Qui veut être mon associé ? : ce candidat qui a touché le public mais pas le jury

Lors du second épisode de « Qui veut être mon associé ? », les investisseurs ont malmené un candidat au grand dam des téléspectateurs.

Qui veut être mon associé ? : ce candidat qui a touché le public mais pas le jury – Source : Capture M6

Le spectacle était au rendez-vous lors du deuxième épisode de l’émission « Qui veut être mon associé ? ». Les téléspectateurs ont pu voir la sévérité des investisseurs envers un entrepreneur à cause du concept de son entreprise. Le moins que l’on puisse dire, c’est que les visites immersives avec des drones n’a pas vraiment séduit les membres du jury.

Un concept peu convaincant

Le 11 janvier 2023, un candidat M6 diffusait un deuxième épisode de « Qui veut être mon associé ? ». Une fois n’est pas coutume, l’émission a fait un carton en termes d’audience.

Le jury était toujours composé de Marc Simoncini, Delphine André, Eric Larchevêque, Anthony Bourbon, Jean-Pierre Nadir et Isabèle Chevalier. Ils avaient la lourde tâche d’évaluer les entrepreneurs en quête de financement.

L’un d’entre eux a pris une véritable douche froide en présentant son projet. Il s’agissait d’un quadragénaire venu présenter un concept de promenades virtuelles en drone. Sauf que les jurés n’ont pas du tout adhéré au projet.

Le jury de « Qui veut être mon associé ? » se montre intraitable

Le fait qu’il a raté son discours ne l’a pas non plus aidé. Il voulait convaincre, mais il a fait l’erreur de dire que son chiffre d’affaires était en nette baisse. En 2022, son chiffre d’affaires était de 15 000 euros, soit trois fois moins qu’en 2021. Le jury l’a démoli.

« Est-ce que tu n’as pas l’impression de te mettre dans une grosse panade ? Tout cela me semble très compliqué », lui a dit Anthony Bourbon, le fondateur de Feed.

Quant à Delphine André et Marc Simoncini, ils ont avoué qu’ils n’ont pas vraiment compris le concept du candidat.

« Pour la première fois, les mots me manquent, parce que je n’ai même pas de conseils à vous donner. À part de dire, ne faites plus jamais comme ça », lui a dit l’ancien patron de Meetic.

Comme vous pouvez vous en douter, aucun juré de « Qui veut être mon associé ? » n’a souhaité investir dans son entreprise. En plus d’avoir échoué à convaincre les investisseurs, le candidat a dû encaisser des mots très durs devant plus de 2 millions de téléspectateurs. Une situation qui a fait beaucoup réagir sur la Toile.

« Ils sont grave irrespectueux avec le mec du drone dans qui veut être mon associé », « Je regarde qui veut être mon associé sur M6, ok le projet des drones est mauvais mais ils sont tellement méchants avec lui ça me dégoûte », « Non mais sérieux c’est pas l empathie qui les essouffle. Le mec est mort de traque et ils leur remettent un coup de pression. La caricature des personnes qui ont du pouvoir sur les autres », pouvait-on lire sur la Toile.

L’importance de réussir son pitch

Si la pertinence du projet de promenades virtuelles en drone n’a pas convaincu, cela est aussi dû à une présentation qui laissait à désirer. Les fondateurs de Life pourront en témoigner, la réussite de son pitch est une des clés pour réussir dans « Qui veut être mon associé ? ».

« C’est M6 qui m’a approché », confie le fondateur de Life !

Le fondateur de cette entreprise conseille d’ailleurs aux entrepreneurs de participer à l’émission pour gagner en visibilité. Il faut croire que même si les investisseurs sur le plateau n’ont pas retenu le projet de drone, les téléspectateurs en ont parlé.

Cette visibilité pourra lui être bénéfique à l’avenir. Cependant, si vous voulez participer à l’émission et que vous souhaitez séduire les membres du jury, Anthony Bourbon a un conseil à vous donner.

« Le plus important est d’embarquer le jury dans une aventure humaine et de prouver que le produit ou service répond aux besoins d’un marché », explique Anthony Bourbon.

En plus de mettre son argent dans les projets des candidats, Anthony Bourbon ne tarit pas de conseils. Il lui arrive de partager son expérience en ce qui concerne les ressources humaines, notamment pour le recrutement de postes clés. Il est aussi connu pour son franc-parler. C’est d’ailleurs pour cette raison que les téléspectateurs l’apprécient.

« Je suis là pour secouer les entrepreneurs, pas leur dire ce qu’ils doivent faire », lance Anthony Bourbon.

Source : Télé Star