Réforme des retraites : ce qu’il faut savoir sur le calcul d’un trimestre

La réforme des retraites donne lieu à d'importantes mobilisations. Mais savez-vous comment se calcule un trimestre ?

Réforme des retraites : ce qu’il faut savoir sur le calcul d’un trimestre – Source : Istock

Depuis plusieurs jours, le climat social semble de plus en plus tendu en France. En cause ? La franche opposition des syndicats, et de certains citoyens face à la réforme des retraites portée par le gouvernement. En effet, ces derniers jours, Elisabeth Borne a annoncé que l’âge de la fin de carrière devrait reculer à 64 ans. De plus, la durée de cotisation devrait rapidement passer à 172 trimestres. Ainsi, dès 2027, il faudra remplir ces deux conditions pour obtenir une pension à taux plein. Alors que la situation économique devient de plus en plus rude, les Français tentent de comprendre ce qui les attend. Ainsi, voici un petit point récapitulatif, qui vous permettra de savoir comment la caisse de retraite compte vos trimestres.

Un trimestre ne correspond pas à une durée de 3 mois

Naïvement, vous pensez que nous pouvions valider 1 trimestre tous les 3 mois en travaillant ? Dans ce cas, vous avez tort. En effet, la caisse de retraite comptabilise 1 trimestre dès lors que vous avez gagné 1 609 euros brut. Cela correspond à 150 h de travail, payées au SMIC horaire (11,27 euros brut). Bien sûr, si vous gagnez davantage, vous n’avez pas pour autant la possibilité de valider plus de trimestres. En effet, ces derniers restent limités à 4 par an, au maximum. Néanmoins, sur ce point, la réforme des retraites ne changera rien à la formule de calcul.

Pour connaître le nombre d’annuités déjà cotisées, sachez que vous pouvez obtenir un relevé de situation individuel (RIS). Pour ce faire, connectez-vous via le site de l’assurance retraite, sur l’onglet « Consulter ma carrière ». A priori, passé l’âge de 35 ans, vous pouvez aussi recevoir ce relevé, tous les cinq ans. Si vous souhaitez vérifier vos droits avant la réforme des retraites, vous pouvez aussi faire une estimation sur Info Retraite.

Réforme des retraites : d’autres façons de cotiser ?

Quoique très impopulaire, ce nouveau texte de loi prévoit tout de même quelques avancées, au niveau des cotisations. Pour l’heure, notre système valorise déjà les congés parentaux, à hauteur de 8 trimestres maximum. Aussi, les parents peuvent se répartir ces cotisations, selon leur implication dans l’éducation des enfants.

Ainsi, la réforme des retraites prévoit de mieux prendre en compte les périodes consacrées à prendre soin d’un enfant ou proche. Notamment, lorsque ce dernier souffre d’un handicap. Les personnes concernées pourront ainsi cotiser des trimestres auprès de l’AVJPF.

Même son de cloche du côté des aidants de manière générale. Aussi, la réforme des retraites va donner lieu à une nouvelle organisation de leur assurance vieillesse, avec une majoration des trimestres.

D’après Merci pour l’info, voici ceux qui pourront prétendre à cette nouvelle caisse de retraite. « Le dispositif va concerner :

  • les aidants de personnes extérieures à la famille ;
  • les aidants ne résidant plus au domicile de la personne aidée
  • ceux dont le taux d’incapacité est inférieur à 80 % et éligibles à un complément d’allocation d’éducation de l’enfant handicapé (AEEH). »

Pas sûr que ces bonnes nouvelles suffisent à calmer la gronde face à la réforme des retraites. Alors que le nombre de manifestants a frôlé le million jeudi dernier, une autre journée de mobilisation doit avoir lieu le 31 janvier prochain.

Source : CNEWS