Abonnements mobile et internet : pourquoi une hausse des prix en 2023 ?

En 2023, les prix des abonnements mobile et Internet de quasiment tous les opérateurs vont augmenter. Découvrez quelles en sont les raisons.

Abonnements mobile et internet : pourquoi une hausse des prix en 2023 ? – Source : Istock

Les opérateurs comme Bouygues Telecom, Orange ou encore SFR ont décidé de revoir leurs tarifs. Le prix de leurs abonnements mobile et Internet risquent de considérablement augmenter.

Les nouveaux montants des forfaits

L’inflation n’épargne pas les opérateurs téléphoniques. À cause de celle-ci, ils sont contraints de revoir à la hausse leurs forfaits. Le montant des forfaits téléphonie et Internet risquent en effet d’augmenter dans les prochaines semaines.

Clients actuels ou nouveaux membres, tous devront débourser un peu plus pour continuer de profiter des offres. S’il était jusque-là possible de bénéficier de formules à moins de 15 euros, il faudra dorénavant s’adapter.

Avec les nouveaux tarifs, il faudra payer au moins 16 euros pour un forfait appel illimité et données Internet importantes. Sachez qu’avant de pouvoir changer ses tarifs, l’opérateur est censé prévenir le client à l’avance.

Il doit, pour qu’une augmentation puisse se faire, alerter celui-ci au moins un mois à l’avance. Notez aussi qu’une augmentation progressive des abonnements mobile et Internet a eu lieu depuis un an.

Une augmentation de 3,5 % pour les abonnements Box fibre d’entrée de gamme et 20 % pour les forfaits mobile. Le prix moyen d’un forfait mobile coûte désormais 19,17 euros par mois pour un forfait appel illimité et 100 Go de data.

Une hausse généralisée des prix

Orange, Bouygues Telecom, et SFR ont tous décidé d’augmenter le prix de leurs abonnements mobile et Internet. Free, de son côté, reste fidèle aux règles qu’il s’est fixées.

Bouygues Telecom

L’opérateur est l’un des premiers à appliquer les augmentations. Pour prévenir ses clients, il leur a envoyé un mail intitulé « Nos tarifs évoluent ».

La hausse perpétrée par Bouygues Telecom varie selon les forfaits. Si pour le B & You 40 Go, elle sera de 1 euro. Pour l’offre 80 Go, l’augmentation sera de deux euros. Les nouveaux tarifs de Bouygues Telecom s’appliqueront à partir du mois de janvier.

Orange

L’opérateur n’a pas encore augmenté ses forfaits. Il prévoit de le faire à partir du mois de mars ou avril. Orange compte augmenter le prix de ses offres de 1 à 2 euros. Tous ses forfaits sont concernés sauf l’abonnement principal avec réduction sociale.

Contrairement aux autres offres, l’offre Coup de Pouce d’Orange verra son prix diminuer. Pour rappel, cette offre est destinée aux personnes ayant un quotient familial de moins de 700 euros. Elle permet de bénéficier d’un tarif préférentiel pour avoir accès à Internet.

SFR

L’opérateur est resté très discret sur la hausse de ses tarifs. Au lieu d’envoyer un mail à ses clients pour les informer des futures augmentations, il s’est contenté d’un encart. Cet encart a été transmis avec la facture de janvier. Comme elle était inscrite tout en bas de la facture, beaucoup de clients l’ont sans doute loupé.

SFR prévoit d’appliquer les nouveaux tarifs à partir du mois de février. Les augmentations oscilleront entre 0,60 et 0,99 euro. À noter que tous les forfaits SFR et Red by SFR seront concernés par la hausse.

Free

L’opérateur Free ne prévoit pas d’augmenter ses tarifs pour les quatre prochaines années. Ses forfaits mobiles de 2 euros et 19,99 euros resteront inchangés.

Quelles sont les causes de ces augmentations ?

Michel Combot, directeur général de la Fédération française des télécoms, s’est exprimé sur les augmentations des forfaits. Selon lui, les futures hausses s’expliquent par le retour de la vraie valeur des technologies.

« Sur une période de près de dix ans, les prix ont baissé de 12% dans un secteur qui a apporté beaucoup de services (…) On a une volonté collective des opérateurs de dire que si vous voulez consommer plus, votre forfait sera plus cher », a-t-il expliqué.

Ces hausses seraient également liées au contexte économique. À cause de l’inflation, notamment de la flambée du prix de l’énergie, les opérateurs seraient contraints de répercuter les coûts.

Michel Combo y croit dur comme fer, les hausses des abonnements mobile et Internet ne s’arrêteront pas. Pourquoi ? Parce que l’inflation risque de se renforcer. Pour le patron de Télécoms, ce sont les clients qui doivent changer leurs habitudes.

« L’idée, c’est d’arriver à un modèle sain où vous choisissez en fonction de votre besoin, c’est-à-dire : “Est-ce que j’ai vraiment besoin de 50 gigas, est-ce que je ne peux pas me contenter de moins ?” », a-t-il expliqué.

Source : TF1 Info