Pouvoir d’achat : le point sur l’inflation de novembre selon l’UFC-Que Choisir

L’inflation pèse sur le pouvoir d’achat des Français. Selon les chiffres d’UFC-Que Choisir, elle serait de 5,9 % ce mois de novembre.

Pouvoir d’achat : le point sur l’inflation de novembre selon l’UFC-Que Choisir – Source : Istock

Si certains secteurs connaissent une situation stable, d’autres ne cessent de grimper. La hausse des prix s’explique surtout avec les ruptures de stocks, le prix des matériaux et du transport. Ces facteurs sont liés à l’inflation qui a considérablement diminué le pouvoir d’achat des consommateurs. Voici les chiffres du bilan du site UFC-Que Choisir sur l’inflation entre novembre 2021 et 2022.

Pouvoir d’achat et inflation : méthode de calcul

UFC-Que Choisir est le site officiel de l’association au service des consommateurs éponyme. Comme l’explique le site, son rôle est d’informer, de conseiller et de défendre les consommateurs. Pour calculer le taux d’inflation, UFC-Que Choisir prend en compte ses propres observations.

Leurs données sont relevées sur près de 40 % des dépenses de consommation. Grâce à ces données, l’association peut évaluer la variation des prix de consommations mois par mois. Et ce, en se basant sur les relevés que le groupe effectue en grande surface.

Inflation
Source : UFC-Que Choisir

Parmi les dépenses quotidiennes au supermarché se trouvent, l’alimentation, la boisson et l’hygiène-beauté. UFC-Que Choisir évalue aussi les offres tarifaires en consultant ses comparateurs de prix.

Cela concerne les prix de l’énergie, carburants, forfaits mobiles et Internet, équipements électroménagers, mutuelles ou assurances habitation. Chacun des prix sera équilibré avec la fréquence d’achat. Le groupe établit ensuite une moyenne générale de l’inflation sur ces offres tarifaires.

Pour les dépenses telles que le loyer, logement et transport, l’association des consommateurs se base sur les chiffres de l’Insee. Il en va de même pour les dépenses en habillement, loisirs, hôtels et restauration et santé.

Hausse des matières premières et du transport

D’après le relevé du site UFC-Que Choisir, le prix des appareils électroménagers comme les réfrigérateurs, climatiseurs, radiateurs a beaucoup augmenté. Par rapport au mois de novembre 2023, le prix de ces produits a grimpé de 11 à 12 %.

Tout comme de nombreux produits, les appareils électroménagers ont subi la hausse des prix de l’énergie et des matières premières. Tout cela a bien sûr des répercussions sur le pouvoir d’achat des ménages.

« Les appareils électroménagers intègrent de nombreuses pièces et composants en métal (fer, Inox, acier, cuivre, etc.) dont les process de production sont fortement énergivores », explique le Groupement des marques d’appareils pour la maison (Gifam).

Gifam explique aussi que les fabricants ont dû faire face à la flambée des prix du carburant. Cela a beaucoup affecté les dépenses sur le transport des marchandises. Par rapport aux années précédant la crise sanitaire, le fret en 2021 était 5 fois plus cher.

Ce mois de novembre 2022, le coût du transport des marchandises est le double de ce qu’il était avant. Pourtant, les composants de ces marchandises traversent la planète avant d’être livrés devant votre porte.

Rupture de stock

Certains composants indispensables au fonctionnement des produits électroménagers rencontrent aussi des ruptures de stock. Il est devenu de plus en plus difficile de s’approvisionner de microprocesseurs par exemple. La pandémie de Covid-19 en est la raison principale.

En effet, les confinements ont ralenti la production de ces composants puisque les chaînes asiatiques sont désorganisées. Par ailleurs, les tensions entre les pays ont amplifié les difficultés d’approvisionnement. La parité euro-dollar s’ajoute aux problèmes qui ont provoqué la forte hausse des prix de ces produits.

Comme quoi, le taux de change n’est pas avantageux pour les consommateurs européens. Vu la situation actuelle, il n’est pas encore possible de voir ces problèmes disparaître rapidement. Ce qui n’est pas un bon parti pour le pouvoir d’achat des consommateurs.

Pouvoir d’achat : autres dépenses du quotidien

L’inflation n’a certainement pas épargné le prix des produits alimentaires et d’hygiène. Selon les évaluations de UFC-Que Choisir, elle est de 13 % ce mois de novembre. Pourtant, au mois d’octobre dernier, l’inflation sur ces produits était inférieure à 12 %.

Quant à l’énergie, le fioul a connu une hausse spectaculaire de 49 %. Pour le reste, entre novembre 2021 et 2022, le gaz est resté stable tandis que l’électricité a augmenté de 7 %. UFC-Que Choisir décrit que le prix de l’énergie est encore sous contrôle.

Néanmoins, il faut se rappeler que le prix de l’énergie actuel est protégé par le bouclier tarifaire. C’est ce qui permet aux particuliers de moins ressentir le coût de l’énergie. Un coup de pouce de l’État pour protéger le pouvoir d’achat des particuliers.

Pour le carburant, c’est le gasoil qui a le plus augmenté avec une hausse de 18 %. L’essence a grimpé de 9 %, mais la fin de la ristourne à la pompe pourrait rompre cette stabilité des prix.

Depuis sa mise en place, la remise est passée de 30 centimes à 10 centimes jusqu’au 31 décembre 2022. Après sa disparition, les automobilistes français subiront une nouvelle flambée des prix des carburants.

Source : UFC-Que Choisir