Aides du gouvernement : ces mesures prises face à l’inflation

Depuis le début de l'année 2022, les prix ne cessent de grimper, dans tous les secteurs. Les Français auront donc des aides du gouvernement.

Aides du gouvernement : ces mesures prises face à l’inflation – Source : Istock

Depuis l’été, la situation économique a pris une tournure inquiétante. Les prix pratiqués dans les supermarchés ou encore à la pompe à essence ont beaucoup augmenté. Du côté de l’énergie, la crise traversée par le monde entier a aussi eu un fort impact sur les tarifs. Le gaz, l’électricité ou encore le fioul coûtent de plus en plus cher. Ainsi, le budget des Français devient de plus en plus tendu. La population applique désormais les éco-gestes indiqués par le gouvernement. Néanmoins, le pouvoir d’achat des citoyens demeure lourdement touché. Aussi, les ménages en difficultés peuvent à présent compter sur de nouvelles aides du gouvernement.

La revalorisation des pensions et minimas sociaux

Au cours de l’été 2022, de nombreuses aides du gouvernement ont connu une hausse de 4 %. Ce geste vise à limiter l’impact de l’inflation sur le porte-monnaie des Français. Mais comme la flambée de prix se poursuit, une nouvelle augmentation devrait avoir lieu en 2023.

Elle cible plusieurs prestations sociales comme le RSA, ou encore les pensions de retraite (régime de base). L’objectif ? Relever le niveau de ces aides du gouvernement d’après l’inflation, qui a atteint 6,8 % ces 12 derniers mois.

Du côté des étudiants, les bourses du CROUS ont aussi grimpé de 4 % cette année. Pär ailleurs, le dispositif des repas à 1 euro va se poursuivre durant l’année 2022-2023.

Aides du gouvernement : le chèque énergie concerne 4 foyers sur 10

Face à la hausse des prix de l’énergie, l’État ne restera pas les bras croisés. Ainsi, le dispositif du chèque énergie existe depuis 2018. Mais dès 2023, il va être élargi et concerner plus de monde. Les aides du gouvernement permettront donc à de nombreux Français de payer leurs factures.

Il s’adresse aux 40 % des ménages ayant les plus bas revenus en France. Selon les ressources et la composition du foyer, il pourrait atteindre 100 ou 200 euros. Elisabeth Borne a présenté cette mesure, qui va s’avérer bien utile durant l’hiver. Ces aides du gouvernement vont faire l’objet d’un virement, assuré par les départements. A priori, il n’y a aucune démarche à faire pour bénéficier de ce chèque.

Autre nouveauté ! Les foyers qui se chauffent au fioul pourront également compter sur les aides du gouvernement. Ainsi, les ménages concernés recevront 100 ou 200 euros, selon leurs revenus et la composition de leur foyer. Pour en savoir plus, vous pouvez vérifier votre éligibilité via le guichet en ligne.

Parmi les aides du gouvernement lancées en 2023, on retrouve le chèque bois, annoncé par Gabriel Attal. Son montant pourra atteindre 50 à 200 euros selon la situation des foyers concernés. Pour en bénéficier, il faudra déposer sa demande à partir du 22 décembre 2022 sur le site du chèque énergie.

La prime carburant pour les travailleurs modestes

Dans les aides du gouvernement disponibles en 2023, on retrouve l’indemnité carburant. Destinée aux 10 millions de Français les plus précaires, elle atteindra 100 euros. Elle cible ceux qui ont besoin de leur voiture pour aller travailler. Pour en bénéficier, il faudra se connecter via le site des impôts. En indiquant sa plaque d’immatriculation et son numéro fiscal. Pour que la demande soit complète, il faut aussi joindre une attestation sur l’honneur. Ce courrier doit certifier que vous utilisez un véhicule pour vous rendre au travail.

Vous l’aurez compris, ces aides du gouvernement viendront remplacer la ristourne de 10 centimes en vigueur dans les pompes à essence.

Aides du gouvernement : un coup de pouce au sein des logements sociaux

Avec l’augmentation des tarifs de l’énergie, certains locataires font face à de lourdes régularisations. Dans ce genre de cas, cela signifie qu’ils doivent régler la différence, et la facture peut atteindre des centaines d’euros. Action logement a donc prévu d’aider les personnes confrontées à ces difficultés. Ces aides du gouvernement visent à éviter l’endettement des foyers concernés.

Les locataires ayant plus 1000 euros à régler auront droit à une aide de 600 euros. Les ménages éligibles devront justifier qu’ils ont moins 15 euros par jour pour vivre.

Le bonus réparation, pour promouvoir l’économie circulaire

Si les aides du gouvernement répondent parfois à l’urgence, elles jouent aussi un rôle incitatif. Ainsi, une nouvelle mesure vise à développer l’économie circulaire en France. Il s’agit du bonus réparation. Ce coup de pouce intervient lorsque vous faites réparer un objet électrique.

31 types d’appareils seront concernés par ces aides du gouvernement. Selon la catégorie d’objets réparés, le bonus pourra atteindre 10 à 45 euros. Elle doit permettre de financement jusqu’à 25 % du prix de la réparation. En encourageant les réparations, cette mesure limite aussi le rachat d’objet neuf, et la surconsommation.

Aides du gouvernement : la Prime de Noël revient pour les fêtes

Versée depuis 1998, cette prime permet aux plus pauvres de célébrer les fêtes décemment. Ces aides du gouvernement servent donc à financer le repas de Noël ou les cadeaux des enfants. Cette année, ce coup de pouce restera donc utile dans de nombreux foyers.

Pourtant, contrairement à d’autres aides du gouvernement, cette prime n’a pas connu de hausse. Son montant de base s’élève à 152,45 euros pour une personne seule. Néanmoins, son barème tient compte de la composition du foyer. Ainsi, elle peut atteindre jusqu’à 442,10 pour un couple avec 3 enfants.

A priori, il n’y a aucune démarche à faire pour bénéficier de la prime de Noël. Toutefois, ces aides du gouvernement versées en fin d’années ne concernent pas tout le monde. Elles ciblent donc les bénéficiaires de minimas sociaux (RSA, ASS, AER…).

Des mesures ciblées pour les salariés

Les aides du gouvernement peuvent contribuer à compenser l’inflation. Parmi elles, plusieurs évolutions s’adressent à ceux qui travaillent. Ainsi, les salariés peuvent désormais racheter les R.T.T auxquels ils renoncent. Ils peuvent ainsi recevoir une somme bien utile.

Autre avancée : le déblocage de l’épargne salariale. Parmi les aides du gouvernement, cette mesure exceptionnelle permet au salarié de toucher jusqu’à 10 000 euros. Cela concerne ceux qui bénéficient de tels dispositifs au sein de leurs entreprises.

Toujours du côté des salariés, les règles qui encadrent les tickets restaurants ont évolué. Ainsi, le plafond quotidien des achats payables avec ces titres atteindra dorénavant 25 euros. De plus, les tickets restaurants pourront maintenant servir à acheter n’importe quel produit alimentaire. Qu’il soit prêt à consommer ou non.

Ces nouvelles aides du gouvernement ne pourront pas faire oublier la hausse des prix. Cependant, elles constituent des petits coups de pouce qui pourront soulager votre budget. Si vous traversez des difficultés financières, renseignez-vous sur vos droits. Rendez-vous sur le site de CAF pour effectuer une simulation.

Source : Midi Libre