Compteur Linky : une facturation dès le mois de janvier pour les réfractaires à l’installation

Mauvaise nouvelle pour les réfractaires du compteur Linky. Dès l’année prochaine, ils vont devoir payer 61 euros supplémentaires par an.

Compteur Linky : une facturation dès le mois de janvier pour les réfractaires à l’installation – Source : iStock

Le compteur Linky a fait l’objet de plusieurs scandales poussant de nombreux foyers à refuser son installation. Jusque-là, les ménages pouvaient garder l’ancien modèle de compteur sans conséquences, mais cela va changer en 2023.

La Commission de régulation de l’énergie (CRE) a décidé de permettre à Enedis de pénaliser le refus du compteur Linky. Les réfractaires devront s’acquitter du coût des relevés de compteur. Le montant s’élève à 61 euros par an. Les détails dans cet article.

Compteur Linky : un coût supplémentaire

10 % des foyers français n’utilisent pas encore de compteur Linky. Cela représente 3,8 millions de ménages possédant encore l’ancien modèle de compteur. Certains foyers n’ont pas encore eu la possibilité d’adopter le compteur Linky.

La mesure de facturation supplémentaire concerne les ménages qui refusent délibérément l’installation de l’appareil d’Enedis. À partir du 1er janvier 2023, ces foyers devront payer 8,30 euros de plus tous les deux mois. Ces clients devront au total payer 49,80 euros HT par an jusqu’à ce qu’ils décident d’installer un compteur Linky.

Challenges estiment que le surcoût dû au refus du compteur intelligent pourrait atteindre 61 euros TTC. Cette facturation supplémentaire correspond aux frais du passage d’un technicien pour les relevés. Comme l’explique la CRE, elle sera directement prélevée sur la facture d’électricité du client.

Le but est de « définir le nouveau cadre de régulation incitative qui s’appliquera au projet Linky jusqu’en 2024 ». Les clients pourront être exemptés de ces frais supplémentaires s’ils relèvent eux-mêmes leur compteur. Ils devront ensuite le communiquer à Enedis.

Cette option pour échapper à la charge supplémentaire ne durera que pendant deux ans. Dès 2025, les ménages seront obligés de choisir entre le compteur Linky ou la facture supplémentaire. Il se pourrait même que le coût du service augmente après le 31 décembre 2024.

Économiser avec un compteur Linky

Même si le boîtier jaune fait tant hésiter certains foyers, 90 % des Français l’ont déjà installé. Beaucoup de clients d’Enedis ne savent certainement pas que le compteur Linky peut les aider à gérer leurs consommations.

Le compteur communicant permet aux utilisateurs de suivre et réduire leur consommation. Un bon usage de l’appareil pourra faire économiser 170 euros pour une famille de 4 personnes. Pour cela, l’utilisateur doit savoir lire son compteur Linky.

Le boîtier jaune permet de connaître les pics de consommation grâce à un indicateur lumineux. La lumière clignote selon l’intensité de la consommation du foyer. L’utilisateur peut consulter l’index de consommation en kilowattheure (kWh) sur l’écran du Linky.

En consultant les données de consommation, il saura si son contrat correspond au réel besoin de la consommation du logement. Le client devra choisir une formule adaptée à la consommation d’énergie moyenne dans sa maison. Autrement, il pourrait se retrouver à payer plus qu’il ne devrait.

L’utilisateur de compteur Linky saura aussi s’il doit choisir un contrat de base ou heures pleines/heures creuses. En sachant la consommation de son logement, il pourra bien choisir la puissance à laquelle souscrire chez Enedis.

Utiliser « Enedis à mes côtés »

Il est possible de connecter les informations de l’écran du Link à une application mobile. L’utilisateur doit insérer son numéro d’identifiant de 14 chiffres qu’il peut trouver sur ses factures. Il pourra suivre la consommation de son logement via l’application « Enedis à mes côtés ».

Le client peut aussi consulter le service du site Internet Enedis accessible pour les clients EDF ou d’autres fournisseurs. Il doit juste être propriétaire d’un compteur Linky. Grâce à ce dispositif, un particulier peut savoir quand l’électricité est moins chère.

L’application connectée au compteur Linky communique aussi quel appareil dans un logement est le plus énergivore. En connaissant ces informations, le client d’Enedis pourra adapter sa consommation pour réduire ses dépenses en énergie.

Enedis recommande à ces clients de n’utiliser les appareils gourmands en électricité qu’en dehors des heures de pointe. Il serait plus idéal de les reporter vers 22 jusqu’à 6 heures. Par exemple, une famille comptant utiliser le four peut réaliser la cuisson la veille du jour.

« C’est notre rôle, en tant que service public responsable, de permettre aux Français de consommer l’électricité de manière plus sobre. S’il n’est pas nouveau, chacun se rend compte aujourd’hui du rôle majeur que peut jouer Linky », explique le directeur client d’Enedis.

Source : Midi Libre