Tickets de caisse : suite à la fin des tickets de caisses en 2023, comment justifier vos achats ?

Les tickets de caisse ne seront plus délivrés systématiquement en caisse dès le 1er janvier 2023. Ils seront alors remplacés, mais par quoi ?

Tickets de caisse : suite à la fin des tickets de caisses en 2023, comment justifier vos achats ? – Source : Istock

Le gouvernement a décidé de dématérialiser les tickets de caisse. Dès le 1er janvier 2023, voici ce que devront faire les clients pour justifier leurs achats. On vous livre tous les détails dans cet article.

Des achats avec des tickets de caisse dématérialisés

Le gouvernement a tranché. À partir du 1er janvier 2023, les tickets de caisse ne seront plus délivrés systématiquement aux clients. Cette décision a été prise pour limiter l’impact qu’ont ses tickets de caisse sur l’environnement.

Les tickets de caisse sont en effet bien « trop légers pour être valorisés au recyclage ». Ils consomment aussi énormément de papiers. Ce qui a poussé le gouvernement à agir. À partir de janvier, c’en sera donc terminé des tickets de caisse physiques.

Si un client souhaite en avoir, il devra faire expressément la demande en caisse. En clair, les consommateurs n’obtiendront plus systématiquement de tickets lors de leur passage en caisse. Ils devront s’adresser au caissier ou à la caissière du magasin s’il souhaite en avoir.

La question qui se pose alors : comment justifier ses achats lorsqu’on n’a pas de tickets ? Comme l’a fait savoir le gouvernement, des tickets de caisse numérique vont remplacer les versions papier. Ces derniers seront envoyés aux consommateurs équipés de tablettes, d’ordinateurs, et d’autres appareils électroniques lors de leur passage en caisse.

Les caissiers ou caissières feront parvenir les tickets de caisse numérique aux clients en leur envoyant un mail. Ces derniers n’auront qu’à télécharger le contenu de ce mail pour accéder au ticket et justifier leurs achats.

Pour info, les comptes clients et cartes fidélité pourraient aussi subir quelques changements dans un avenir proche. Les deux devraient permettre aux consommateurs d’accéder à la liste de leurs achats à la manière d’un ticket de caisse.

Des associations ne sont pas convaincues

Toutes les mesures ont été prises pour que la dématérialisation des tickets de caisse ne bouleverse pas les habitudes du client. Malgré cela, des associations de consommateurs restent perplexes. Ils craignent surtout que cette dématérialisation porte atteinte au droit des consommateurs.

Le fait est que tout le monde n’est pas forcément un adepte des appareils électroniques. Les seniors, par exemple, auront certainement du mal avec la nouvelle démarche. Cela puisque la plupart d’entre eux ne sauront pas comment faire pour télécharger leur ticket.

Certains consommateurs sont aussi réticents à cause de l’impact que peuvent avoir les tickets dématérialisés sur l’environnement. Puisque, oui, « le numérique a aussi ses impacts environnementaux ».

« L’univers numérique a une empreinte environnementale et donc des impacts environnementaux. Ces impacts correspondent à environ 4 % des impacts environnementaux de l’humanité. C’était 2 % en 2010 et ça sera 6% en 2025 », a expliqué Frédéric Bordage, fondateur du collectif Green IT.

Dans une de ses interviews, Frédéric Bordage a aussi précisé que le passage au ticket de caisse numérique ne va pas forcément arranger les choses. Comme il l’a expliqué, la dématérialisation ne veut pas dire qu’il n’y aura plus d’impact écologique. Nous ne faisons juste que changer de support.

« Du papier, on passe aux e-mails, dont les envois nécessitent des terminaux, des routeurs, des serveurs pour stocker ces données », a expliqué le spécialiste en informatique.

Une autre possibilité : le QR code

Si l’e-mail est aussi nocif pour l’environnement que le papier, qu’en est-il du QR code ? De nombreuses start-up se sont tournées vers les tickets de caisse digitaux et jusqu’à présent, cela semble marcher.

Le QR code offre, en effet, plusieurs avantages aux clients. Il permet par exemple d’accéder à son ticket de caisse juste en flashant le schéma en noir et blanc. De plus, le client n’a pas besoin de s’inscrire ou de télécharger son ticket. Il s’affichera sur son téléphone chaque fois qu’il se rendra sur la page.

L’atout principal du QR code réside aussi au niveau du poids. Édité sous format JSON, le ticket qui apparaîtra après le flashage n’occupera que peu d’espace mémoire. De plus, s’il est jugé inutile à son propriétaire, il sera automatiquement effacé de son téléphone au bout d’un an.

« Plutôt que d’être envoyé par e-mail, en format PDF, nous l’éditons sous un format JSON, drastiquement plus léger, et donc moins encombrant à stocker », a expliqué Léna Crolot, patronne d’une entreprise qui utilise le format JSON.

Source : RTL