Sobriété énergétique : les gestes vraiment efficaces afin d’économiser de l’énergie

Depuis quelques mois, l'État incite les Français à la sobriété énergétique. Mais comment s'y mettre efficacement ?

Sobriété énergétique : les gestes vraiment efficaces afin d’économiser de l’énergie – Source : Istock

Dès le mois d’août 2022, le président de la République a annoncé la fin de l’abondance et d’une « certaine forme d’insouciance ». En effet, la société française a dû faire face à une forte inflation. Pour l’heure, elle atteint déjà à plus de 6 % des 12 derniers mois. Dans les supermarchés, les prix ont flambé Parmi ces augmentations, la hausse des tarifs de l’énergie pénalise les professionnels et les particuliers. En effet, l’électricité et le gaz restent essentiels dans l’industrie. Mais aussi dans tous les logements. Pour limiter la facture, la population a une option : la sobriété énergétique. Mais pour consommer moins au quotidien, certains gestes sont plus efficaces que d’autres.

Réduire ses dépenses énergie pour économiser de l’argent

Le premier argument en faveur de la sobriété énergétique demeure financier. Bien-sûr, de nombreux Français prennent l’écologie très à cœur. Mais tous ont vu leur pouvoir d’achat baisser en 2022. Aussi, les factures d’énergie en hausse suscitent l’angoisse parmi les citoyens. Dans ces conditions, la plupart des ménages cherchent à consommer moins d’énergie.

Pour ce faire, le gouvernement et les fournisseurs d’énergie multiplient les conseils à destination des usagers. Limiter le chauffage à 19 °C, adapter sa façon de cuisiner… Il existe de nombreuses astuces, pour ne plus gaspiller le gaz ou l’électricité. Dans le contexte de la crise énergétique, certains logements ont aussi besoin de consommer plus. En cause ? Des locaux parfois assez anciens et mal isolés. Cela dit, il semble que les Français aient bien pris le problème au sérieux. Ainsi, d’après l’entreprise RTE, la consommation a chuté de 10 % entre novembre 2021 et novembre 2022.

Sobriété énergétique : des risques de coupures de courant

En effet, outre des factures alourdies par l’inflation, une autre menace plane sur le pays. Il s’agit de la pénurie d’électricité. En effet, la consommation d’énergie atteint généralement son pic en hiver. Cette année, les autorités et les opérateurs du secteur ont donc révélé que des délestages pourraient avoir lieu.

En effet, d’après les experts, la demande pourrait dépasser l’offre d’énergie disponible. Or, elle ne peut pas se stocker. On peut toujours garder de la nourriture ou des bouteilles de gaz de côté. Mais l’électricité doit être distribuée sur le réseau, sitôt qu’on l’a produit. La sobriété énergétique doit alors éviter un déséquilibre. En cas de surconsommation, un black-out global pourrait survenir.

Heureusement, nos dirigeants ont la situation bien en main. D’après la Ministre de la Transition énergétique, ce scénario n’aura pas lieu. « Il n’y a pas de risque de black-out, c’est-à-dire de survenue d’un épisode qui ferait s’effondrer l’ensemble du système énergétique. » Pour se montrer si catégorique, Agnès Pannier-Runacher a des arguments de poids. « Un plan de continuité est préparé en cas d’insuffisance d’alimentation en électricité, avec des mesures comme les délestages. » Toutefois, pour éviter ces coupures de courant préventives, une seule solution : la sobriété énergétique. Il faut ainsi adopter les écogestes dans notre vie de tous les jours.

Ne pas surchauffer nos habitations, ni les laisser trop se refroidir

Comme de nombreux Français, vous avez peut-être prévu de quitter votre logement durant les fêtes. Pour faire des économies, couper le chauffage peut paraître opportun. Néanmoins, il s’agit d’une erreur. En effet, à votre retour, vous consommerez d’autant plus en remettant vos radiateurs en route.

Pour appliquer la sobriété énergétique de façon ingénieuse, il vaut baisser le thermostat de 5 degrés. Ainsi, vous éviterez aussi des dégâts, qui pourraient survenir si votre logement atteint de trop basses températures. En effet, vos canalisations pourraient bien geler en si vous éteignez totalement le chauffage. En votre absence, la température idéale se situe entre 10 et 14 degrés. Pour conserver un maximum de chaleur à l’intérieur de votre domicile, pensez aussi à fermer vos volets.

Sobriété énergétique : quels appareils faut-il débrancher ?

Les petits appareils comme les téléviseurs, chargeurs de smartphone, ordinateurs ou box internet ne doivent pas rester branchés. Car ils consomment de l’énergie, même quand on ne s’en sert pas.

Pour faire baisser la facture, on peut penser qu’il vaut débrancher toutes les multiprises. Mais là encore, cette idée doit être nuancée. Pour commencer, le gros électroménager (lave-linge, sèche-linge, lave-vaisselle…) ne consomme rien s’il reste branché. En effet, tous les modèles ont un système de sécurité électrique.

Si vous souhaitez agir pour la sobriété énergétique, éviter plutôt de les utiliser longtemps ou à pleine puissance. Par exemple, préférez les cycles de lavage à froid ou à 30 degrés pour votre linge. De nos jours, il existe de nombreuses lessives très efficaces, même à base température. En effet, ce qui demande le plus d’énergie sont les cycles à 60 ou 90 degrés.

Gérer sa consommation de façon fluide et progressive

De plus en plus de logements contiennent des équipements domotiques : volets, chauffe-eau, prise. Ainsi, si vous en avez la possibilité, utilisez cette technologie pour garder un œil sur vos dépenses en énergie. Cette technique s’avère très efficace pour plus de sobriété énergétique.

Néanmoins, ce genre de systèmes ne concernent pas tous les ménages. Loin de là. En effet, pour consommer moins, il faut souvent investir dans des appareils moins énergivores ou gérables à distance. Mais ces achats ont un coût plutôt élevé. Fréquemment, les foyers les plus modestes n’ont pas vraiment les moyens de payer un appareil de classe énergétique A+.

Décaler sa consommation pour lus de sobriété énergétique

Pour faire des économies d’énergie, pensez à tenir comptes des heures creuses et heures pleines. Selon le contrat que vous avez souscrit, faire tourner votre lave-linge de nuit peut être moins cher. Mais de manière générale, la sobriété énergétique y gagne aussi.

En effet, les heures les plus critiques (en termes de consommation d’électricité) se situent entre 8 et 12 h, ainsi que de 18 à 20 h. Sans surprise, ces plages horaires correspondent à la préparation des repas. La meilleure chose à faire pour plus de sobriété énergétique reste donc de décaler l’utilisation de certains appareils.

De nos jours, la plupart machines à laver ont une fonction « départ programmé ». Pour les repas, vous pouvez aussi essayer de différer ou d’avancer les cuissons. Ainsi, vous n’aurez plus qu’à réchauffer brièvement vos plats avant de manger.

Source : La Nouvelle République