Arnaque : si vous avez « Sécuripass » pour vos achats bancaires, soyez vigilant

De nombreux utilisateurs ont adopté l'outil Sécuripass pour leurs transactions en ligne. Néanmoins, une arnaque sévit via ce dispositif.

Arnaque : si vous avez « Sécuripass » pour vos achats bancaires, soyez vigilant – Source : Istock

Depuis 2021, les clients du Crédit Agricole doivent utiliser le service Sécuripass pour accéder à leur application bancaire. Même chose pour régler des achats en ligne. Ce service vous concerne également si vous dépendez de la Caisse d’Épargne. L’objectif ? Sécuriser vos transactions, et éviter qu’on puisse extorquer votre argent. Il s’agit de d’aller un peu plus loin que la double authentification, qui requiert généralement l’envoi d’un code par SMS. Malheureusement, rien n’arrête les escrocs. Ainsi, certains n’ont pas hésité à monter une arnaque utilisant directement le Sécuripass, pour le détourner. De cette façon, ils peuvent tenter de vos comptes. On vous explique tout.

Un mode opératoire plutôt rusé

Deux personnes ont contacté la gendarmerie de Lusigny-sur-Barse. Elles ont rapporté qu’elle venait de subir une arnaque, via l’outil Sécuripass. Comment ? Tout simplement en suivant les consignes, d’un soi-disant conseiller bancaire.

Voici la méthode utilisée par les escrocs : ils commencent par collecter des numéros de carte bancaire. Ils s’emparent également d’informations personnelles, comme l’adresse email et le numéro de téléphones de leurs proies. Pour ce faire, ils profitent des failles, et fuites de données depuis certains sites d’e-commerce.

Mais l’arnaque ne s’arrête pas là. Après avoir utilisé les coordonnées bancaires de leurs victimes, ces individus passent un coup de téléphone à la victime. Ils se font ainsi passer pour un conseiller bancaire. Ils demandent alors à leur interlocuteur de valider la transaction Sécuripass pour régler un problème technique. Bien sûr, il s’agit d’un piège. En obéissant, on débloque tout simplement la transaction au profit de l’escroc.

Comment éviter cette arnaque ?

Dans le cas présent, l’escroc rassure la victime, en lui promettant que l’annulation de l’opération. Comme dans d’autres affaires du même genre, la clé reste de mettre sa proie en confiance. Une fois que vous baissez votre garde, le piège se referme.

Mais comment savoir qu’on se trouve face à une arnaque ? Il existe plusieurs signes qui doivent vous alerter. Ainsi, la gendarmerie de Lusigny-sur-Barse a donné plusieurs conseils.  » Pour se prémunir de ce genre d’arnaques : ne jamais suivre les instructions reçues par téléphone. Rendez-vous directement dans votre agence bancaire ou contactez-la par téléphone par vos propres moyens. »

En effet, l’usurpation d’identité fait parties des méthodes couramment utilisées par les arnaqueurs. Ainsi, certains prétendent ainsi vous contacter au nom de grandes entreprises ou de services publics. D’autres se servent de prétexte comme la vignette Crit’air, ou des colis Chronopost en attente. Ainsi, le meilleur moyen d’échapper à arnaque reste de ne pas croire tous les appels et textos que vous recevez.

Le plus souvent, les escrocs arrivent à atteindre leur but en jouant sur vos émotions. Il peut s’agir de vous faire miroiter un gain, un cadeau ou encore une très bonne affaire. Mais l’angoisse et la peur font aussi de très bons leviers dans le cadre d’une arnaque. Ainsi, les victimes n’ont pas assez de temps pour réfléchir, et obéissent sans trop rechigner. Sachez qu’aucune banque, ni aucune administration de vous demandera jamais d’informations sensibles par SMS ou encore lors d’un appel.

Source : L’Est éclair