Sam Altman : l’entrepreneur derrière le succès de ChatGPT

ChatGPT est l’un des modèles de traitement automatique du langage le plus abouti du moment. Découvrez Sam Altman, l’homme qui l’a créé.

Sam Altman : l’entrepreneur derrière le succès de ChatGPT – Source : Getty Images

ChatGPT fait partie des innovations qui font actuellement l’actualité. Il s’agit d’une intelligence artificielle capable de produire des textes en tout genre. Entendez par là qu’il peut rédiger un mail, un scénario, un poème, une lettre de motivation. Si cette IA fait couler beaucoup d’encre, il n’en est pas de même pour son créateur. Sam Altman, le co-fondateur de l’entreprise qui a créé ChatGPT. Lisez ces quelques lignes pour en savoir un plus à son sujet.

Sam Altman, le créateur de ChatGPT

Le créateur de ChatGPT a vu le jour à Chicago en 1985. Sam Altman a étudié à l’université de Stanford à San Francisco, mais il n’a pas terminé ses études. En effet, il a quitté les bancs de cette prestigieuse institution en 2005 pour se concentrer sur Loopt. Il s’agit d’une entreprise qu’il voulait créer avec des amis.

Il était question de créer une application mobile qui donne la possibilité à son utilisateur de transmettre sa géolocalisation. On peut dire que le succès fut au rendez-vous puisque l’application a séduit plus de 5 millions d’utilisateurs.

En 2011, il vend ses parts et s’en va travailler dans Y Combinator. Cette dernière est connue pour être l’un des incubateurs de start-up les plus en vogue de la Silicon Valley. Cette structure a poussé de nombreux grands noms de la tech.

On pense bien sûr à Airbnb, Dropbox, Reddit ou encore Twitch. Sam Altman a accédé à la présidence de Y Combinator 3 ans à peine après son arrivée dans cette entreprise. Il occupera ce poste jusqu’en 2020.

ChatGPT, une IA vertueuse et humaniste

En 2015, Sam Altman noue un partenariat avec plusieurs investisseurs, dont un certain Elon Musk. C’est là qu’est né OpenAI. Au départ, les fondateurs de cette entreprise à but non lucratif voulaient créer une intelligence artificielle « qui profitera à toute l’humanité ».

Plus tard, lorsque les besoins en financements se sont fait ressentir, OpenAI s’est transformé en société à but lucratif, mais plafonné. Dans les faits, si vous investissez dans cette entreprise, vos profits seront limités.

Vous ne pourrez pas récupérer plus de 100 fois la valeur initiale de votre investissement. En 2021, OpenAI commence à faire parler de lui avec ce qui est son produit phare de l’époque : Dall.E. Il s’agit d’une intelligence artificielle capable de créer une image à partir d’une description textuelle de l’utilisateur.

Cet outil est capable de produire de véritables œuvres d’art. Si le monde de la tech s’est beaucoup enthousiasmé en voyant les capacités de Dall.E, l’entreprise a frappé encore plus fort avec ChatGPT. Né en 2022, ce dernier est un robot conversationnel qui semble avoir réponse à tout.

ChatGPT est un modèle de traitement automatique du langage capable de générer des histoires, des exposés, des paroles, des scénarios, etc. Le tout à partir d’une intelligence artificielle de pointe. Sam Altman a longtemps nourri le désir de créer une intelligence artificielle qui se mettrait au service du plus grand nombre.

Il a toutefois souligné la nécessité de se montrer prudent vis-à-vis de cette technologie. Dans un entretien auprès de TechCrunch 2017, il a pointé du doigt le risque que l’IA représente. Et ce, surtout lorsque les algorithmes d’apprentissage concernent les machines et les armes autonomes. L’intelligence artificielle peut aussi servir à des campagnes de désinformations.

ChatGPT a encore un long chemin devant lui

ChatGPT est un outil aussi impressionnant qu’inquiétant. Au-delà de ses capacités actuelles, les acteurs de la tech y voient un grand potentiel. En effet, l’outil d’OpenAI pourrait bien remplacer les traditionnels moteurs de recherche. ChatGPT répond directement à vos questions alors que les moteurs de recherches se contentent de vous afficher une liste de résultats.

D’autre part, Eric Biernat, directeur de l’intelligence artificielle au sein du cabinet Octo (groupe Accenture) y voit une autre possibilité. Pour ce dernier, « ChatGPT pourrait devenir un assistant intelligent pour tous les métiers », dit-il lors d’une interview auprès du Journal Du Net.

Jusqu’ici, les étudiants utilisent la création de Sam Altman pour rédiger leur devoir, envoyer des mails à leur place. Ce qui n’est pas sans poser des soucis dans le domaine de l’enseignement. Dans un avenir proche, il pourrait aussi faire un compte rendu de réunions ou aider des paroliers à écrire leurs textes.

Source : Les Échos Start