Vaccination des bébés, Covid-19 : il est conseillé de vacciner les bébés « à risque » selon les autorités

Pour le coronavirus, comme pour d'autres maladies, la vaccination des bébés reste essentielle pour leur santé.

Vaccination des bébés, Covid-19 : il est conseillé de vacciner les bébés « à risque » selon les autorités – Source : IStock

Même si certaines personnes s’en méfient, les vaccins ont permis à l’humanité de lutter efficacement contre de nombreuses maladies. Dans ce domaine, les innovations ont commencé au XIXᵉ siècle. Ainsi, Marie Curie a pu entrer dans l’Histoire grâce à son fameux vaccin contre la rage. Le principe ? Une injection préventive, qui permet aux patients d’éviter de contraction une maladie. De nos jours, il s’agit d’une habitude, que l’on prend même pour les tout-petits. Ainsi, depuis la crise COVID, la vaccination des bébés contre ce virus demeure conseillée par les autorités.

Covid-19 : une crise sanitaire marquée par la défiance de la population

Depuis le mois de mars 2020, les Français ont vu leur quotidien chamboulé par une pandémie sans précédent. Le gouvernement a tenté d’endiguer le phénomène autant que possible. Dans un premier temps, le confinement a permis de limiter les cas.

Mais la vaccination des citoyens (sauf les bébés), a fini par permettre de sortir de cette terrible crise. Cela dit, ce sujet ont créé beaucoup de polémique. Pendant plusieurs mois, les autorités ont instauré un pass sanitaire pour inciter les gens à avoir recours à la fameuse injection. Ce dispositif a pu ressembler à une contrainte pour certaines personnes.

Aussi, dans certains milieux, la vaccination des bébés a pu faire peur aux parents. En effet, les vaccins contre le coronavirus venaient à peine de voir le jour. Dans ces conditions, certains patients ont eu peur des effets secondaires. Mais désormais, la Haute autorité de santé (HAS) a confirmé l’utilité de ces injections chez les nourrissons.

Vaccination des bébés : l’injection recommandée pour les enfants de 6 mois à 4 ans

À présent, les professionnels de santé ont tranché : la vaccination des bébés reste très utile contre la COVID-19. Cette injection apparaît également comme inoffensive et adaptée aux plus jeunes. Du moins, s’il existe certains risques, les bénéfices du vaccin les dépassent de loin.

Les autorités de santé ont donc pris la décision d’étendre la vaccination des bébés et enfants de 6 mois à 4 ans. Le vaccin concerné ? Pfizer/BioNTech. Au niveau européen, les autorités de santé conseillaient aussi Moderna. Mais en France, la HAS a toutefois préféré jouer la sécurité. Elle n’a donc pas retenu ce vaccin.

Si la vaccination des bébés ne présente pas de danger, il faut rappel qu’en France, beaucoup d’enfants n’ont reçu aucune injection. Or la crise sanitaire n’a pas encore tout à fait pris fin. En effet, si le nombre de cas positifs a diminué ces derniers mois, une nouvelle vague inquiète déjà les médecins en cet hiver 2022.

Dans ce contexte, le rapport rendu par la HAS, qui recommande la vaccination des bébés et enfants, devrait rassurer les parents les plus réfractaires aux injections. Du côté des adultes, les rappels restent essentiels pour demeurer protégé du virus. Si vous avez déjà bénéficié du vaccin l’an dernier, vous pouvez tout à faire refaire une injection (6 mois après la dernière). Enfin, pour les personnes à risque (plus de 75 ans, résidents EPHAD…), le rappel doit avoir lieu après un délai de 3 mois.

 

Source : CNEWS