Arnaque : l’AMF lance une alerte concernant des appels frauduleux qui peuvent vous coûter cher

Usurpation d’identité. L’Autorité des marchés financiers (AMF) met en garde tous les épargnants contre une arnaque au téléphone. Les détails.

Arnaque : l’AMF lance une alerte concernant des appels frauduleux qui peuvent vous coûter cher – Source : Istock

On ne sait pas si c’est l’époque, ou la situation de crises, mais les escroqueries sont de plus en plus nombreuses. Après l’arnaque au verre d’eau, l’arnaque à la carte bleue, l’AMF sonne l’alerte contre l’arnaque par téléphone. Ces derniers temps, des personnes se font passer pour des agents du gendarme boursier pour les escroquer.

L’usurpation d’identité via un appel frauduleux ne date pas d’hier. Toutefois, la ressemblance des numéros marque cette affaire. Comment reconnaître le vrai du faux ? Que faut-il faire face à ce genre de situation ? Et comment éviter de tomber dans le piège de ces personnes malintentionnées ? Tout cela, vous allez le découvrir dans cet article.

Une arnaque très ciblée

Déjà, rappelons que l’AMF est une autorité qui a pour principale mission de protéger l’épargne investie dans les instruments financiers. Elle assure le bon fonctionnement des marchés d’épargne et protège les épargnants.

L’arnaque que cette institution dénonce est le fait que des individus non habilités se font passer pour un de ses agents. Comme c’est la règle en matière d’escroquerie, les arnaqueurs appuient toujours sur le point sensible de ses victimes.

Ainsi, les principales cibles pour cette arnaque sont les personnes qui ont déjà perdu de l’argent dans le marché de l’épargne. Les escrocs qui se font passer pour un agent du service des fraudes assurent vouloir aider les épargnants à récupérer leur investissement.

Selon plusieurs témoignages relayés par TF1 Info, publiés dans un article daté du 12 janvier 2023 :

« Les faux agents font miroiter la possibilité de se faire rembourser directement sur la blockchain. »

L’objectif de cette opération est soit de demander directement de l’argent aux victimes, soit de voler certaines informations personnelles.

Les méthodes employées

L’arnaque par téléphone ne date pas d’aujourd’hui ni d’hier. Depuis plusieurs années, une arnaque du genre se produit fréquemment. Il y a ceux qui se font passer pour un assistant bancaire, pour un agent commercial et beaucoup d’autres.

Les escrocs profitent du fait que par téléphone, on ne peut pas vérifier ni badge ni une quelconque autre mode d’identification. Le plus particulier pour celui-ci est le fait que le numéro utilisé par les arnaqueurs est identique au numéro de l’AMF.

Dans un communiqué publié jeudi 12 janvier 2023, l’organisme le reconnaît :

« Il est simple techniquement de falsifier le numéro. »

Avec le progrès du piratage informatique, c’est forcément vrai. La seule chose à faire est de rester vigilant même s’il vaut avouer que c’est difficile de distinguer un vrai d’un faux numéro.

Comment distinguer si c’est un arnaqueur au bout du fil ?

Comme le numéro est identique, comment faire pour reconnaître le vrai du faux ? Toujours dans le communiqué, l’AMF a donné une résolution à ce dilemme. Rapportée par le site d’information TF1 Info, voici la solution.

« [L’AMF] rappelle qu’en aucun cas, elle ne contacte des épargnants de sa propre initiative pour des services consistant à récupérer des fonds perdus dans le cadre d’un investissement frauduleux ou pour leur proposer une indemnisation. »

L’institution souligne qu’« elle n’en a pas la compétence juridique ». Voilà, dès que quelqu’un tente de vous amadouer pour une histoire de récupération de fonds perdu, c’est forcément un escroc. Que faire dans ce cas ?

Ce qu’il faut faire après la détection de l’arnaque

Maintenant, vous savez reconnaître si le coup de téléphone est une arnaque ou pas. Si au cours de la discussion téléphonique, vous reconnaissez que c’est une arnaque, voici ce que vous devez faire.

La première chose à faire selon l’autorité des marchés financiers (AMF) est de « ne surtout pas donner suite à ces sollicitations ». C’est-à-dire, vous devez ignorer directement tout ce que l’escroc pourrait dire. La seconde est de signaler les numéros concernés auprès des autorités compétentes.

La troisième et dernière chose à faire est d’éviter de donner tout renseignement personnel et surtout confidentiel comme :

  • Votre RIB
  • Votre pièce d’identité
  • Votre mot de passe

Voilà, un numéro similaire à celui du standard de l’AMF est utilisé par des voleurs pour vous arnaquer. L’instance appelle à la vigilance de tous. Ce n’est pas la première fois que cette autorité est usurpée.

Relayé par Les Échos, dans un article publié le 1er septembre 2022, un site internet ayant le même nom de domaine que l’AMF arnaque et vole les informations personnelles des gens. Restez donc vigilant, tout particulièrement quand il s’agit d’argent !

Source : TF1 Info