UFC-Que Choisir : comment éviter les arnaques des placements financiers

Face aux nombreuses arnaques qui sévissent, UFC-Que Choisir vous propose des solutions pour éviter les arnaques les plus courantes.

UFC-Que Choisir : comment éviter les arnaques des placements financiers – Source : iStock

La recherche d’un placement plus rentable pour son épargne, surtout en ces temps d’inflation, est une tentation bien légitime. Cependant, méfiez-vous, les arnaques à l’investissement se multiplient et deviennent de plus en plus sophistiquées. Heureusement, UFC-Que Choisir est là pour vous dire que faire. Découvrez tous les détails dans cet article.

Les arnaques se multiplient

La DGCCRF a remarqué une augmentation de 85% des plaintes des consommateurs liées à leur épargne à la fin de l’année 2021. Le Parquet de Paris a estimé le montant des escroqueries financières à 500 millions d’euros en 2021.

Ces fraudes à l’investissement évoluent. Les escrocs s’adaptent à l’actualité avec des offres liées à la transition énergétique. En revanche, il existe toujours celles concernant les faux livrets aux rendements intéressants, les investissements dans les parkings, les chambres en Ehpad, les résidences étudiantes et les crypto-monnaies.

Pourquoi tombons-nous dans le piège ? Tout simplement par le fait de se laisser attirer par des offres suite à des recherches en ligne, des publicités, par des influenceurs, reçues par email ou par démarchage téléphonique. En remplissant une demande d’information en laissant nos coordonnées, on est rapidement contacté par un conseiller très persuasif qui nous invite à investir.

Les conseils d’UFC-Que Choisir

Pour commencer, des rendements élevés devraient vous alerter. Mais les escrocs le savent et peuvent vous proposer des rendements qui peuvent sembler raisonnables.

Ensuite, assurez-vous de la fiabilité de votre contact et de son identité. Effectuez quelques recherches sur Internet. Si la personne recommande un établissement connu, appelez-le (à un numéro différent de celui de la brochure). Assurez-vous qu’il ne figure pas sur les listes noires de l’AMF et de l’ACPR (pas forcément à jour), que la société en question a été agréée par l’Orias et figure sur le registre Regafi ou les listes blanches de l’AMF. Prenez conseil auprès de votre banque.

Ne faites pas confiance aux promesses de récupération des fonds perdus

De faux professionnels de la finance, de faux cabinets d’avocats ou même de faux agents prétendument mandatés par une autorité officielle (par exemple l’Autorité des marchés financiers), tentent de faire croire aux investisseurs qui ont perdu de l’argent sur des sites de trading qu’ils pourront récupérer leur argent.

Pour récupérer les fonds, ces faux professionnels demandent aux gens de leur fournir des informations personnelles, y compris leurs coordonnées bancaires. Et dans certains cas, ils leur demandent même de leur verser de l’argent.

Faites attention, il s’agit là d’une arnaque.

UFC-Que Choisir : soyez vigilant à propos des offres de placement

Nombreuses sont les sociétés qui proposent d’investir dans des placements « atypiques » ou « alternatifs » à fort rendement : diamants, terres rares, énergies renouvelables, etc. Il faut cependant faire attention, car les risques liés à ce type d’investissement sont souvent élevés et ne sont pas toujours annoncés.

Méfiez-vous des offres prétendument réservées aux « privilégiés »

Les escroqueries en matière d’investissements financiers ne se produisent pas uniquement sur Internet. Il est important de se méfier des « bonnes affaires » dont vous avez entendu parler par un parent ou une connaissance et qui ne sont accessibles qu’à un petit nombre de personnes.

Il peut parfois s’agir d’escroqueries, comme le schéma utilisé pour un type d’escroquerie bien connu, souvent appelé « schéma de Ponzi ». Dans ce genre d’escroquerie, un soi-disant conseiller indépendant convainc les gens d’effectuer un paiement initial. Cette somme est ensuite utilisée pour créer de faux rendements qui servent à payer d’autres épargnants qui, une fois convaincus, en font la publicité autour d’eux.

Quand le fraudeur ne peut plus obtenir de nouveaux versements ou rembourser ceux qui veulent récupérer leur argent, il disparaît. C’est alors que les victimes se rendent compte de la fraude.

Arrêtez de traiter avec des consultants non professionnels et insistants

Surveillez les consultants ou les experts qui ne se comportent pas comme de véritables professionnels, notamment dans les cas suivants :

  • Le conseiller est vague quant à l’entreprise pour laquelle il travaille ;
  • Il insiste trop sur ses compétences et sa réussite, en vous proposant des placements aux rendements excessifs et sans risque ;
  • Il refuse de s’intéresser à vos besoins d’épargne et à votre profil d’investisseur, voire vous encourage à mentir sur votre situation financière ;
  • Le conseiller vous met la pression. Il vous rappelle avec trop d’insistance que demain, il sera trop tard. Ou encore il vous culpabilise parce que vous ne lui faites pas confiance ;
  • Il vous réclame un paiement rapide, voire vous demande de lui faire un chèque ou de lui communiquer vos numéros de carte de crédit.

Source : Midilibre