Lidl : cauchemar dans un magasin de l’enseigne, une employée âgée de 24 ans victime de plusieurs coups de couteau

Une agression au couteau s’est déroulée dans un supermarché Lidl de Luc-en-Provence. Une employée de 24 ans en a été victime.

Lidl : cauchemar dans un magasin de l’enseigne, une employée âgée de 24 ans victime de plusieurs coups de couteau – Source : Istock

Agressée par un adolescent de 17 ans, une employée de Lidl de Luc-en-Provence a été grièvement blessée. On vous raconte ce qui s’est passé dans cet article.

Le déroulement de l’attaque

Il était à peu près 15 heures 30 quand le drame est survenu. Une jeune employée de Lidl se trouvant sur le parking du magasin s’est fait agresser au couteau. Cette jeune femme, comme révélé par Var-Matin, est âgée de 24 ans.

Elle travaille chez Lidl de Luc-en-Provence depuis mai 2022, mais serait originaire d’un village voisin. Interrogé sur l’attaque, le procureur de la République de Toulon, Samuel Finielz a révélé certains détails.

D’après ses dires, la jeune femme prénommée Océane a été attaquée sans raison apparente. Son agresseur lui aurait asséné plusieurs coups de couteau sans réelles motivations. L’individu qui a agressé Océane est un jeune homme âgé d’à peine 17 ans.

Au moment des faits, il n’était pas accompagné et il semble qu’il aurait lui-même orchestré cet acte ignoble. Notons qu’après avoir attaqué la jeune employée de Lidl, l’adolescent a eu affaire aux forces de l’ordre.

Peu après son agression, il a été maîtrisé puis embarqué par ces derniers. Il fera l’objet d’un examen psychiatrique très prochainement. Les résultats de cet examen permettront à la justice de trancher sur son sort.

Pour info, ce jeune homme qui s’en est pris à l’employée de Lidl a débarqué dans le département du Var en 2020. Jusqu’à cette attaque, il n’avait commis aucun délit majeur. Son casier judiciaire était également vierge.

Le directeur de Lidl a fait part de son ressenti

Lahcene Lamaouche, directeur de Lidl, a réagi à l’attaque sordide qui s’est déroulée dans le Var. Il a confié être sous le choc et dit regretter qu’Océane ait dû subir une agression aussi violente.

« Océane a été victime d’un acte odieux, le fait d’une personne isolée (…) J’ai une pensée à toute l’équipe du supermarché du Luc, nous faisons corps face à cet acte odieux. Nous pensons aussi à elle et à sa famille », a-t-il déclaré.

Pour soutenir Océane ainsi que sa famille, l’équipe de Lidl de Luc-en-Provence a choisi de prendre 2 jours sans travailler. Ceux qui se sont rendus dans le supermarché ont pu lire sur une affiche :

« Nous informons notre aimable clientèle que notre supermarché Lidl Le Luc sera exceptionnellement fermé le samedi 7 janvier ainsi que le dimanche 8 janvier 2023. »

Comme le directeur de Lidl, le maire de Luc, Dominique Lain, s’est dit terriblement touché par ce qui s’est passé. Dénonçant l’acte ignoble dont l’employée de Lidl a été victime, le politicien a offert son soutien à toute l’équipe du supermarché.

« Cet après-midi, je me suis rendu au Lidl pour montrer tout mon soutien à cette jeune employée agressée au couteau », a-t-il tweeté.

Une autre attaque s’est déroulée un mois plus tôt

En décembre dernier, un autre magasin Lidl a été le théâtre d’une agression. Un homme équipé d’un hachoir et de deux couteaux s’en est pris à quatre personnes et en a blessé grièvement deux.

Selon les informations de la police, l’homme était un ressortissant marocain en situation régulière. Il souffrait de pathologie psychiatrique lourde, mais n’avait aucun antécédent judiciaire.

Lorsqu’ils ont fouillé son domicile, les enquêteurs ont trouvé « de nombreux médicaments ainsi que diverses ordonnances ». Cela les a confortés dans leur idée que l’homme était bel et bien malade.

« Bien que les investigations demeurent en cours, notamment pour exploiter les différents supports informatiques saisis, rien ne laisse supposer un mobile terroriste », précise les enquêteurs.

Notons qu’après avoir attaqué ses quatre victimes, l’homme a retourné ses armes contre lui-même. Il s’est infligé plusieurs blessures, avant de finalement être maîtrisé. Lorsqu’il fut maîtrisé, l’agresseur a été emmené dans un centre hospitalier.

Là-bas, les médecins lui ont prodigué des soins. Ce qui lui a permis de ne pas succomber à ses blessures. Il était en effet « porteur de graves blessures au niveau du cou et des poignets ».

Interrogé sur cette affaire, Laurent Dumaine, le procureur de la République d’Avesnes-sur-Helpe, a apporté plus de précision. Il a ainsi expliqué que l’homme s’était servi d’une « feuille de boucher » et d’une lame d’environ 30 cm. Ces outils ont été retrouvés dans le supermarché lorsque les policiers sont arrivés sur les lieux.

Source : CNews