Retraite supplémentaire : quelle différence avec une retraite complémentaire ?

Vous pouvez vous tourner vers une retraite supplémentaire pour une pension plus confortable. On vous dit tout dans cet article.

Retraite supplémentaire : quelle différence avec une retraite complémentaire ? – Source : Istock

Si vous souhaitez une pension plus confortable, pensez à la retraite supplémentaire. C’est un système de cotisation facultatif particulièrement intéressant qui peut vous aider à préparer au mieux votre retraite.

Qu’est-ce qu’une retraite supplémentaire ?

Pour préparer sa retraite, on cotise à une caisse de retraite de base de la sécurité sociale. Mais aussi à un régime de retraite complémentaire obligatoire. La retraite supplémentaire vous apporte un complément à la pension de retraite que vous percevrez à travers les régimes obligatoires. On appelle aussi ce système la retraite surcomplémentaire.

On peut souscrire une retraite supplémentaire auprès :

  • D’établissements bancaires
  • De sociétés de prévoyance
  • De sociétés d’assurances

C’est sur le principe de la capitalisation que repose, en règle générale, la retraite supplémentaire. Ainsi, on accumule des cotisations. Ensuite, avec le produit d’épargne, on pourra percevoir une rente viagère ou un capital.

Lorsque l’on cesse son activité professionnelle, on nous verse la rente viagère tous les mois, tous les trimestres ou tous les ans. Et ce, jusqu’à notre décès. C’est à nous de déterminer à l’avance la somme et la fréquence de versement.

Retraite supplémentaire et retraite complémentaire

La retraite supplémentaire a un caractère facultatif. C’est ce qui la différencie de la retraite complémentaire. En effet, vous n’avez aucune obligation de vous constituer ce type de retraite. Contrairement à la retraite complémentaire.

Les solutions d’épargne retraite supplémentaire

Si la retraite supplémentaire vous intéresse, deux choix s’offrent à vous :

  • La retraite supplémentaire d’entreprise par capitalisation ou par répartition. Exemple de ce type de contrat : le contrat retraite article 83 du code général des impôts. L’employeur verse les cotisations sur un compte dédié. Ensuite, on débloquera l’argent au moment du départ à la retraite du salarié. Le versement se fera sous forme de rente.
  • La retraite supplémentaire individuelle

Dans tous les cas, on versera les cotisations à un organisme habilité.

Les avantages de la retraite supplémentaire d’entreprise

On peut profiter des avantages d’une retraite supplémentaire en se tournant vers une mutuelle individuelle ou une retraite supplémentaire d’entreprise. Les avantages de ce genre système existent à la fois pour les employés et pour l’employeur.

Les avantages pour les salariés

La retraite supplémentaire est pour un salarié une façon d’augmenter la pension issue du régime obligatoire. Lorsque l’on souscrit un produit de ce type de retraite, on s’offre la possibilité de profiter d’une fiscalité intéressante. En effet, on peut déduire les revenus imposables des cotisations versées chaque mois.

Cet avantage est plus intéressant pour un salarié fortement imposé. En effet, la défiscalisation sera bien plus importante. Cela étant, il y a un plafond au-delà duquel elle n’est plus possible. Cela dit, les revenus annuels ne peuvent dépasser 8 fois le plafond annuel de la sécurité sociale. Puis, la défiscalisation ne porte que sur 10 % de ces revenus annuels.

Les avantages pour l’employeur

La retraite supplémentaire est pour l’employeur une belle manière de motiver les salariés et de les fidéliser. Elle s’avère également avantageuse pour l’entreprise d’un point de vue fiscal.

Les sommes versées à la caisse de retraite surcomplémentaire sont toutes déductibles de son résultat imposable. L’employeur peut par ailleurs profiter d’exonérations sur certaines charges sociales et taxes. Celles que l’on prélève habituellement sur les salaires versés aux salariés.

Les retraites surcomplémentaires souscrites à titre individuel

La retraite supplémentaire d’entreprise est en effet intéressante. Cela dit, vous pouvez bien souscrire un contrat de retraite surcomplémentaire à titre individuel. Voici les solutions qui s’offrent à vous :

  • Le plan d’épargne retraite populaire ou PERP
  • Le plan d’épargne en actions ou PEA : ce plan vous permet d’investir en Sicav, en actions ou en fonds communs de placement.
  • Le plan d’épargne retraite d’entreprise ou PERE
  • Le contrat d’assurance-vie : il est percevable sous forme de capital ou de rente viagère.
  • Le plan d’épargne retraite ou PER : un plan qui a vocation à remplacer l’ensemble des autres solutions pour simplifier l’offre. À savoir le PERP, le Perco, Madelin, article 83, etc.
  • Le régime Préfon : pour les fonctionnaires et les agents.
  • Le contrat Madelin : pour les travailleurs non-salariés.

 

View this post on Instagram

 

A post shared by My PENSION xPER (@mypensionxper)

Calculer sa rente de retraite supplémentaire

Pour calculer sa rente de retraite supplémentaire, l’établissement gérant le produit d’épargne tient compte de trois critères :

  • Le montant de l’épargne que l’on a constituée
  • L’âge de l’épargnant
  • Son espérance de vie : on la calcule au regard des tables de mortalité de l’INSEE.

Voyant par exemple le cas d’une femme de 60 ans au moment de son départ à la retraite. L’espérance de vie de cette dernière est de 27 ans selon les statistiques de l’INSEE. Avec une rente de 150 000 euros, elle percevra environ 5 555 euros par an.

Il se peut que vous viviez plus longtemps que l’espérance de vie sur laquelle les calculs se sont basés. Dans ce cas, la compagnie d’assurance devra se charger de financer les versements suivants. La rente peut provenir d’une retraite supplémentaire d’entreprise.

Dans ce cas, pour calculer le montant de la rente, l’employeur peut également tenir compte :

  • De la rémunération du salarié
  • De l’ancienneté du salarié

Déclaration et liquidation de la retraite supplémentaire

Comment déclarer la retraite supplémentaire ?

C’est l’organisme qui vous verse votre rente qui effectuera la retenue à la source. Sur les sommes déclarées au titre de rentes et de pensions de retraite, les retraités bénéficient d’un abattement de 10 %.

Comment fonctionne la liquidation de retraite supplémentaire ?

Elle peut se passer à deux moments :

  • Lors de la liquidation des régimes obligatoires
  • Lors de l’âge de départ à la retraite

Bon à savoir :

Un bon nombre de bénéficiaires n’est pas au courant qu’ils bénéficient d’une retraite supplémentaire. Du coup, ils n’utilisent pas leur contrat. Le contrat est dans ce cas en déshérence. Cela étant, un service en ligne leur permet maintenant de bénéficier de tous leurs produits d’épargne. Ils n’ont pour cela qu’à se rendre sur le site info-retraite et ainsi cliquer sur le service « Mon épargne retraite ».

Source : Demandes Administratives