Rappel produit : ne consommez surtout pas ces granolas rappelés massivement en France

Un rappel produit sur des granolas a été publié sur le site Rappel Conso. Le taux de sulfites présent ne respecte pas la norme exigée.

Rappel produit : ne consommez surtout pas ces granolas rappelés massivement en France – Source : Istock

Fans de biscuits ? Attention, plusieurs lots de granolas sont la cible d’un rappel produit depuis le 28 décembre dernier. Ces sachets de biscuits contiendraient un taux de sulfites dépassant le seuil à respecter pour les produits alimentaires. Découvrez quels sont les produits à éviter de consommer.

Des granolas de deux marques

Selon la fiche de rappel sur le site gouvernemental, ces lots de granolas se vendaient partout en France. Ces produits sont issus de la Maison Naja et Esprit Gourmand. Les granolas Maison Naja à ne pas consommer sont ceux aux noix et graines bio de 500 g.

Le rappel concerne plusieurs de ces produits qui comportaient le code GTIN 3266481069135. Faites aussi attention au granola aux baies de 1 kg et 5 kg. Pour la marque Esprit Gourmand, les granolas en sachets de 50 g, 500 g et 5 kg sont concernés.

Attention, les fiches de rappel produit sont à propos des granolas saveurs :

  • Pépites chocolat
  • Fruits secs
  • Chocolat et banane
  • Noix et graines
  • Pépites chocolat et banane
  • Airelles et cacahuètes
  • Miel épices
  • Baies
  • Granola gourmand

Ces produits sont tous bios, mais la quantité de sulfites dans les additifs et les arômes dépassent les seuils réglementaires. Les consommateurs doivent éviter ces produits. Ils peuvent rapporter les sachets au point de vente. Comme modalité de compensation, les clients ayant acheté ces granolas vont obtenir un remboursement.

Rappel produit concernant des lots d’huîtres

Les autorités ont aussi tiré la sonnette d’alarme au sujet de plusieurs lots d’huîtres vendus dans toute la France. La présence de norovirus dans ces huîtres peut atteindre la santé des consommateurs.

La personne ayant consommé des huîtres pourrait présenter des symptômes de gastro-entérite. Le consommateur pourrait vomir ou avoir des diarrhées souvent accompagnées d’une fièvre.

Si ces symptômes se présentent, il faut consulter un médecin traitant au plus vite possible. La fiche de rappel produit précise qu’il faut signaler au médecin la consommation des huîtres contenant le norovirus.

Des huîtres de la marque EARL LES 3 M figurent dans la liste des huîtres à ne plus consommer. Ce sont des huîtres en calibre n°1, n°2, n°3 et n°4 disponibles dans les magasins Leclerc, Intermarché et Super U.

Les habitants de l’Indre-et-Loire , la Loir-et-Cher, la Loire-Atlantique, le Maine-et-Loire, Rhône, Sarthe et Vendée doivent être prudents. Ils auraient pu acheter ces huîtres entre le 14 et le 23 décembre dernier.

Les huîtres de Bouzigues, de Camargue, Saint-Martin et Sanchez font aussi l’objet de ce rappel massif de produits. Elles étaient en vente le 29 décembre à Métro dans les magasins Carrefour, Carrefour Market, CSD, Proxi et Promocash.

Attention, des lots d’huîtres de Bouzigues disponible dans les magasins Auchan de toute la France contiendraient aussi le norovirus. Les lots d’huîtres présentant des risques de gastro-entérites ont les codes-barres 30000461135930 et 3000115283951.

Présence de salmonelles dans d’autres huîtres

D’autres huîtres sont sujet à un rappel produit pour la présence de salmonelles. Les consommateurs doivent éviter les huîtres Marennes Oléron, calibre n°2. Elles étaient en vente entre le 22 et le 29 décembre dernier dans les magasins Intermarché.

Ces huîtres possèdent le code-barres 3250392737740. Les salmonelles peuvent aussi présenter des risques sur la santé des consommateurs. Les salmonelles sont les agents responsables de la salmonellose.

Elles peuvent causer des toxi-infections alimentaires qui se traduisent par des troubles gastro-intestinaux. Le malade pourrait présenter des vomissements ou la diarrhée avec de la fièvre et des maux de tête.

Ces symptômes apparaissent souvent entre 6 et 72 h après la consommation d’aliments contaminés. Chez certaines personnes, les troubles causés par les salmonelles peuvent disparaître au bout de quelques jours.

Les personnes immunodéprimées doivent en revanche se méfier en cas d’apparition de ces symptômes. Ils sont plus à risque face à la salmonellose. Les femmes enceintes, les jeunes enfants et les personnes âgées doivent aussi rester vigilants.

Le mieux est de consulter un médecin dès l’apparition des premiers symptômes. Si les symptômes n’apparaissent pas dans les 7 jours suivant la consommation de ces produits, il n’y a pas à s’inquiéter.

Si les salmonelles contaminent un aliment, une cuisson à plus de 65 °C est nécessaire pour se débarrasser de ces bactéries. Ce n’est qu’ainsi que les consommateurs pourront être sûrs qu’ils n’encourent aucun risque de contamination. Concernant les huîtres, les consommateurs peuvent les rapporter au point de vente où ils les ont achetées.

Source : 20 Minutes