Pension minimale : les retraités concernés par le minimum retraite à 1200 euros par mois

La réforme des retraites sera dévoilée ce 10 janvier. Mais revenons sur la pension minimale promise durant la campagne présidentielle.

Pension minimale : les retraités concernés par le minimum retraite à 1200 euros par mois – Source : iStock

Depuis plusieurs semaines, la réforme des retraites préparée par le gouvernement se fait attendre. En effet, la Première Ministre, Elisabeth Borne, devait la présenter le 7 décembre dernier. Néanmoins, pour bénéficier d’un délai supplémentaire et rencontrer les syndicats, la date a été reportée au 10 janvier. À l’ordre du jour ? De nombreux sujets, et notamment l’allongement de la carrière. D’après Emmanuel Macron, les Français vont désormais devoir travailler plus longtemps pour conserver notre système de retraite. Mais la question de la pension minimale, évoquée durant sa dernière campagne, refait surface. Dès lors, qui pourra bénéficier de cette revalorisation à hauteur de 1 200 euros par mois ? La rédaction d’Il était une pub fait le point, pour vous aider à y voir plus clair.

Elisabeth Borne va présenter le projet de loi le 10 janvier dans l’hémicycle

Dans une ambiance brûlante, la cheffe du gouvernement devra faire face aux députés de l’opposition. L’objectif ? Défendre le projet de réformes du gouvernement. Certains points, comme l’âge légal de départ en retraite, repoussé à 64 ou 65 ans, ont déjà fait couler beaucoup d’encre. Mais au cœur de cette bataille, un engagement pris par Emmanuel Macron a aussi une grande importance.

Il s’agit de la pension minimale, fixée à 1 200 euros. Or, avant les élections de 2022, notre Président a déclaré qu’elle concernerait tous les retraités. Elle devrait donc s’appliquer aux « nouveaux retraités comme celles et ceux qui sont déjà à la retraite. »

Du côté de l’exécutif, il semble pourtant que la donne ait changé. Aussi, la Première Ministre se borne à parler de pension minimale pour ceux qui n’ont pas encore atteint l’âge de la fin de carrière.
« Ma priorité, c’est que ce sont les actifs qui vont devoir travailler un peu plus longtemps qui bénéficient de cette revalorisation. »

Il s’agit donc d’un argument de poids pour faire passer la pilule, au milieu de cette amère réforme des retraites. En effet, de nombreux Français voient ce projet de loi d’un mauvais œil.

Pension minimale pour tous les retraités : le gouvernement ouvert à la discussion

Ces dernières semaines, beaucoup de commentateurs ont accusé l’exécutif de forcer le vote, en employant l’article 49.3. Mais sur la question de la pension minimale, Elisabeth Borne estime que les députés peuvent tout à fait proposer des amendements. Dès lors, cette revalorisation pourrait aussi concerner les personnes qui perçoivent déjà la retraite.
« Je n’ai pas de doute qu’il y aura des propositions dans ce sens. »

Pour l’heure, nous attendons encore d’avoir tous les détails de la réforme des retraites. Mais la pension minimale devrait aider le gouvernement à dialoguer avec les parlementaires. Cependant, il existe aussi d’autres points qui risquent de cristalliser le débat à l’Assemblée Nationale. Ainsi, les retraites destinées aux longues carrières feront aussi l’objet de discussions approfondies. Le Ministre du Travail, Olivier Dussopt, a d’ores et déjà mentionné plusieurs exceptions. Ainsi, les personnes ayant commencé leur carrière plus jeune, devraient pouvoir s’arrêter plus tôt.

Si la pension qui vous attend en fin de carrière vous intéresse, restez informé quant à la pension minimale de 1 200 euros. Pour l’heure, de nombreuses personnes âgées vivent bien en deçà de ce niveau de revenus.

Source : La Dépêche