Prix de l’eau : jusqu’à 10% d’augmentation dans certaines villes

Alors que le pays traverse une crise de l'énergie et une inflation recours, le prix de l'eau grimpe à son tour.

Prix de l’eau : jusqu’à 10% d’augmentation dans certaines villes – Source : iStock

Après la flambée des tarifs du gaz et de l’électricité, le prix de l’eau pourrait bien prendre le même chemin. Une énième mauvaise nouvelle pour les ménages, déjà éprouvés par l’inflation. En effet, les Français ont déjà pris l’habitude de rester prudents en faisant leurs courses comme en consommant de l’énergie. Alors si la facture d’eau se met à enfler, leur quotidien risque de devenir encore plus difficile. En réalité, si le prix de l’eau se met à augmenter, il s’agit bien d’une conséquence indirecte de l’inflation et de la crise de l’énergie. La rédaction d’Il était une pub vous explique tout.

Pourquoi le prix de l’eau peut s’envoler ?

Rassurez-vous, cette situation n’a pas à voir avec les sécheresses de l’été 2022 ou avec une vraie pénurie. En réalité, la hausse du prix de l’eau a pour cause les techniques utilisées pour son traitement. En effet, les établissements qui assurent ce service doivent utiliser des pompes et des machines plutôt gourmandes en énergie. Aussi, comme d’autres entreprises, elles ont vous leurs coûts augmenter ces derniers mois. Leur facture a donc enflé de 30 % en un an.

D’après Thierry Gallard, le président du syndicat de l’eau de l’Anjou, l’inflation joue un rôle crucial. « Nous avons prévu un plan d’investissements de 107 millions d’euros. Mais, en plus de la convergence tarifaire que nous commençons cette année pour que tous paient le même prix, l’inflation a perturbé nos plans. C’est elle qui fait gonfler la facture. » Malheureusement, cette situation pourrait bien se répercuter sur le prix de l’eau.

Certains usagers vont devoir payer 10 % de plus

Selon votre commune de résidence, les conséquences sur les tarifs pourront varier. Mais de nombreux collectivités et syndicats ont voté une augmentation du prix de l’eau pour les habitants. Par exemple, à Clermont-Ferrand, le montant de la facture d’eau a déjà triplé entre 2021 et 2022. Mais cette nouvelle hausse va atteindre 10 % pour les administrés.

Dans d’autres villes, comme les Thouars (79) la facture grimpera de 11 %. Enfin, à Roubaix (59), les habitants doivent s’attendre à voir le prix de l’eau augmenter de 9,5 %. Il faudra donc sans doute commencer à surveiller et à modérer l’usage que nous faisons de l’eau du robinet.

En effet, le gouvernement a déjà lancé plusieurs dispositifs pour accompagner la population face à l’inflation. Ainsi, les ménages les plus modestes bénéficient déjà du chèque énergie, et les travailleurs du chèque carburant. Les pouvoirs publics ont même songé aux foyers qui se chauffent au fioul ou encore au bois. Néanmoins, en ce qui concerne le prix de l’eau, aucune mesure n’a encore fait son apparition pour limiter la casse.

Espérons que les Français sauront anticiper et changer leurs habitudes. Cela dit, l’eau reste essentielle à notre survie et n’a rien d’un luxe. Limiter son utilisation risque donc de s’avérer compliqué. Dans ce contexte d’inflation, beaucoup appliquent déjà les principes de la sobriété énergétique. Douches raccourcies, cycles de lavages optimisés… Les ménages ne pourront pas toujours accumuler les privations en tous genres. Aussi, les associations d’élus ont déjà pris la parole pour demander à l’État de faire un geste en faveur des usagers.

Source : CNEWS