Crise énergétique : vous êtes peut-être éligibles à ces aides

En plus de l'inflation, l'année 2022 reste marquée par une importante crise énergétique. Face a la hausse des prix, il existe plusieurs aides.

Crise énergétique : vous êtes peut-être éligibles à ces aides – Source : Istock

De nos jours, les prix s’envolent dans tous les secteurs. Pour les Français, les dépenses essentielles comme la nourriture ou l’essence deviennent très chères. Et l’énergie ne fait pas exception. Alors que l’hiver s’installe, la France traverse une importante crise énergétique. La population fait donc de nombreux efforts pour limiter sa facture. Mais les citoyens peuvent aussi compter sur les aides de l’État, durant cette période critique. Pour accompagner les ménages face à la hausse des tarifs de l’énergie, il existe désormais plusieurs aides. Voici un petit récapitulatif afin de mieux connaître vos droits.

Crise énergétique : le chèque énergie exceptionnel touchera 4 Français sur 10

Lancé en 2018, le chèque énergie s’adresse aux ménages les plus modestes (avec un revenu annuel inférieur à 10 800 euros). Mais en raison la crise énergétique que nous traversons, le dispositif a évolué.

En plus de l’aide habituelle, Elisabeth Borne a annoncé un chèque énergie exceptionnel. Les critères d’éligibilité ont donc été élargie pour concerner davantage de foyer. Dès la fin d’année, les ménages avec un revenu inférieur à 17 400 euros (par unité de consommation) pourront toucher 100 à 200 €.

Pour connaître votre éligibilité à cette aide, vous pouvez effectuer une simulation sur la site du chèque énergie. Auparavant destiné aux familles les plus pauvres, ce chèque pourra aider 12 millions de foyers. Un coup de pouce bienvenu, en pleine crise énergétique !

Pour vérifier que vous pouvez obtenir cette aide, munissez vous de votre dernier avis d’impôt. Notez votre revenu fiscal de référence. Vous devez ensuite regarder la composition de votre foyer. Comptez 1 unité de consommation par adulte, 0,5 UC par enfant de + de 14 ans, et 0,3 UC par enfant de – de 14 ans. Puis, divisez votre revenu fiscal de référence par le nombre d’UC. Si le résultat est inférieur à 10 800, vous aurez droit à 200 euros. Si le résultat reste en dessous de 17 400, vous toucherez 100 euros. Un bon plan non négligeable pour régler ses factures en plein crise énergétique.

Des aides conçues pour toutes les situations

Outre le chèque énergie, le gouvernement a aussi pensé à ceux qui utilisent des modes de chauffages alternatifs. Aussi, le chèque énergie se décline en deux autres versions.

Ainsi, si vous utilisez du bois de chauffage, vous pouvez également bénéficier d’une aide d’État. Selon vos ressources, elle pourra varier de 50 à 200 €. L’objectif ? Accompagner celles et ceux qui se chauffent au bois durant cette crise énergétique. Pour toucher ce chèque, vous devrez toutefois joindre la facture d’achat du bois.

Pour ceux qui se chauffent encore au fioul, un chèque énergie dédié a aussi vu le jour. En effet, les tarifs ont connu une forte hausse suite à la crise énergétique.

Enfin, 50 % des Français pourront aussi compter sur l’indemnité carburant. Cette aide de 100 euros cible les travailleurs modestes, qui utilisent leur voiture chaque jour. D’après Élisabeth Borne, cette aide remplace la ristourne, en vigueur jusqu’au 31 décembre. Elle permet aussi aux plus précaires de continuer à se déplacer malgré la crise énergétique. Pour y avoir droit, il faudra se connecter sur le site des impôts des le mois de janvier. Il faudra ensuite renseigner vos informations fiscales, et certifier que vous utilisez un véhicule pour vous rendre au travail.

Source : Melty