McDonald’s : le géant du fast-food remplace ses potatoes par des frites de légumes

Dès le 7 mars 2023, McDonald’s va remplacer ses potatoes par des frites de légumes. Ne soyez pas inquiet, cela n’est que temporaire.

© Crédits photos : iStock

Afficher Masquer le sommaire

En voilà une surprise pour les adeptes du fast-food américain. Un menu incontournable va s’éclipser pendant un petit moment. Comme le rapporte Le Parisien, McDonald’s va retirer de la vente ses potatoes. La chaîne ne l’a pas encore annoncé officiellement, mais cette opération commerciale commencera à partir du mardi 7 mars. Plus de frites de pomme de terre. À la place, les clients pourront commander des frites de légumes comme des betteraves, des carottes et des panais.

McDonald’s : une opération commerciale temporaire

McDonald’s devrait lancer une campagne de communication dans les prochains jours. Dès le 7 mars, la chaîne ne va plus proposer ses traditionnelles pommes frites coupées en quartiers. Les potatoes ne seront plus trouvables dans tous les restaurants McDonald’s de la France.

La chaîne va les remplacer par des frites de légumes. D’après les informations de nos confrères du Parisien, cette opération commerciale est prévue sur 3 ou 4 semaines. McDonald’s veut tester l’appétit des consommateurs pour ces accompagnements plus « veggie ».

À lire Brûlures d’estomac : les aliments à privilégier pour vous soulager

Chaque année, l’enseigne de fast-food essaie une dizaine de nouveautés pour innover ses produits. McDonald’s a déjà essayé d’autres recettes de pomme de terre comme le « waffle » et le « wavy fries ». C’est tout de même la première fois que l’enseigne met en avant des légumes sur sa carte.

L’objectif principal de la firme est de répondre « aux nouveaux besoins de consommation ». Avec cette opération, McDonald’s va pouvoir satisfaire les consommateurs souhaitant diversifier leur alimentation.

La concurrence est déjà assez forte entre les acteurs du fast-food. Récemment, Quick a annoncé son plan de relance avec la pub mettant en scène Éric et Ramzy. L’opération va permettre à McDonald’s d’attirer plus de clients en jouant sur l’effet nouveauté.

Différence de prix dans les restaurants McDonald’s

Les clients de la chaîne ont certainement remarqué que les prix dans les différents restaurants en France. Les 1 500 restaurants dans les différentes régions de l’Hexagone ne proposent en effet pas systématiquement les mêmes tarifs.

À lire McDonald’s un nouveau concept de restaurant automatisé fait polémique

Le Big Mac, par exemple, coûte moins cher à Vincennes dans le Val-de-Marne. Le sandwich dans la région est à 4,45 euros, mais dans tous les restaurants de Dijon, il est à 6,90 euros.
Les autres restaurants McDonald’s de la France proposent le Big Mac à 5,4 euros en moyenne.

Même dans une ville, les restaurants ne vendent pas ce sandwich à un prix similaire. D’après Le Parisien, le Big Mac peut coûter entre 4,6 et 6,7 euros à Paris. À Lyon, le prix varie entre 4,85 et 5,7 euros. Les clients de McDonald’s à Bordeaux achètent le sandwich à 5,3 euros minimum.

Les prix varient beaucoup, pourtant la recette du Big Mac reste la même :

  • Deux steaks hachés
  • Fromage
  • Sauce spéciale
  • Laitue
  • Cornichons
  • Oignons
  • Tranches de pain au sésame

L’inflation a certainement eu de l’influence sur les prix sur les menus. Les enseignes ont toutes subi l’impact de la hausse des prix des matières premières et de l’énergie. L’inflation n’est toutefois pas la responsable des différences de prix chez les restaurants McDonald’s.

À lire Stromae : le chanteur annule des concerts en France pour « raisons médicales »

Plusieurs facteurs qu’il faut prendre en compte

Le site Actu a contacté la chaîne de fast-food pour obtenir des réponses sur la façon dont l’enseigne établit les prix. La direction de McDonald’s a relevé la liberté des propriétaires des restaurants de fixer le prix des produits chez McDonald’s.

« McDonald’s France est une enseigne animée par un réseau de locataires, gérants, véritables chefs d’entreprise indépendants. Chaque opérateur est libre de sa politique de prix qui dépend d’un ensemble de facteurs », confiait la direction de McDonald’s.

La typologie du restaurant pourrait être l’un des facteurs de la différence de prix. Il est fort probable que les tarifs ne soient pas les mêmes dans les restaurants au centre-ville et en périphérie. Il ne faut pas non plus oublier le champ de concurrence et les coûts des prestataires de service.

Les restaurateurs doivent s’adapter à ce que les prestataires offrent pour le bon fonctionnement de leur restaurant. Par ailleurs, l’utilisation obligatoire de la vaisselle réutilisable représente un nouveau coût pour les restaurants.

À lire Du camembert vendu dans plusieurs grandes enseignes, rappelé dans la France entière

Depuis le 1er janvier 2023, McDonald’s et les autres enseignes de fast-food ont dû se conformer à la loi Agec. Elles doivent toutes utiliser de la vaisselle nettoyable et réutilisable.

Source : CNews

Il était une pub est un média indépendant. Soutenez-nous en nous ajoutant à vos favoris Google Actualités :