Chauffage et électricité : attention aux arnaques avec la crise énergétique

Les autorités ont lancé une alerte sur l’arnaque au chauffage. Les arnaqueurs visent ceux qui veulent faire des économies d’énergie.

Chauffage et électricité : attention aux arnaques avec la crise énergétique – Source : iStock

Alors que la France traverse une crise d’énergie, les escrocs multiplient leur technique de tentative d’arnaque. Depuis le début de l’hiver, les autorités alertent les Français sur l’existence de nombreuses arnaques. L’un des plus récents est l’arnaque à l’électricité et au chauffage.

Multiplication des arnaques au chauffage bois

Le gouvernement ne cesse de rappeler aux Français qu’il faut faire des économies sur les consommations d’énergie. Il est même devenu impératif pour chacun d’économiser afin d’éviter la crise qui menace le pays.

Que ce soit sur l’eau chaude ou le chauffage, les particuliers sont prêts à adopter des techniques efficaces pour réduire leur facture d’électricité. Une situation qui inspire les arnaqueurs à multiplier leur technique pour faire plus de victimes.

De nombreuses victimes se sont déjà plaintes des divers pièges d’escroqueries. Les offres de vente de bois de chauffage ont, par exemple, été multipliées par 10 en 2022. Selon FranceVérif, les fausses publicités pour les poêles à bois et granulés ont augmenté de 127 %.

Les personnes utilisant un système de chauffage de bois qui veulent trouver l’offre la plus avantageuse tombent dans leur piège. Ce type d’arnaque peut pourtant leur coûter plusieurs centaines d’euros.

Quels sont les réflexes à adopter ?

Vu cette forte augmentation des arnaques, il faut toujours rester prudents et se méfier en cas de risques. Chaque personne devrait aussi connaître les bons réflexes à adopter pour se protéger de ces escroqueries.

Le ministère de l’Économie a publié un guide comportant les règles que doivent respecter les entreprises faisant la promotion de leurs services. Grâce à ce guide, les particuliers sauront quelles sont les obligations que doit respecter une offre.

Si jamais l’offre qui se présente devant lui ne respecte pas les réglementations, l’individu saura que c’est une tentative d’arnaque. Cela ne signifie toutefois pas que toutes les offres respectant quelques règles sont dignes de confiance.

Certaines entreprises pourraient proposer des offres un peu trop intéressantes. Face à de telles offres de produits ou de services, il faut toujours rester prudent. Faire preuve de lucidité sera un bon départ pour ne pas tomber dans les pièges des arnaqueurs.

Il ne faut jamais oublier de vérifier l’URL du site même s’il s’agit d’une offre venant d’une entreprise populaire. Les arnaqueurs peuvent très bien usurper l’identité de ces entreprises pour tromper leurs victimes.

Les internautes doivent analyser le contenu de l’annonce au cas où ils trouveraient des fautes d’orthographe. Les recommandations pour protéger les données bancaires s’appliquent toujours, quel que soit le type d’arnaque.

Si la cybercriminalité est devenue un grand fléau, il ne faut pas oublier les arnaqueurs qui toquent à la porte. Même si c’est l’une des méthodes les plus anciennes, les escrocs réussissent encore à faire de nombreuses victimes.

Arnaque aux faux agents du gaz

Après l’arnaque à la vente de calendriers, les arnaqueurs se font passer pour un agent du gaz. Il se présente au domicile de leur victime en indiquant que la personne est éligible à une prime.

Pour bénéficier de la prime, la personne doit insérer sa carte bleue dans un boîtier pour être créditée. L’arnaqueur promet que le versement de la prime se fera au plus vite possible. Évidemment, cela n’arrivera jamais puisque la victime venait juste de lui remettre ses données bancaires.

En insérant sa carte bleue dans le boîtier, la personne a permis au faux agent de gaz d’accéder aux informations sur la carte. Il pourra ensuite faire des achats frauduleux via le compte de la victime. Selon Capital, l’un des arnaqueurs qui ont procédé à cette technique a réussi à voler 2 000 euros.

Il faut aussi se méfier des faux livreurs Chronopost qui demandent un paiement par carte. Ils disent aux victimes qu’ils doivent payer 1 euro pour recevoir leur colis. Il s’agit pourtant d’une ruse pour tenter de voler les données bancaires de leurs victimes.

Certains faux agents utilisent les terminaux de paiements pour retirer l’argent directement devant sa victime. Et ce, sans même que la cible ne le réalise. Il est donc plus sage de ne jamais transmettre les données bancaires à un inconnu. Encore moins le lui donner pour l’insérer dans un boîtier.

Si quelqu’un se présente en disant qu’il vient d’une agence, il faut lui demander sa carte professionnelle. Il ne faut pas hésiter à appeler l’organisme qu’il prétend représenter. Il faut ensuite vérifier si l’intervention a vraiment été organisée.

Source : Phonandroid