Rappel Conso : du chorizo vendu dans toute la France fait l’objet d’un rappel

Ce lundi 5 décembre, le site gouvernemental Rappel Conso tire la sonnette d’alarme concernant un produit contaminé. Il s’agit d’un chorizo.

Rappel Conso : du chorizo vendu dans toute la France fait l’objet d’un rappel – Source : IStock

La France est connue du monde entier pour ses charcuteries. Pour autant, des spécialités espagnoles comme le chorizo sont aussi très prisées au sein du territoire hexagonal. Si c’est votre cas, faites attention, car Rappel Conso vient de rappeler le chorizo de cette marque à cause de la présence de salmonella.

Le chorizo fait partie de notre quotidien

Que vous soyez Français ou pas, s’il y a quelque chose qui unit les gens, c’est la nourriture. En effet, être autour d’une table, c’est avant tout un moment de partage et de convivialité. C’est d’ailleurs ce qui fait le succès de l’apéro, peu importe la culture.

Et comment parler d’apéritifs sans parler de fromages ou de charcuteries ? Il faut tout de même savoir que la France est riche en ces deux produits. Des spécialités que, nous autres, mettons partout.

Malgré les produits locaux, un peu de diversité ne fait jamais mal. Voilà pourquoi lors de la préparation des apéritifs, vous trouvez des charcuteries importées d’Italie ou d’Espagne — qui sont également délicieuses.

Souvent, c’est le chorizo qui s’invite dans nos assiettes ! Pour rappel le chorizo est une recette ancestrale. Il est à base du gras et du maigre de porc mélangés avec du pimenton. Reconnaissable par sa couleur rouge, il se sert à l’apéro soit en dés, soit en tranches.

Néanmoins, le chorizo a aussi sa place dans la cuisine. En effet, il est l’ingrédient de nombreuses préparations. Vous pouvez par exemple le cuisiner avec des lentilles ou en ajouter dans votre croziflette.

Le seul conseil que nous vous donnons, c’est faire attention à la marque. Pour cause, Rappel Conso a lancé une campagne de rappel de produit sur le chorizo d’une marque en particulier. En consommer reviendrait à prendre le risque de tomber malade.

Rappel Conso a épinglé un chorizo

Dans un article publié le 5 décembre 2022, le site gouvernemental Rappel Conso a mis en ligne une fiche de rappel produit. Le produit épinglé est un chorizo vendu en pack de 10 tranches (100 g) de la marque Maison Milhau.

Pour reconnaître le chorizo en question, soyez attentif à ces informations :

  • Code-barres : GTIN 3289012727724
  • Lot : 332211
  • Date limite de consommation : 11 février 2023

Dans sa fiche, Rappel Conso précise que le chorizo était en vente dans toute la France dans plusieurs supermarchés. À savoir :

  • Intermarché
  • Carrefour
  • Scalandes
  • Super U
  • Socamil

Que risquez-vous selon Rappel Conso ?

Vous êtes en droit de vous demander pourquoi ce produit fait l’objet d’un rappel produit. Sachez qu’il y a une procédure spécifique. Pour le cas de ce chorizo, s’il a été déclaré impropre à la consommation, c’est à l’issue de plusieurs tests sanitaires.

Ces derniers ont en effet révélé des traces de salmonella dans le produit de la marque Maison Milhau. Pour ceux qui ne le savent pas, il s’agit de la bactérie qui est responsable de la salmonellose.

C’est une maladie qui se manifeste par des troubles gastro-intestinaux (diarrhée, vomissements, nausées). Dans un stade avancé, ces symptômes peuvent être accompagnés de fièvre et de maux de tête.

Sur le site Rappel Conso, on peut notamment lire que la maladie a une durée d’incubation plus ou moins longue. Ainsi, on apprend que les symptômes surviennent dans la plupart des cas entre 6 et 72 heures.

« Ces symptômes peuvent être plus prononcés chez les jeunes enfants, les femmes enceintes, les sujets immunodéprimés et les personnes âgées », peut-on lire sur le site gouvernemental Rappel Conso.

Que faire d’un produit déjà acheté ?

Après vérification, vous constatez que vous avez acheté sans le savoir ces tranches de chorizo ? Déjà, ne paniquez pas. Du moins, si vous n’en avez pas consommé. Ne jetez pas non plus le produit.

Selon Rappel Conso, il est possible de bénéficier d’un remboursement. Cela, à condition que vous retourniez le produit dans le magasin où vous l’aviez acheté jusqu’au 19 décembre 2022. Au-delà de cette date, ce n’est plus possible.

En revanche, si vous en aviez consommé, il est impératif d’aller prendre un rendez-vous chez le médecin. Il va de soi que seul un professionnel de la santé est à même de vous aider et de vous administrer le bon traitement.

Toutefois, il se peut que vous soyez en bonne santé même après avoir mangé ce chorizo. N’oubliez pas qu’une cuisson à plus de 65°C permet de détruire ces bactéries. Idem si votre système immunitaire est assez résistant.

Toujours est-il qu’aller consulter un médecin reste la décision la plus sage !

Source : RappelConso