Impôt sur le revenu 2023 : comment calculer son montant ?

Souhaitez-vous connaître votre impôt sur le revenu 2023 ? Bercy a mis à votre disposition un simulateur en ligne pour faire le calcul.

© Crédits photos : iStock

Afficher Masquer le sommaire

Comme chaque année, les contribuables peuvent accéder à un simulateur en ligne pour calculer leur impôt sur le revenu. C’est Bercy qui met cet outil à leur disposition. En effet, cet outil s’avère utile pour estimer le montant de l’impôt dont il faut s’acquitter.

Impôt sur le revenu : Un simulateur en ligne déjà disponible

C’est dans un mois que s’ouvre la campagne de déclaration d’impôt sur le revenu 2023. L’occasion pour chaque contribuable de déclarer les revenus qu’ils ont encaissés au cours de l’année 2022. Connaître le montant de l’impôt sur le revenu que nous allons devoir payer peut générer du stress et de l’impatience.

Pour ceux qui résident en France, ils peuvent déjà se servir du simulateur en ligne de la Direction générale des finances publiques (DGFiP). Grâce à ce simulateur, ils peuvent calculer leur facture fiscale pour l’année écoulée dès aujourd’hui.

À lire Impôts : ce qui va changer pour les couples avec le taux individualisé

Deux options pour calculer son impôt

En pratique, ils ont le choix entre deux options. Ils peuvent recourir à ce que Bercy nomme le « modèle simplifié ». Ce modèle est pour les contribuables qui déclarent :

  • Des salaires (sauf revenus des associés et des gérants)
  • Des pensions ou des retraites
  • Des revenus fonciers
  • Des gains de cessions de valeurs mobilières
  • Des droits sociaux et de titres assimilés

Il s’adresse également, selon l’administration fiscale, aux contribuables qui réduisent les charges les plus courantes. À savoir les pensions alimentaires, frais de garde d’enfant, dons aux œuvres et autres. La deuxième option s’adresse spécifiquement aux ménages qui déclarent :

  • Des revenus d’activité commerciale, libérale, agricole
  • Des revenus des associés et des gérants
  • Des investissements dans les DOM-COM et autres

Bercy nomme cette deuxième option « modèle complet ». Elle est accessible sur la même page.

Un montant à titre indicatif

Percevez-vous de faibles revenus ? Voulez-vous savoir si vous allez être imposable sur vos revenus encaissés en 2022 ? Vous aurez la réponse en vous servant de ce simulateur. Cela étant, il convient de souligner que ce que l’outil affiche ne vaut pas validation de l’administration fiscale. En aucun cas !

À lire Impôts : à quelles réductions ou avantages fiscaux pouvez-vous prétendre ?

En effet, Bercy prévient que le montant mentionné n’est « qu’à titre indicatif ». Raison pour laquelle, l’usage de l’outil de la DGFiP ne vous dispense pas de compléter votre déclaration dans les semaines prochaines. Sachez que vous pouvez utiliser ce simulateur autant de fois que vous le souhaitez.

À savoir sur l’impôt sur le revenu

Voici un petit lexique sur l’impôt sur le revenu :

Le revenu fiscal de référence

L’administration fiscale prend en considération le revenu fiscal de référence pour l’attribution de certaines aides sociales (bourses de collèges…). Ou bien d’exonération fiscale (taxe foncière, etc.). Le RFR est souvent supérieur au revenu net imposable. Il découle d’un calcul que les services fiscaux effectuent sur la base de l’ensemble des revenus d’un foyer fiscal.

Le revenu brut global

Il s’agit de l’ensemble de tous vos gains sur l’année civile. À savoir salaire, pension, bénéfices, revenus immobiliers et de placements divers… Les abattements s’appliquent sur cette somme. Par exemple, de 10 % pour frais professionnels sur les salaires et pensions de retraite.

À lire Impôts : vous pourrez déclarer vos revenus à partir du 13 avril

Le revenu net global et le revenu net imposable

Il s’agit du revenu brut global à partir duquel vos charges déductibles se font déduire. Le revenu net imposable découle du revenu net global à partir duquel se font déduire les abattements spéciaux auxquels vous pouvez prétendre. Il s’agit de celui sur lequel votre imposition se fait calculer.

Le barème de l’impôt sur le revenu

Le barème servant au calcul de l’impôt sur le revenu est progressif. Il est fait de 5 tranches de revenus :

  • 1ère tranche : jusqu’à 10 777 euros pour 0,00 % de taux d’imposition
  • 2e tranche : de 10 778 euros à 27 478 euros pour 11,00 % de taux d’imposition
  • 3e tranche : de 27 479 à 78 570 euros pour 30,00 % de taux d’imposition
  • 4e tranche : de 78 571 euros à 168 994 euros pour 41,00 % de taux d’imposition
  • 5e tranche : plus de 168 994 euros pour 45,00 % de taux d’imposition

Le seuil d’imposition selon le profil

Pour calculer l’impôt sur le revenu, il faut prendre en considération le quotient familial. Ce dernier dépend de la situation du déclarant et de la composition du foyer fiscal. Le quotient familial s’exprime en nombre de parts.

Prenons comme exemple le cas d’un couple avec deux enfants (3 parts) avec un revenu net imposable de 60 000 euros. Le quotient familial est donc de 20 000 euros (60 000 euros : 3 parts).

À lire Impôts : à partir de quels revenus devenez-vous imposable ?

Voici comment se fait le calcul :

Jusqu’à 10 777 euros : 0 %

De 10 778 euros à 20 000 euros : (20 000 euros – 10 777 euros) x 11 % = 9 223 euros x 11 % = 1 014,53 euros.

L’impôt brut pour le couple est donc de : 1 014,53 euros x 3 parts = 3 043,59 euros. Soit une imposition moyenne de : 3 043,59/60 000 euros = 5,07 %. Son TMI (taux marginal d’imposition) est de 11 %.

À lire Première déclaration d’impôts : à partir de quel âge et comment faire ?

Source : Capital

Il était une pub est un média indépendant. Soutenez-nous en nous ajoutant à vos favoris Google Actualités :