Médicaments : Que-Choisir épingle les « publicités » des pharmacies sur les produits contre les rhumes

Soyez prudent ! Les pubs sur certains médicaments ne sont pas très fiables. Ils ont plus d’effets indésirables que d’efficacité.

Médicaments : Que-Choisir épingle les « publicités » des pharmacies sur les produits contre les rhumes – Source : Istock

L’hiver est la saison de la grippe, de la Covid et de la bronchiolite. Le rhume marque aussi les périodes de fortes températures. En général, le rhume guérit en une semaine et ne présente aucun risque de gravité, même sans prendre de médicaments. Il peut toutefois être dérangeant au quotidien.

Le rhume peut être très épuisant d’où l’envie de prendre des cachets pour vite se remettre. Les pharmacies font la pub de plusieurs médicaments contre le rhume, mais certains d’entre eux ne sont pas aussi efficaces. En plus, certains médicaments en vente libre ont des effets indésirables.

Des médicaments inefficaces

Si vous avez un rhume, le paracétamol et les lavages de nez sont les plus efficaces. Les pharmacies pourraient aussi vous proposer des cocktails de paracétamol et d’autres actifs ou vitamines.

Depuis 2018, la publicité pour les spécialités contenant de la pseudoéphédrine est interdite. Les labos ont dû mettre en avant des anti-rhumes contenant des antihistaminiques. Il s’agit d’une classe que l’on prescrit en cas d’allergies.

Les gammes Fervex et Humex contiennent parfois de la phéniramine ou de la chlorphénamine. L’utilisation de ces médicaments en vente libre contre le rhume est assez étonnante.

Selon les essais de l’UFC-Que Choisir, ils ne présentent qu’une petite action sur l’intensité des symptômes. Ces médicaments n’auraient d’effet sur le malade que pendant les deux premiers jours, mais aucune action les jours suivants.

D’ailleurs, l’association décrit que ces médicaments n’ont fait aucune différence avec un placebo. Et ce, sur les symptômes comme l’écoulement nasal, la sensation de nez bouché et les éternuements.

La combinaison de ces médicaments avec le paracétamol aurait été plus convaincante. L’effet viendrait donc probablement du paracétamol. Il est préférable de prendre le paracétamol seul si vous avez une fièvre ou des maux de tête.

Risque de surdosage

La phéniramine et la chlorphénamine entrent dans la classe des antihistaminiques de 1ère génération. Étant des anticholinergiques, ces derniers peuvent présenter des effets indésirables importants chez les malades, surtout les personnes âgées.

Ils assèchent la bouche, entraînent une constipation et peuvent aussi brouiller la vision. Ils ont tendance à accélérer le rythme cardiaque et peuvent provoquer confusion et hallucinations. Ces médicaments font aussi dormir.

Cela peut être un avantage quand vous êtes enrhumé et que vous cherchez le sommeil la nuit. En revanche, ce genre d’effet peut porter préjudice le jour. Comme l’indique l’UFC-Que Choisir, il est préférable de ne pas prendre le volant.

Vous pourrez aussi risquer de cumuler ces médicaments avec d’autres contenant les mêmes molécules. Vous devez donc faire attention aux compositions des médicaments cocktails que vous prenez.

Si vous prenez du paracétamol en surdose, vous risquez de graves conséquences hépatiques irréversibles. Prenez seulement un paracétamol en respectant la posologie et la cadence sur la notice.

Des remèdes sans prise de médicaments

Si vous ne voulez pas prendre des médicaments contre le rhume, vous pouvez vous en débarrasser avec des remèdes naturels. Une infusion de thym est par exemple efficace pour soulager un rhume.

Le thym est antiseptique, antiviral et expectorant. En infusion, vous pouvez l’accompagner d’une cuillère de miel et un jus de citron. Ces deux ingrédients sont aussi antiseptiques. Le miel de son côté a des vertus cicatrisantes qui seront efficaces contre la gorge irritée.

Couper un oignon en deux est aussi un bon remède pour soigner le rhume. Les oignons ont des propriétés médicinales antioxydantes, anti-inflammatoires et antiseptiques. Prenez l’oignon et placez-le sur votre table de chevet la nuit.

Le grog peut aussi vous aider si vous ne voulez pas avoir recours aux médicaments. Ce mélange de rhum, de miel, de jus de citron et d’eau chaude est efficace. Cette efficacité s’explique avec les vertus antiseptiques du miel et du citron.

À cela, s’ajoute l’effet du rhum et d’une boisson chaude quand il fait froid. Vous pouvez ajouter de la cannelle ou du clou de girofle pour en tirer leurs vertus antiseptiques et dynamisantes.

Vous devez aussi nettoyer les voies respiratoires pour sortir de votre rhume. Les inhalations sont l’une des méthodes les plus simples. Vous devez faire bouillir de l’eau et remplir un récipient comme une casserole ou un bol au trois-quarts.

Ajoutez du gros sel et des gouttes d’essences d’eucalyptus ou encore de thym et c’est prêt. Vous pouvez commencer en essayant de trouver une posture plus confortable.

Source : UFC-Que Choisir