Compteur Linky : vous devez transmettre votre index de consommation sous peine de pénalités

Si vous n’avez toujours pas installé de compteur Linky, sachez qu’à partir de 2023, les amendes peuvent tomber.

Compteur Linky : vous devez transmettre votre index de consommation sous peine de pénalité – Source : iStock

Certains Français n’ont toujours pas installé leur compteur Linky. Toutefois, il semblerait que les modalités changent dès le 1er janvier 2023. En effet, si vous n’avez toujours pas transmis votre relevé de consommation depuis un an, vous devrez payer un supplément de 8,48 € tous les deux mois pour couvrir les frais des relevés du compteur par Enedis. Après 7 ans d’installation, plus de 90 % des foyers français ont reçu leur compteur Linky. Ce qui représente 35,4 millions de boîtiers jaunes posés par le gestionnaire de réseau Enedis. Or, 3 millions de compteurs restent encore à poser. Sachez alors qu’à partir du 1er janvier 2023, les foyers récalcitrants s’exposeront à une pénalité. On vous explique tout ici ! 

Que risquent les ménages qui le refusent ?

Vous connaissez tous sans doute les compteurs Linky. Si vous faites partie des 90 % des Français, vous en avez sûrement même un chez vous. Sachez alors qu’un gros changement arrive. En effet, les personnes qui n’ont pas encore de compteur vont connaître des frais supplémentaires. À partir du 1er janvier 2023 et jusqu’à fin 2024, les clients qui n’en ont pas. Et qui n’auront donc pas transmis leur index de consommation à Enedis au cours des douze derniers mois, devront alors payer un supplément de 8,48 € tous les deux mois. Ce qui représente 50,88 € HT par an. Et ce, jusqu’au remplacement de leur ancien compteur. Ces informations viennent de nos confrères d’Ouest France.

D’après les dires d’Enedis, le gestionnaire des compteurs Linky, ce montant leur permettrait d’assumer un « surcoût moyen d’environ 26 millions d’euros par an sur la période 2022-2024 pour le traitement de la relève résiduelle pour environ 500 000 clients muets ». Les clients dits muets constituent les foyers qui ne communiquent pas leur relevé de consommation. Cette information provient alors de la Commission de régulation de l’énergie (CRE) dans une délibération publiée en mars 2022. Sachez également que ce surcoût inclut les frais « liés aux notifications adressées aux clients (mails, SMS, appels sortants, prises de rendez-vous, envoi de courrier) afin de les inviter à demander la pose d’un compteur évolué et/ou réaliser et transmettre un index de consommation autorelevé » et les coûts « relatifs à la tentative de réalisation d’interventions chez l’utilisateur ».

Comment faire pour vous équiper d’un compteur Linky ?

Pour les foyers qui ont déjà installé un compteur Linky, il n’a pas d’inquiétudes à avoir. En revanche, si vous faites partie des foyers récalcitrants, sachez qu’à partir du 1er janvier 2023, vous aurez des frais supplémentaires à payer. Et ce, d’un montant de 8,48 € tous les deux mois, ce qui représente 50,88 € HT par an. Toutefois, si vous avez changé d’avis ou souhaitez être équipé d’un compteur Linky, ne vous inquiétez pas. En effet, il existe des solutions. Tout d’abord, il vous faudra commencer par contacter Enedis. Et ce, par téléphone au 0 970 831 970 du lundi au vendredi entre 8h et 17h (prix d’un appel local).

Sachez tout de même que les foyers récalcitrants connaîtront des sanctions de plus en plus sévères. En effet, à partir du 1er janvier 2025, les clients qui ne possèdent toujours pas de compteur Linky se verront sanctionnés. Et ce, qu’ils réalisent ou non des autorelevés. Il existe une condition à cela. En effet, ils ne se verront pas sanctionnés si « l’installation n’a pas pu être réalisée pour des raisons d’impossibilité techniques ». Et ce, comme le précise la délibération. 

Source : Merci pour l’info