Lille : À 86 ans, elle refuse un constat et tue une dame de 56 ans en lui roulant dessus

Une scène incroyable s’est déroulée dans un parking à Lille le 19 janvier 2023. Une femme de 86 ans tue une aute femme en lui roulant dessus.

Lille : À 86 ans, elle refuse un constat et tue une dame de 56 ans en lui roulant dessus – Source : Istock

Après avoir refusé de faire un constat, l’octogénaire roule sur cette femme qui s’était placée devant sa voiture. La scène s’est passée dans un parking à Lille. L’automobiliste aurait pris la fuite, laissant la victime pour morte. Les autorités ont quand même pu l’interpeller et l’ont placée en garde à vue ce vendredi 20 janvier. Tous les détails dans cet article.

Accident routier à Lille : ce que l’on sait

À Lille, un différend routier vire à la catastrophe. Ce vendredi, une octogénaire était en garde à vue après avoir heurté une autre automobiliste la veille. Sans hésitation, la femme de 86 ans lui aurait roulé ensuite sur le corps. C’est ce qui a provoqué la mort de la victime, selon les sources policières.

La vieille dame de 86 ans sortait d’une place de parking à Ronchin. Une commune de 18 000 habitants se situant dans la métropole de Lille. Après avoir accroché la voiture garée de la victime, elle aurait refusé d’établir un constat, explique la source policière.

C’est alors que la victime, qui est née en 1956, se place devant son véhicule. Cette dernière voulait l’empêcher de fuir et la forcer à remplir un document pour déterminer les responsabilités de chacune. Ce qui est légal. Cependant, l’octogénaire refuse et reste au volant de sa voiture, s’apprêtant à partir.

Elle lui aurait roulé dessus avant de s’enfuir

Elle démarre donc sa voiture, projetant l’autre automobiliste sur son capot avant que celle-ci ne tombe par terre. Puis, à en croire la même source, elle (l’octogénaire) lui aurait roulé dessus avant de prendre la fuite. Des suites de ses blessures, la sexagénaire est décédée sur place.

Les secours ont néanmoins fait tout ce qu’ils ont pu pour la réanimer, mais sans succès. La police a rapidement interpellé la mise en cause, jeudi 19 janvier, en fin d’après-midi. Une enquête serait en cours pour déterminer les circonstances du drame.

Une expertise devrait en effet permettre de savoir si la vieille dame était en pleine possession de ses moyens et si elle était en capacité de conduire. Affaire à suivre.

Que faire en cas de refus de signer un constat ?

Il arrive qu’en cas d’accident, l’autre conducteur refuse de signer le constat amiable. Comme dans ce différend routier qui a viré au drame, dans un parking à Lille, où la mise en cause a pris la fuite. Pour éviter ce genre de situation, voici quelques marches à suivre pour bien réagir face à un refus de constat.

Différentes raisons peuvent pousser l’autre conducteur à prendre la fuite sans donner d’identité en cas d’accident. Cela peut être à cause de sa responsabilité engagée, d’un défaut de permis ou d’assurance ou autres.

Si l’autre conducteur refuse de remplir et de signer le constat, le mieux est de rester calme. Parlez-lui calmement en lui indiquant qu’il peut présenter sa version des faits. Cela dit, vous ne pouvez pas l’y contraindre.

Ce que vous devez faire ensuite, c’est :

  • Noter le numéro de la plaque d’immatriculation de l’autre conducteur
  • Prendre des photos de l’accident
  • Prendre les coordonnées des témoins
  • Remplir un constat et le signer en indiquant le délit de fuite ou le refus de signer le constat amiable dans les observations. Vous devez envoyer le constat à votre assureur dans les 5 jours suivant l’accident, par courrier recommandé avec accusé de réception.
  • Vous rendre dans le commissariat ou la gendarmerie la plus proche du lieu de l’accident pour porter plainte contre X.

Les responsabilités en cas d’accident responsable ou non

Si vous n’êtes pas responsable de l’accident, c’est l’assureur auto du conducteur responsable qui se charge de vous indemniser. Il prend en charge tous les dommages, matériels et corporels. Et ce, qu’importe votre niveau d’assurance.

Cela dit, dans le cas contraire, c’est-à-dire en cas d’accident responsable, les dommages corporels que vous avez subis ne se feront pas indemniser. Dans le cas où vous auriez aussi souscrit la garantie Sécurité du conducteur en plus de votre assurance auto responsabilité civile.

Vous vous faites couvrir en cas d’accident responsable, puis vous bénéficiez d’une prise en charge financière des dommages corporels. Une franchise pourrait s’appliquer. Cependant, votre assureur ne couvre pas les dommages matériels.

Une assurance « tous risques » + sécurité du conducteur vous permet de vous faire couvrir en cas d’accident responsable. Vous profitez ainsi d’une prise en charge des dommages à la fois matériels et corporels.

Source : Le Parisien