Carrefour : L’enseigne annonce une offre de location de voiture à 4 euros par jour

Carrefour vient concurrencer les loueurs professionnels. Il généralise la location de voiture à 4 euros par jour au niveau national.

Carrefour : L’enseigne annonce une offre de location de voiture à 4 euros par jour – Source : iStock

Le distributeur Carrefour annonce la généralisation de l’offre qu’il a lancée en octobre au niveau national. De ce fait, les clients peuvent emprunter une Dacia Sandero pour quatre euros par jour.

Carrefour se lance dans le service de location de voitures

Nous sommes dans un contexte d’inflation qui ne cesse de grimper depuis des mois. Cela étant, pour attirer les clients, les enseignes de grande distribution se diversifient. Carrefour par exemple propose désormais un service de location de voitures.

Comparée à celles des loueurs traditionnels, l’offre est bien plus intéressante. Le groupe avait même lancé une offre à quatre euros la journée. C’était en octobre dernier. Ce tarif est tellement attrayant qu’il a décidé de le généraliser au niveau national. C’est ce que rapportent nos confrères de BFM Business.

Carrefour Location propose donc à ce prix-là une Dacia Sandero 5 places. On peut l’emprunter pendant 30 jours consécutifs et c’est renouvelable. Toutefois, des frais kilométriques s’ajoutent à ce prix de location. Soit, entre 0,20 et 0,24 euro par kilomètre. C’est un tarif dégressif selon le nombre de jours de location.

« Ce service de location a été pensé pour s’adapter à la consommation réelle des clients ainsi qu’à leurs besoins quotidiens pour une plus grande liberté dans la gestion de leur budget », explique Carrefour Location

Carrefour vient concurrencer les professionnels

Carrefour, avec son offre de location à 4 euros, entend faciliter la mobilité partout et pour tous. Chez BFM Business, Pierre-Marie Carraud a évoqué leur souhait de faire évoluer leurs offres. Notamment en cette période de forte tension sur le pouvoir d’achat.

Ainsi, ils espèrent rendre leurs offres plus accessibles à leurs clients et par là même, répondre à leurs attentes. De plus, avec ce service, Carrefour vient concurrencer les loueurs professionnels de voitures. À en croire BFM, les autres sociétés proposent en moyenne un tarif de 500 euros par semaine (chiffres d’août de Carigami).

Par ailleurs, selon LCI, ces dernières semaines les professionnels ont souffert de la pénurie de carburant. Ce qui les a poussés à réduire leurs flottes. À noter que Pierre-Marie Carraud est le directeur des services marchands de Carrefour France.

Les centres Leclerc aussi s’étaient lancés dans la location de véhicules. C’était bien avant Carrefour. Leur tarif était de 5 euros par jour pour la location d’une Dacia Spring électrique. Les magasins Leclerc ont lancé leur opération le mardi 6 avril 2021. Ils étaient en partenariat avec Renault.

En effet, la Renault ZOE était également disponible en location pour 6 euros la journée. Michel-Édouard Leclerc s’est confié au Capital sur les raisons du lancement de l’opération. C’est selon lui parce que les jeunes n’envisagent pas d’acheter de voitures.

Leclerc et Renault collaborent

Leclerc et Renault avaient donc mis à disposition des clients 4 000 véhicules dont 3 000 Dacia Spring et 1000 Renault ZOE. Les clients de l’enseigne pouvaient à l’époque se vanter d’être les premiers à pouvoir rouler dans cette Dacia Spring nouveau modèle.

Cette Dacia Spring était, à l’époque, la voiture électrique la moins chère du marché. En effet, on pouvait se la procurer pour 12 403 euros. Ils ont mis en vente ce véhicule de 3,73 mètres de long depuis le 20 mars 2021. Les particuliers pouvaient donc l’avoir en précommande.

Cette voiture électrique possède une garde au sol élevée, des protections de carrosserie et des barres de toit. Des attributs que l’on trouve chez les SUV. À en croire ceux qui l’ont testée, le Spring avait tenu ses promesses.

En effet, le premier véhicule 100 % électrique de la marque s’est révélé confortable et correctement équipé. Ils ont trouvé que la Dacia Spring était agréable à conduire en centre urbain.

Dacia a revu ses prix

La montée des prix des matières ne touche pas seulement le domaine de l’agroalimentaire. En effet, elle concerne également le domaine de l’automobile. Cette année, le constructeur Dacia a revu sa grille tarifaire. C’était en début de l’année.

Selon nos confrères du quotidien Le Parisien, le modèle électrique Spring a haussé de 1000 euros en mars-avril. Une hausse de 1200 euros donc depuis le 1er janvier. Ainsi, ils ont vendu le véhicule à 18 690 euros.

Sur la même période, deux modèles phares de la marque ont augmenté de 300 à 500 euros. Le dernier-né de la marque (le modèle Jogger) a quant à lui haussé de 500 euros. Une hausse qui peut encore s’élever selon les versions.