Conseil des ministres : les points essentiels à retenir des annonces d’Olivier Véran

Le porte-parole du gouvernement a livré un compte-rendu des débats établis lors du dernier Conseil des ministres. Que faut-il retenir ?

Conseil des ministres : les points essentiels à retenir des annonces d’Olivier Véran – Source : Getty Images

À l’issue du premier Conseil des ministres de l’année 2023, Olivier Véran a fait un compte-rendu. Le porte-parole a souligné les grands sujets mis sur la table lors de la réunion avec le président de la République.

Réforme des retraites

La réforme est le sujet le plus délicat du moment. Avant le Conseil des ministres du 4 janvier 2023, la Première ministre a déjà entamé les rencontres avec les syndicats.

Mercredi dernier, le porte-parole du gouvernement a rappelé que ces discussions ne sont pas que des concertations de façade. L’exécutif souhaite trouver des solutions « communes et partagées ».

Le gouvernement est décidé sur le calendrier de la réforme de la retraite. Olivier Véran rappelle que la loi sur cette réforme doit entrer en vigueur « d’ici à la fin de l’été ». Le texte final sur cette réforme devrait être présenté aux Français le 10 janvier prochain.

Pour l’opposition qui s’apprête à une mobilisation sociale, Olivier Véran a assuré que cette réforme se fait dans la justice. Il a ensuite rappelé l’essence même de ce projet de réforme censé rétablir le système des retraites.

« C’est notre rôle de sécuriser le système de retraite pour les Français », a-t-il déclaré dans son compte-rendu.

Pour rappel, les désaccords sur la réforme des retraites portent principalement sur le report de l’âge légal. L’exécutif veut décaler celle-ci de 4 mois par an pour atteindre 65 ans en 2031. Emmanuel Macron a accepté de le descendre à 64 ans à condition d’allonger la durée de cotisation.

Suite au Conseil des ministres, Olivier Véran a répété aux Français que « personne n’aura à travailler au-delà de 67 ans ».

Reprise du Covid en Chine

Face à l’évolution de l’épidémie en Chine, les voyageurs venant de ce pays seront particulièrement soumis à des contrôles sanitaires. Les pays européens se sont alors accordés sur une « approche coordonnée ».

Olivier Véran estime que l’inquiétude de l’Union européenne est « légitime ». À l’issue du Conseil des ministres, ce dernier a déclaré que les tests seront appliqués en France. Et ce, malgré les protestations de Pékin qui jugent l’imposition de ces tests comme étant « inacceptables ».

« Aucun pays ne veut assister à une flambée épidémique sur son territoire, pas après tous les efforts et les sacrifices réalisés depuis bientôt trois ans », a-t-il déclaré lors du communiqué.

L’ancien ministre de la Santé a ensuite indiqué le résultat d’une opération de dépistage organisée le 3 janvier. Les tests concernaient des passagers asymptomatiques revenant de la Chine. Selon Olivier Véran, un test sur trois était positif.

Quelques mesures vont s’appliquer aux voyageurs

À partir de ce 5 janvier 2023, quelques mesures vont s’appliquer pour les passagers en provenance de Chine. La présentation du résultat négatif d’un test PCR sera obligatoire avant l’embarquement. Il est désormais obligatoire de porter un masque dans les avions en provenance de Chine.

Une fois sur le territoire français, les passagers pourraient faire des tests PCR de manière aléatoire. Pour ceux qui envisagent de s’y rendre, il est recommandé de reporter le voyage si possible. Cette recommandation concerne surtout les personnes fragiles et immunodéprimées.

Si le report du voyage n’est pas envisageable, les voyageurs doivent disposer d’un schéma vaccinal complet et à jour. Ils devront aussi respecter les gestes barrières.

Coupures d’électricité

Depuis plusieurs semaines, les annonces de coupures et les appels à la sobriété énergétique ont rempli les grands titres. Les prévisions estimaient que la France pourrait subir des délestages cet hiver.

La possible surconsommation due à l’utilisation du chauffage et la crise énergétique ont semé la panique chez les particuliers. Le porte-parole du gouvernement s’est montré rassurant sur les possibilités de coupures du courant.

Ce dernier a déclaré que le « risque de coupures cet hiver semble s’écarter ». Les centrales nucléaires mises en arrêt seraient déjà en pleine reprise progressive. Il semble aussi que les efforts des entreprises et des particuliers ont porté leurs fruits.

Par rapport aux hivers précédents, on observe une baisse de la consommation dans le pays. La plateforme Eco2mix indique que la situation électrique en France est maîtrisée depuis les fêtes.

La production d’électricité en France est actuellement supérieure à la consommation. L’ancien ministre de la Santé rappelle toutefois aux Français de ne pas s’éloigner de l’objectif de sobriété énergétique. Il faut continuer à « maintenir les efforts sur les écogestes ».

Source : Midi Libre