Arnaque aux ampoules LED : attention à cette terrible escroquerie qui circule par mail

Une arnaque bien rodée tente de jouer avec la crédulité des internautes en proposant un lot de 25 ampoules LED pour un euro.

Arnaque aux ampoules LED : attention à cette terrible escroquerie qui circule par mail – Source : iStock

Les arnaques se multiplient tout au long de l’année. A chaque fois, elles souhaitent jouer avec la naïveté des Français. Mais grâce à nous, cette récente arnaque n’arrivera pas à vous atteindre. Cette dernière joue sur l’actualité avec une proposition bien alléchante, celle d’un lot de 25 ampoules LED contre le prix étonnant de 1 euro. Or, les Français savent les fortes dépenses qui les attendent cet hiver avec la hausse des prix de l’énergie. Pour faire des économies, ils sont prêts à croire ce genre d’annonces. Mais cette arnaque que vous recevez dans votre boîte mail ne doit pas vous faire douter. De l’autre côté, des escrocs qui veulent juste avoir accès à vos coordonnées bancaires.

Une arnaque d’actualité

Les arnaqueurs sont très malins. Ils savent qu’en ce moment, les Français sont préoccupés par la hausse des prix de l’énergie. Ils s’attendent à payer de grosses factures pour les prochains mois à venir. Si le bouclier énergétique est encore mis en place, les prix sont malgré tout en hausse. Et certains citoyens craignent beaucoup ces prochaines semaines. Les arnaqueurs le savent et ont mis en place une arnaque bien menée. Cette arnaque propose simplement d’être livré de 25 ampoules LED basse consommation d’énergie. Pour cela, il faut payer 1 euro. C’est trop beau pour être vrai ? En effet, c’est totalement faux.

Pourtant, le corps de mail se veut convaincant. « À partir du 1er novembre, les ampoules halogènes seront interdites à la vente en Europe, jugées trop gourmandes en énergie, peut-on notamment lire. Les consommateurs devront alors investir dans des ampoules LED (diodes électroluminescentes) ou fluocompactes (FLC). » Or, c’est faux car les ampoules halogènes sont interdites depuis 2018. Le but est juste de dérober vos coordonnées bancaires. 

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Silamp France (@silamp.france)

Le phishing : la technique reine de l’arnaque

Les escrocs ne manquent pas d’imagination dès qu’il s’agit de voler de pauvres innocents. Internet leur offre un terrain de chance presque illimité. Tout le monde, partout sur Terre, est susceptible de se faire avoir. Quand ce n’est pas un colis qui se perd, c’est une personne richissime et sans héritiers qui vous proposent sans fortune à sa mort. Évidemment, tout ceci est faux.

Mais là où les arnaqueurs sont bons, c’est dans le phishing, cette technique d’arnaque qui consiste à prendre l’apparence d’une institution ou d’un site officiel. La Poste, la CAF, Lidl… nombreux sont les cas où des arnaqueurs jouent avec les victimes en se faisant passer pour ce qu’ils ne sont pas.

Le travail est souvent bien fait, avec des sites qui sont la copie conforme des officiels, mais qui sont faux. Mais certains comportements doivent alerter, comme les fautes d’orthographe ou certaines demandes. La CAF indique par exemple que jamais leur agent ne demande au téléphone aux particuliers de donner leurs coordonnées bancaires. Si vous êtes appelé par une personne se présentant comme un employé à la CAF et qu’elle vous les demande, alors c’est une arnaque.

Les escrocs tentent l’idée du tueur à gage

Récemment, c’est une arnaque surprenante qui a fait plusieurs victimes. L’idée est simple. La personne ciblée par les escrocs reçoit un mail. Dans ce dernier, elle apprend avec effroi qu’un tueur à gages a pour mission de la tuer ou de la blesser. Il dit même qu’il utilisera de l’acide pour cela. Mais en grand seigneur, il propose à sa victime un arrangement. Si cette dernière lui envoie 5 000 euros, alors il ne lui arrivera rien. Bien évidemment, il ne lui arrivera rien dans tous les cas. Mais les plus impressionnables, terrifiés par le contenu du mail, envoient l’argent pour ne prendre aucun risque.

C’est comme cela que les arnaqueurs parviennent à recevoir de grosses sommes d’argent. En faisant peur à leur victime. Les messages envoyés sont principalement rédigés en néerlandais, avec énormément d’erreurs de syntaxe et des fautes d’orthographe. Cela indique que le texte original de l’arnaque (sans doute l’anglais) a été traduit à la va-vite. À l’heure actuelle, il n’existe aucun exemple de mails écrits en Français.