Serge Lama : enfance, amour, carrière… découvrez la vie du chanteur

À 80 ans, Serge Lama fait désormais partie des monuments de la chanson française. Zoom sur sa prestigieuse carrière dans la musique.

© Crédits photos : Getty Images

Afficher Masquer le sommaire

Puis iRégulièrement invité sur les plateaux télé, notamment celui de la Star Academy, ce chanteur a inspiré de nombreux artistes. Avec des tubes qui n’ont pas pris une ride, comme Je suis malade, Serge Lama connaît toujours un vif succès. Il faut dire qu’à 80 ans, il a su faire ses preuves sur scènes comme avec ses disques. Origine, carrière et vie personnelle… On vous dit tout sur cette vedette incontournable de la chanson française

Enfance et jeunesse de Serge Lama

Le chanteur a vu le jour le 11 février 1943, dans la belle ville de Bordeaux. Son père lui montre l’exemple, puisqu’elle exerce en qualité de chanteur d’opérette. Le jeune garçon mène donc une existence paisible entre sa Gironde natale, et la campagne de Dordogne où réside sa grand-mère maternelle. Il grandit en écoutant des chants lyriques, mais aussi des interprètes célèbres à l’époque, comme Luis Mariano.

Pourtant, cette enfance provinciale prend fin lorsque son papa fait le choix de monter à la Capitale, pour tenter sa chance. Au début, le jeune Serge Lama reste auprès de sa grand-mère. Mais après quelques mois, il emménagera lui aussi à Paris, auprès de ses parents. La famille occupe alors une simple chambre d’hôtel dans le 7ᵉ arrondissement de Paris. Malheureusement pour son paternel, le succès ne semble pas immédiatement au rendez-vous. Malgré ces conditions précaires, le petit a tout de même une existence heureuse. En effet, il a souvent l’occasion de traîner dans les théâtres parisiens, s’imprégnant de l’ambiance qui règne dans les coulisses.

À lire Serge Lama : « C’était un monstre » ses lourdes confidences sur sa mère

Adolescence et premiers pas dans le monde des adultes

Dès 1954, Serge Lama commence à écrire ses premiers textes, et ainsi les paroles de son premier titre. Pour ce faire, le jeune homme trouve l’inspiration chez Édith Piaf, Georges Brassens ou encore Maurice Chevalier. Par l’intermédiaire de son père, il fait la connaissance de Marcel Gobineau. Cet auteur de talent, l’aidera à progresser. Le chanteur lui rendra hommage avec la chanson Mon ami, mon maître.

Finalement, lassé par cette vie précaire et instable, les parents de Serge Lama abandonnent le milieu artistique. Son père prend un poste comme représentant pour un brasseur de bière. Ils emménagent alors à Issy-les-Moulineaux. Le jeune homme, inscrit au lycée, ne se passionne pas pour l’école. Il cultive en revanche un véritable attrait pour le théâtre. Il finit par abandonner les cours pour se lancer dans des études de dessin. Dans les années 1960, il quitte le nid familial, et passe par différents emplois alimentaires. Finalement, il se retrouve en Algérie, dans le cadre de son service militaire. Il en revient en 1963, avec de nombreux textes qu’il a écrits durant sa mobilisation.

Les premiers succès, et le drame de Serge Lama

En 1964, le jeune homme croise la route d’une pianiste nommée Jackie Bayard. Cette artiste lui propose alors de mettre de la musique sur les paroles qu’il a déjà rédigées. Serge Lama suit également quelques cours au conservatoire de la Mireille pour améliorer son chat. Dès le 11 février, à tout juste 21 ans, il obtient son premier poste en tant que chanteur au cabaret de l’Écluse. Il fait finalement la connaissance de Liliane Benelli, qui travaille pour Barbara, et tombe fou amoureux d’elle. À la même époque, Renée Lebas remarque son talent. Il lui offrira une très belle opportunité en lui permettant d’enregistrer son premier super 45 tours.

Il enchaîne dès l’année suivante, avec son deuxième album. Et dès l’été 1965, il se lance dans une tournée, où il assure la première partie de Marcel Amont. Malheureusement, un terrible accident va gâcher ce bonheur, quelque part non loin d’Aix-en-Provence. Au cours du drame, la fiancée de Serge Lama, présente dans le véhicule, succombe brutalement. Grièvement blessé et choqué, il met de longs mois à se révolter. Dévasté par la disparition de sa chère Liliane Bennelli, il trouvera tout de même le courage de poursuivre sa carrière. En 1966, il sortira la chanson dédiée à la défunte, intitulée Sans toi.

À lire TPMP : ces célébrités qui pourraient débarquer dans la prochaine saison

Serge Lama
Serge Lama à Bobino en 1968 – Crédits Photos : Getty Images

La consécration

Serge Lama reviendra sur le devant de la scène dès 1967, avec un nouvel album, porté par le titre Les ballons rouges. Avec ses paroles émouvantes, cette chanson va vite s’imposer comme un incontournable de son répertoire. Il poursuit en 1968, en collaborant avec Enrico Macias. l assure alors plusieurs dates, notamment à Bobino. Il retrouvera même l’amour dans les bras d’une attachée de presse : Daisy Braun. Sa véritable ascension aura lieu dans les années 1970. Ainsi, l’un des titres les plus connus est sans doute Je suis malade, sorti en 1973.

En tout, Serge Lama a sorti une vingtaine d’albums, sans compter les opus dédiés à ses concerts. Aussi, lors des dernières décennies, il a su s’imposer comme une véritable pointure de la chanson française. Mais au fil des années, le chanteur a aussi tenté de se diversifier, en jouant la comédie sur scène. Il reste surtout fidèle au théâtre.

Serge Lama et les femmes de sa vie

Malgré son mariage avec Daisy Brun, le chanteur finira par son montré infidèle. Il entretient alors une relation adultérine avec Michèle Potier, qui donnera naissance à leur enfance en 1981. Après plusieurs années de mensonges et de non-dits, Serge Lama finit par divorcer, pour enfin épouser celle qui était sa maîtresse. Ils vivront heureux de longues années, avant que Michèle Potier ne finisse par perdre la vie après un AVC. Malgré tout, l’artiste n’a pas renoncé au bonheur. Ainsi, en 2021, il officialise sa relation avec sa manageuse âgée de 44 ans : Luana Santonino. Cette union vient concrétiser une vie commune déjà entamée plusieurs années auparavant.

Il était une pub est un média indépendant. Soutenez-nous en nous ajoutant à vos favoris Google Actualités :