Arnaque : attention à ces SMS et e-mails qui se font passer pour Chronopost

Ils vous informent sur un certain colis pour vous amener vers un site frauduleux. Faites attention à cette nouvelle forme d'arnaque.

Arnaque : attention à ces SMS et e-mails qui se font passer pour Chronopost – Source : iStock

Vous n’êtes jamais à l’abri des intentions malsaines des arnaqueurs. Pour récupérer les données personnelles de leurs victimes, ils inventent toutes sortes de prétextes. Les escrocs profitent souvent de l’actualité pour élaborer une arnaque bien huilée.

Ils n’ont toutefois pas laissé tomber certaines démarches assez classiques, car ils font mouche. Signal Arnaques a repéré une arnaque usurpant l’identité du service de livraison Chronopost. Voici comment protéger vos données face à ce type d’escroquerie.

Arnaque : le mode opératoire classique

Alors que vous êtes en train de vous reposer dans votre salon, vous recevez ce message de la part de Chronopost :

« Chronopost : votre colis a rencontré une erreur lors de sa livraison. Pour confirmer l’acheminement de celui-ci rendez-vous sur : https://chronoinfo.net/ »

Vous commencez alors à vous demander de quel colis s’agit-il au point de blâmer votre mémoire de ne pas s’en souvenir. Vous entrez dans le site pour essayer de régler le problème. Le site indique que vous devez remplir un formulaire pour récupérer votre colis.

Vous remarquez que les questions demandent des informations personnelles. Il se peut même que vous deviez communiquer vos coordonnées bancaires. Beaucoup de personnes font preuve de prudence en mettant le message dans la corbeille en ignorant le contenu. Malheureusement, plus d’une personne est tombée dans le piège.

Des sites frauduleux à bien étudier

Le site et le message ne sont qu’une arnaque. D’ailleurs, le site mentionné dans le mail ou SMS n’est d’ailleurs pas celui de Chronopost. Les arnaqueurs peuvent utiliser d’autres liens comme logistique-chronopost.fr ou des adresses similaires.

Aucun d’entre eux n’appartient à la société de livraison de colis. Chronopost n’a qu’un site officiel soit l’URL https://www.chronopost.fr. Si ce n’est pas celui-ci, faites attention, ne l’ouvrez même pas. Si le site envoie des emails à ses clients, ils finissent par @chronopost.fr ou @network.pickup.fr.

Et si vous avez un quelconque doute sur le mail que vous recevez, n’hésitez pas à le signaler. Vous pouvez aller vers le site de Chronopost ou sur le site gouvernemental dédié à la cybermalveillance.

Le service de livraison vous déconseille de contacter le numéro présent dans ces SMS douteux. Vous ne devez jamais délivrer votre numéro de compte Chronopost ni vos identifiants. Ces données sont strictement confidentielles.

Arnaque sur les réseaux sociaux

Les réseaux sociaux sont remplis d’arnaques dont les utilisateurs ne font pas souvent attention. En 2021, des milliers de personnes ont perdu un total d’environ 770 millions de dollars sur les réseaux sociaux.

Lookout, spécialisé dans la cybersécurité, a mené une étude visant à savoir quelle plateforme comportait le plus d’arnaques. 80 % de ces consommateurs ont déclaré avoir fait face à des arnaques tous les mois. Ce genre de situation arrive chaque semaine pour les 30 à 60 % des sondés.

De tous les réseaux sociaux, Facebook tient la première place où les utilisateurs sont le plus confrontés à des escroqueries. Ensuite, il y a TikTok, Whatsapp et Instagram. Twitter et LinkedIn sont à la dernière place.

Selon l’étude de Lookout, les arnaqueurs ont fait plus de victimes sur WhatsApp. 22 % des personnes interrogées ont dit qu’ils ont déjà été victimes d’une arnaque dans ce réseau de messagerie instantanée.

Ils n’étaient que 19 % à déclarer être tombés dans un piège sur Facebook, 15 % sur TikTok, 14 % sur Instagram et Twitter. Les victimes sur LinkedIn étaient de 12 %. Ces personnes ont perdu de l’argent (56 %), du temps (32 %), des cryptomonnaies (22 %). 34 % ont déclaré avoir été victimes d’un vol d’identité personnelle.

Parmi ceux qui ont perdu de l’argent, près de 12 % ont perdu plus de 1000 dollars. 45 % de ces utilisateurs de réseaux sociaux ont perdu entre 11 et 100 dollars.

Des techniques similaires

Les 1000 consommateurs américains ont permis de savoir que le genre d’arnaques était similaire sur les différentes plateformes. Sur Facebook, Twitter, Instagram, TikTok ou WhatsApp, leur technique d’approche est la même. Ils promettent un prix ou un cadeau gratuit à leurs cibles pour les piéger.

Si ce n’est pas pour un certain prix, les arnaqueurs utilisent de fausses publicités. D’ailleurs, les arnaques à la vente occupent la deuxième place des escroqueries les plus fréquentes. Les consommateurs y sont souvent confrontés sur Facebook, Twitter, Instagram et TikTok.

Sur WhatsApp, les utilisateurs risquent surtout de s’exposer à des escroqueries relatives à des relations amoureuses. Sur LinkedIn, l’arnaque la plus fréquente est en lien avec les offres d’emploi et les cryptomonnaies.

Source : La Dépêche