Objets électriques : la DGCCRF pointe du doigt plusieurs objets du quotidien

Plusieurs objets électriques ont été contrôlés et jugés non conformes par la DGCCRF. Parmi ces objets figurent les guirlandes électriques.

Objets électriques : la DGCCRF pointe du doigt plusieurs objets du quotidien – Source : iStock

Comme indiqué par la DGCCRF, plus de 1500 références d’objets électriques sont non conformes ou dangereuses. On vous explique comment les identifier.

La DGCCRF alerte sur des objets électriques

Dans le cadre de son enquête visant à identifier les objets électriques non conformes, la DGCCRF a relevé un nombre impressionnant de produits. Parmi ces produits figurent des matériels que l’on utilise au quotidien. On peut notamment citer : les sèche-linge, les cafetières, ou encore les guirlandes électriques.

En 2021, la DGCCRF avait déjà contrôlé un peu plus de 600 fabricants, distributeurs, et importateurs. Elle s’était aussi incrustée sur des sites de vente en ligne d’objets électriques pour voir ce qu’il s’y passait.

Résultat, de nombreux produits ont été déclarés non-conformes ou dangereux. La majorité de ces produits étaient des produits qui semblaient pourtant inoffensifs. Durant son enquête, la DGCCRF avait relevé « des manquements à tous les niveaux de la chaîne de commercialisation ».

Comme l’a révélé le ministère de l’Économie, la moitié des irrégularités relevées l’an dernier concernait la sécurité des produits. Le reste portait sur des anomalies dans l’étiquetage et la bonne information du consommateur.

Pour info, même si les chiffres sont inquiétants, les résultats de 2021 sont nettement meilleurs que ceux des années précédentes. Fruit, sans doute, des campagnes de sensibilisation fréquentes effectuées par la DGCCRF.

Des objets électriques dont des guirlandes

Le rapport annuel de la DGCCRF a révélé que plus de 80 % des objets électriques testés sont non conformes. Parmi les 80 %, un tiers sont considérés comme dangereux et doivent faire l’objet de mesures de retrait ou de rappel.

Ont été jugés non-conformes et dangereux :

  • 4 références de cafetières/bouilloires électriques sur 392 contrôlées. Risque d’entraîner des chocs électriques et peuvent causer de graves brûlures.
  • 20 références de blocs d’alimentation sur 340 contrôlées. Pour des risques de choc électrique.
  • 2 références de sèche-linge sur 93 contrôlées. Risque d’enfermement involontaire pour les enfants ou les animaux, et trop difficile à ouvrir de l’intérieur.

La DGCCRF considère également comme dangereux les objets électriques suivants :

  • Ventilateur
  • Encensoir électrique
  • Appareil de pyrogravure
  • Spot lumineux

Les guirlandes électriques qui sont très utilisées en cette période de fêtes sont aussi dans le viseur de la DGCCRF. L’organisme a en effet relevé, sur les 17 références contrôlées, 16 produits non-conformes et dangereux.

De quoi se mettre sur ses gardes. Pour éviter les risques de blessures, la DGCCRF invite les consommateurs à s’informer sur les produits concernés avant d’acheter. Notons qu’au total, l’organisme a adressé plus de 106 avertissements et 32 injonctions de mise en conformité.

Pour les produits jugés dangereux, il a envoyé 17 procès-verbaux pénaux et des suspensions de commercialisation. Sachez-le, les consommateurs qui rencontrent des soucis d’utilisation avec un objet électrique acheté chez un professionnel ont le droit de le signaler.

Pour ce faire, ils doivent se rendre sur le site internet SignalConso. Celui-ci les aidera à régler le problème au plus vite et les renseignera sur leurs droits.

Pour s’assurer qu’un produit est conforme

Comme un grand nombre d’objets électriques sont aujourd’hui non conformes, il faut savoir les identifier. Vous pouvez pour cela, suivre ces quelques conseils. Tout d’abord, vérifiez la présence du marquage CE.

Si le produit n’est pas marqué, c’est qu’il peut être non conforme. Jetez également un œil sur la notice d’utilisation. Si elle est bourrée de fautes, c’est que l’objet en question n’a pas été conçu par un fournisseur fiable.

« Le fait que la notice ne soit pas fournie également en français, si elle comporte des fautes d’orthographe ou qu’elle est incomplète, ce sont des indices très révélateurs. Si vous avez déjà acheté le produit, rapportez-le sans attendre », précise Sébastien Joseph, cadre chez Demarq online.

Si vous achetez en ligne, vous devez bien les lire les caractéristiques du produit que vous comptez acheter. S’ils vous semblent douteux, n’achetez pas. Aussi, vérifiez la cohérence des informations mentionnées sur la page.

Si les photos ou la description ne correspondent pas au produit concerné, il peut s’agir d’un matériel non conforme. Enfin, comme les acheteurs en ligne sont souvent victimes d’arnaques, vous devez toujours vous renseigner sur le vendeur. S’il s’agit d’une entreprise, vérifiez si elle existe vraiment et si elle est légale.

Source : Le Point