer sur le marché. Mais ces derniers mois, l’entreprise historique a dévoilé un nouvel abonnement. Et il semble que cette offre ait convaincu de nombreux ménages. Mais comment fonctionne l’offre Tempo ? On vous dit tout sur ce forfait, qui a séduit plus 60 000 personnes en deux mois.

Les citoyens s’impliquent pour limiter leur consommation d’électricité

Si EDF doit partager le marché de l’énergie avec d’autres opérateurs, l’entreprise reste majoritaire en France. Ainsi, elle fournit 70 % des clients particuliers, et près 60 % des entreprises. Et ces dernières semaines, EDF a enregistré des chiffres plutôt encourageants.

Après les appels à la sobriété, lancés par le gouvernement, les Français ont fait preuve de prudence. Par soucis d’écologie ou par peur d’une grosse facture, ils ont revu leur consommation. D’après les chiffres parus ces derniers jours, la population a économisé 10 % par rapport à novembre 2021. Selon EDF, les abonnés ont davantage tendance à suivre leurs dépenses énergétiques. « On a 140 millions de connexions sur notre application EDF & moi qui permet de suivre sa consommation, c’est deux fois plus que l’an passé. »

Mais ces dernières semaines, le fournisseur connaît aussi un franc succès, avec l’offre tempo. L’objectif ? Permettre aux usagers EDF de faire des économies, en ralentissant la demande en énergie à des moments stratégiques.

EDF : comprendre l’option Tempo

En octobre 2022, l’entreprise avait indiqué qu’elle voulait convaincre 5 millions de foyers avec cette nouvelle offre. D’après les chiffres récemment publiés, EDF semble en bonne voie pour tenir cet objectif. Mais pourquoi cet abonnement rencontre-t-il un tel succès ?

La recette reste très simple. En premier lieu, elle permet surtout de faire baisser la facture. Pour ce faire, EDF propose aux clients d’adapter leur consommation d’après un calendrier précis. 300 jours par an, les usagers entrent en « période bleue ». Lors de ces phases, ils bénéficient de tarifs très attractifs : 30 % de réduction en heures pleines, 40 % en heures creuses.

Puis, 43 jours par an, EDF passe en période blanche. Durant ces jours, prévus tout au long de l’année (sauf les dimanches), le tarif reste réduit. Ainsi, les usagers profitent d’une ristourne de 10 % en heures pleines, et de 24 % en heures creuses.

En revanche, 22 jours rouges restent répartis entre le 1er novembre et le 31 mars. Durant ces journées, l’électricité EDF coûte jusqu’à 3 fois plus cher. Durant ces périodes, les usagers ont tout intérêt à différer leur consommation d’énergie. Au cœur de l’hiver, limiter ses dépenses énergétiques peut sembler dur. Néanmoins, il existe de nombreuses astuces, comme prévoir les repas à l’avance, ou décaler le cycle du lave-linge.

Alors que l’hiver s’installe, de nombreux Français redoutent des coupures d’électricité. Le président, Emmanuel Macron, a pourtant demandé aux populations de ne pas céder à la panique. Enfin, de leurs côtés, les opérateurs, comme la RTE et Enedis, se préparent à effectuer des délestages si nécessaire. Une façon de prévenir un black-out global. En effet, si la demande dépasse l’offre en énergie, ce risque demeure présent. Pour préparer les coupures de courant, il existe d’ailleurs des moyens de s’informer, notamment via le site Ecowatt.

Source : BFMTV