C8 : « J’ai dû tout quitter » une présentatrice de la chaîne brise le silence dans France Dimanche

Dans une interview auprès de France Dimanche, cette présentatrice de C8 a fait part de sa « vie cabossée » et de ses soucis de santé.

C8 : « J’ai dû tout quitter » une présentatrice de la chaîne brise le silence dans France Dimanche – Source : C8

Jaleh Bradea est à la tête de l’émission « Envie d’agir » depuis deux ans sur C8. L’animatrice de ce programme dominical a accordé une interview auprès de France Dimanche. L’occasion pour la journaliste de C8 de revenir sur les épisodes difficiles de son parcours.

Les valeurs de la présentatrice de C8

Jaleh Bradea est une présentatrice bien connue des téléspectateurs de C8. Si vous ne la connaissez pas, sachez qu’elle est « directrice diversité, inclusion et égalité des chances dans le groupe Vivendi ».

Depuis deux ans, la ravissante brune anime une émission de 13 minutes intitulée « Envie d’agir ». Tous les dimanches, cette émission braque les projecteurs sur les hommes et les femmes exceptionnels. Autrement dit, ceux « qui s’engagent pour que le monde tourne dans le bon sens ».

« C’est parti d’un constat que je me suis fait dans mon autre métier (…). Beaucoup de Français s’investissent pleinement pour les autres, pour la planète, et on n’en parle malheureusement pas assez. Mon émission leur offre l’exposition qu’ils méritent », a-t-elle confié à France Bleu.

Un optimisme à toute épreuve

La présentatrice de C8 a aussi expliqué à nos confrères qu’elle a pour habitude de voir le verre à moitié plein. Un optimisme qu’elle garde malgré les épreuves difficiles qui ont marqué son parcours.

« Peut-être que j’ai naturellement besoin de ça, après le chemin de vie cabossé que j’ai eu. C’est devenu un instinct de survie de me concentrer sur le positif. Et je pense que chacun de nous peut en faire autant », a expliqué la divine brune.

Jaleh Bradea est aussi revenu sur le traumatisme qu’elle a vécu en quittant son pays en 1979. À cette époque, elle n’était âgée que de 10 ans.

« Après la révolution iranienne de 1979, j’ai dû tout quitter : ma maison, mon confort, mes amis… J’avais à peine 10 ans, ce n’est pas forcément évident. Sans parler des quelques soucis de santé que j’ai dû aussi surmonter. Mais j’en ai fait une force pour le reste de ma vie », raconte-t-elle.

Jaleh Bradea a fait un excellent parcours depuis cette époque. Elle a pu travailler dans de nombreuses chaînes grâce à Frédéric Mitterrand. Un parcours riche en rencontres et en expériences. Elle avait, par exemple, reçu en interview Simone Weil dans « Destins de femmes » lorsqu’elle travaillait à TV5 Monde.

« Aujourd’hui, je suis fière d’incarner la diversité, l’inclusion, l’égalité des chances à la française », dit-elle.

Aperçu du parcours de Jaleh Bradea

Au début de sa carrière, Jaleh Bradea était la consultante en nouvelles technologies de l’information au Centre National d’Enseignement. Elle la d’abord fait ce travail à Distance puis chez PriceWaterhouseCoopers. C’est d’ailleurs à cette époque-là qu’elle a été diagnostiquée d’une sclérose en plaques.

Après avoir eu connaissance de sa maladie, elle est passée par un épisode sombre de sa vie. Elle a dû se remettre en question et prendre des décisions radicales. C’est à partir de ce moment qu’elle s’est dirigée vers l’audiovisuel. Et ce, dans le but de « faire une télé utile ».

Jaleh Bradea a présenté des émissions pour TVS Monde. Entre 2004 et 2005, elle présentait « Destins de Femmes ». Un programme qui traite de l’échange interculturel entre femmes engagées à travers le monde. Le tout, avec la conviction que l’union de la diversité est le bien intrinsèque de tous.

Après son passage à TV5 Monde, elle est devenue la directrice audiovisuelle de Mediaserv. Et cela, avant d’occuper le poste de directrice de projets chez Canal+ International. Jaleh Bradea commençait alors à s’intéresser à la RSE, toujours « pour être utile à la société ».

La présentatrice de C8 est aussi l’ambassadrice de Handi+ (mission handicap de Canal+). Jaleh Bradea est actuellement le visage de l’inclusivité au sein du groupe VIVENDI. Elle est la directrice de projets Inclusion et Égalité des Chances au sein de la direction RSE du groupe Vivendi.

Ce géant médiatique regroupe de grands noms de l’audiovisuel tels que Canal+, Havas, Editis, Universal Music, Dailymotion, Gameloft, etc. Jaleh Bradea est aussi la référente diversité CSA pour les différentes chaînes du groupe Canal+.

Source : Purepeople