Hausse de salaire : comment bien préparer votre entretien annuel ?

Chaque année, les employés peuvent avoir un entretien annuel, l’occasion d’avoir une hausse de salaire.

Hausse de salaire : comment bien préparer votre entretien annuel ? – Source : Istock

Avec le contexte économique actuel, de nombreux salariés vont pouvoir voir une hausse de salaire. En effet, pour rester cohérent avec le prix de la vie, les employeurs vont devoir augmenter les salaires des employés. Et cela se passera sûrement après un entretien annuel. Ainsi, il y a tout de même quelques conseils pour réussir à avoir une meilleure hausse de salaire. On vous explique tout ici. 

Ne pas avoir peur de demande une hausse de salaire

En effet, la loi stipule déjà que les employés ont droit de demander une hausse de salaire chaque année. Cela se dit dans l’article L132-27 “l’employeur est tenu d’engager chaque année une négociation sur les salaires effectifs, la durée effective et l’organisation du temps de travail”. Et cette année, avec le contexte économique, demander une hausse de salaire reste totalement cohérent

D’ailleurs, le cabinet de recrutement Robert Half a révélé après un sondage cet automne que beaucoup d’employés allaient demander une hausse de salaire. “Plus de la moitié des salariés sondés (54 %) envisage de demander une augmentation de salaire lors de l’entretien annuel de fin d’année, et 64 % comptent le faire au cours de l’année 2023”. Et si jamais, vous n’avez pas encore d’entretien annuel, vous pouvez le demander. “La seule obligation est l’existence d’une négociation annuelle, peu importe quand. Mais en effet, le plus souvent les négociations se décident entre début décembre et début février”. 

Inflation et augmentation 

L’un des meilleurs arguments pour avoir une hausse de salaire reste l’inflation. Il reste bien difficile pour n’importe quel Français, qu’importe son poste, de nier l’impact de l’inflation. Le cabinet de recrutement déclare aussi “La hausse des salaires en proportion de l’inflation est la mesure que 78 % des salariés souhaiteraient que leur employeur adopte afin de faire plus facilement face à l’augmentation des coûts. Mais, en termes de hausse, la moyenne semble rester aux alentours des 4 %. 

Être conscient des autres salaires

Bien sûr, pour demander une hausse de salaire cohérente, il faut avoir une idée du salaire de vos confrères. Le cabinet de recrutement déclare aussi que “connaître la rémunération d’un ami ou un collègue ne sera pas forcément représentatif. Nous sommes un groupe américain et aux États-Unis les rémunérations sont affichées”. Vous pouvez aussi vous référer à un guide de salaire. de quoi vous donner un ordre d’idée. 

D’ailleurs, concernant la hausse de salaire, il paraît expliqué que “La hausse en cours d’année 2022 s’explique par une négociation de branche, de Deloitte. Ils ont voté 8 % et les employeurs ont le plus souvent augmenté les salaires de 10 % à 15 %.”. Et que “les secteurs de l’énergie, de la finance et de la pharmacie sont généralement ceux qui poussent le plus les augmentations. C’est à nouveau le cas, mais cette année, c’est effectivement bien plus généralisé qu’à l’accoutumée”.

Rester décidé sur votre hausse de salaire

Il faut également rester sûr de combien vous voulez pour votre hausse de salaire. Vous devez en effet être sûr de vous afin d’obtenir ce que vous souhaitez. Pour vous aider à trouver, il se dit que “Etes-vous bien dans vos baskets ? Avec trois éléments clés : la rémunération, la charge de travail et l’équilibre avec la vie personnelle. Enfin, la meilleure manière de savoir combien l’on vaut c’est ‘‘à combien est-on chassé ?” ou même “à combien sont les offres pour des postes équivalents ?

Penser à tout 

Franck Chéron déclare en effet que “ Il est impossible de tout mesurer, mais les 4 % [de hausse globale prévue en 2023] n’intègrent pas la prime Macron et l’épargne salariale ou les autres avantages sociaux”. Il existe de nombreuses choses à côté du salaire qui permettent d’arrondir les angles. Par exemple, la prime Macron, les rachats de RTT, les tickets restaurant revalorisés, etc. Il faut rester conscient de tout ce que vous avez pour faire une bonne demande et surtout raisonnable. 

Source : MoneyVox