Arnaque au terminal bancaire : Les commerçants submergés par ce nouveau fléau

Il existe de plus en plus d’arnaques en France. Sachez que les commerçants commencent à devenir victimes de “l’arnaque au terminal bancaire”.

Arnaque au terminal bancaire : Les commerçants submergés par ce nouveau fléau – Source : iStock

Il existe de plus en plus d’arnaques sur le territoire français. Que ce soit les arnaques à la carte Vitale, le phishing ou encore les aspects en lien avec la carte bancaire. Cette nouvelle technique se repose sur les commerçants et leur utilisation d’un TPE. Le phénomène s’avère loin d’être nouveau, toutefois, les commerçants ainsi que les clients doivent se montrer prudents. En effet, cette technique ne date pas d’hier, mais elle fait de nombreuses victimes en ce moment. Tout au long de l’été, la presse française a évoqué ce qu’on appelle l’arnaque au terminal bancaire. D’abord trouvé à l’occasion du festival de Cannes, il semblerait que cette technique sévisse ailleurs dans le pays. Et les victimes paient cher. Il faut alors expliquer comment elle fonctionne. On vous explique tout ici ! 

Une technique très efficace

Cette technique touche de plus en plus de restaurateurs en ce moment. Toutefois, il convient de savoir qu’aucun autre type de commerçant se trouve à l’abri de la situation qui sévit sur le territoire. En règle générale, les escrocs profitent d’un moment d’inattention d’un serveur. Et ce, lors du paiement, afin de correctement changer son terminal de paiement (TPE) par une machine identique frauduleuse. Malheureusement, ce dernier n’y voit alors que du feu. Dans ce cas, l’appareil récupéré renvoie l’argent directement sur le compte des escrocs. Ainsi, et à l’aide de cette simple arnaque, l’ensemble des recettes de l’établissement en question se voit renvoyées sur le compte bancaire de l’arnaqueur

Bien que cette arnaque ne dure qu’un temps défini, en seulement quelques jours, l’escroc peut toucher des dizaines de milliers d’euros. Et ce, dépendant de l’établissement concerné par cette arnaque. De plus, une fois que l’établissement se rend compte de l’arnaque, il semble malheureusement trop tard. Le compte se voit clôturé et les malfaiteurs sont hors de portée. En juillet dernier, une gendarmerie avait adressé un conseil précieux aux commerçants de la ville. Le message lisait : « Amis restaurateurs, songez à personnaliser vos terminaux de paiement avec un petit autocollant ou tout type de marque afin de permettre aux serveurs de s’assurer de leur sécurité ». Or, aucune méthode ne semble infaillible. De ce fait, la vigilance reste demandée par ces derniers et tous les professionnels concernés.

Les arnaques au terminal bancaire se multiplient

De plus, dans le sud-est de la France, une nouvelle arnaque est apparue au mois d’octobre dernier. Une nouvelle arnaque au terminal bancaire qui fait de nombreuses victimes. Les personnes touchées sont plus précisément dans les alentours de la ville de Cannes, Antibes, ou encore Le Cannet. Il convient alors de savoir que l’arnaque se déploie selon un mode opératoire très précis. Dans ce cas de figure, quand une personne sort d’un supermarché, un individu, se faisant passer pour un employé du magasin, se présente. Il explique alors que la caissière a fait une erreur. Le client doit alors recomposer son code de carte bancaire. Et ce, afin de bénéficier d’une somme correspondant à un trop perçu. Malheureusement, le paiement ne fonctionne toujours pas.

 

View this post on Instagram

 

A post shared by Neoserv (@neoservag)

Le faux employé retire alors la carte bancaire et explique qu’il réglera le souci dans le magasin. La réalité reste bien différente. Vous ne verrez jamais la couleur de supposé trop perçu ! Au contraire, vous risquez de voir qu’un montant a été prélevé de votre compte bancaire. Au fil du temps, cette nouvelle arnaque peut devenir très lucrative pour les escrocs. Sachez alors que dans le cas d’une affaire survenue sur la Côte d’Azur. L’arnaqueur a réussi à empocher un total atteignant les 18 000 euros. Une arnaque qui fait des dégâts sur tout le territoire français.