La Poste : quels changements avec les expérimentations de l’entreprise à compter du mois de Mars ?

Depuis plusieurs années, le courrier papier n'a plus la côte. Face à cette évolution, la Poste réduire les tournées du facteur.

La Poste : quels changements avec les expérimentations de l’entreprise à compter du mois de Mars ? – Source : iStock

Avec l’avènement d’internet, les Français ont pris de nouvelles habitudes. Dans la vie professionnelle comme avec nos proches, nous délaissons peu à peu la correspondance papier. Place aux messageries instantanées ou aux courriels. Or, ce changement a fini par impacter le fonctionnement de la Poste. Face à des clients qui changent, cet opérateur historique en charge de nos courriers, teste de nouvelles façons de travailler. Aussi, les tournées quotidiennes des facteurs pourraient bientôt faire partie de l’Histoire ancienne. Info ou Intox ? On fait le point tout de suite.

La Poste lancera des expérimentations en mars 2023

Dans un monde qui a beaucoup changé ces dernières années, l’entreprise qui achemine notre courrier depuis des décennies doit aussi faire peau neuve. Ainsi, la Poste a décidé de lancer 68 expérimentations au niveau local. Ces tests commenceront dès le mois de mars, et auront lieu dans plusieurs départements. Parmi les territoires concernés, on retrouve : la Somme (80), les Pyrénées-Orientales (66), la Gironde (33), les Pyrénées-Atlantiques (64), le Nord (59) ou encore le Pas-de-Calais (62).

L’objectif ? Tester de nouvelles façons d’organiser les tournées de distribution des courriers. Les facteurs pourraient donc avoir des itinéraires différents chaque jour. D’après le délégué Sud-PTT, Ludovic Jeanneau, interrogé par France Info « Les usagers ne verront plus quotidiennement leurs facteurs. » 
Ainsi, la Poste pourra sans doute économiser du temps, et optimiser son fonctionnement. Mais du côté des syndicats, on redoute des licenciements si les facteurs n’assurent plus les tournées tous les jours.

À quoi s’attendre ?

Avec plus de 65 000 facteurs pour 39 millions de boîtes aux lettres, la Poste fonctionne encore de manière permanente. Cela signifie que vous pouvez recevoir votre courrier chez vous du lundi au samedi. Or les nouvelles expérimentations de la Poste risque de changer cette façon de faire.

Ainsi, le passage quotidien du facteur ne concernerait plus que les colis, recommandés ou la presse quotidienne (pour les abonnés). Or, les facteurs restent encore un vecteur de lien social plutôt apprécié. Surtout pour les personnes âgées et isolées. Mais désormais, la Poste propose un service dédié et facturé à l’entourage des bénéficiaires. « Une présence régulière assurée par une personne de confiance qui permet de préserver le lien social des personnes isolées. De rompre la solitude et de partager un moment chaleureux et convivial. Les visites contribuent à soulager les aidants dans leurs tâches, à rassurer les familles tout en améliorant le bien-être et la sécurité des personnes âgées, notamment les plus isolées. »

Pour l’heure, la direction de la Poste n’a évoqué aucun licenciement. D’après elle, les expérimentations permettront avant tout de « s’adapter au mieux aux évolutions du terrain. » En effet, si les lettres semblent vouées à disparaître, les prospectus prennent le même chemin. Mais nos habitudes de consommation ont aussi changé, et intègrent dorénavant beaucoup d’achats en ligne. La livraison des colis et commandes devrait donc représenter de belles opportunités pour la Poste. Mais, dans ce type d’activité, plusieurs entreprises comme UPS, ou Chronopost, lui font déjà une concurrence féroce. Espérons que la Poste saura réussir son passage, du temps des lettres à celui des commandes et des emails.

Source : La Dépêche