Prime de Noël : qui va bénéficier du versement en janvier ?

Près de 2,3 millions de personnes devraient recevoir la prime de Noël 2022. Certains bénéficiaires ne le percevront que ce mois de janvier.

Prime de Noël : qui va bénéficier du versement en janvier ? – Source : Istock

Le versement de la prime de Noël 2022 a eu lieu le 15 décembre dernier. La Caisse d’Allocations Familiales ou CAF devrait la verser à près de 2,3 millions de Français. Il se peut que certains bénéficiaires n’aient pas encore reçu cette aide du gouvernement.

Vous remplissez les conditions, mais n’avez pas encore reçu l’aide ? Il n’y pas à s’inquiéter, vous faites partie de ceux qui doivent attendre le versement de ce mois de janvier 2023. Cette situation est totalement normale et vous explique pourquoi.

Qui sont les bénéficiaires ?

La prime de Noël fait partie des primes que le gouvernement verse aux Français sans conditions de ressources. La Caisse d’Allocation Familiales n’établit pas de plafond de revenu pour verser cette aide financière de fin d’année. Le foyer doit quand même remplir quelques conditions pour être éligible à la prime de Noël.

Vous pouvez prétendre à cette aide si vous percevez des prestations comme :

  • L’allocation de solidarité spécifique ou ASS : pour les chômeurs en fin de droits respectant un plafond de ressource
  • La prime forfaitaire pour reprise d’activité
  • La prime Transitoire de Solidarité (PTS)
  • Le revenu de solidarité active ou RSA : pour les Français de plus de 25 ans aux revenus les plus précaires
  • L’aide à la création d’entreprise ou l’ACRE pour ceux qui bénéficient déjà de L’ASS
  • L’Allocation Équivalent Retraite (AER) pour les demandeurs d’emploi qui ont cotisé assez de trimestres pour une retraite à taux plein

La prime de Noël ne concerne pas les allocataires de la prime d’activité qui perçoivent une allocation supérieure au RSA socle. Ceux qui perçoivent les allocations suivantes ne vont pas non plus recevoir une prime de Noël :

  • L’Allocation aux adultes handicapés ou AAH
  • Les bénéficiaires de l’allocation de solidarité aux personnes âgées ou minimum vieillesse

Quid du versement de la prime de Noël ?

La CAF verse directement la prime de fin d’année sur votre compte bancaire. Cela dépend de votre statut, car il se peut que ce ne soit pas la Caisse d’allocation familiale qui vous verse cette aide.

Si vous bénéficiez des allocations de Pôle Emploi, c’est lui qui vous versera votre prime de Noël. Et si vous êtes soumis aux régimes agricoles, vous allez percevoir la prime de la part de la Mutuelle sociale agricole (MSA).

Si vos revenus sont inférieurs au montant du RSA socle correspondant à la structure de votre famille, vous êtes éligible à cette aide. Le versement de la prime de Noël a commencé le 15 décembre dernier, mais cela ne concerne pas tous les bénéficiaires.

Ceux qui ont profité du versement de décembre ont déjà perçu les allocations du mois de novembre ou décembre. Si vous êtes nouveaux allocataires, vous n’obtiendrez votre prime de Noël que ce mois de janvier 2023.

« Si vous êtes bénéficiaire d’une de ces aides (RSA, ASS ou AER) depuis décembre 2022, le versement de la prime de Noël aura lieu à partir du mois de janvier 2023) », avait précisé la CAF sur le sujet.

Ce retard de versement ne signifie donc pas que vous n’êtes plus éligible à l’aide du gouvernement. Il n’y a pas de démarche particulière à entreprendre puisque le versement est automatique. Vous devez juste patienter avant de recevoir votre prime de Noël 2023.

Le montant de la prime de Noël va-t-il changer ?

Même si le versement est en retard, le montant de la prime de Noël ne va pas changer. D’ailleurs, le montant de la prime de fin d’année n’a pas changé depuis 2009. Le gouvernement ne l’a pas encore revalorisé malgré le niveau d’inflation actuel et la baisse du pouvoir d’achat des Français.

Pour rappel, le montant de la prime de Noël varie en fonction de la structure de votre foyer. Votre foyer va recevoir le même montant qu’a reçu un autre ménage dans la même situation que vous en 2022.

La prime de fin d’année est de 152, 45 euros pour une personne seule. Cette prime s’élève à 228,67 euros pour un couple sans enfants. À cette somme, vous ajouterez 60,98 euros pour chaque membre supplémentaire de votre famille.

Dans les détails :

  • Une personne sans enfant touche 152,45 euros
  • Un couple sans enfant bénéficiera de 228,67 euros
  • Un couple avec un enfant recevra 274,41 euros
  • Un couple avec 2 enfants obtiendra 320,14 euros
  • Un couple avec 4 enfants pourra percevoir 442,10 euros

Source : La Dépêche