Guillaume Canet et Marion Cotillard : leur fils Marcel démarre sa carrière au cinéma dans un film iconique

Le fils aîné de Guillaume Canet et de Marion Cotillard décroche son premier rôle au cinéma. Il apparaîtra dans un film réalisé par son père.

Guillaume Canet et Marion Cotillard : leur fils Marcel démarre sa carrière au cinéma dans un film iconique – Source : Getty Images

Guillaume Canet peut être fier de son fils. Pour cause, à seulement 11 ans, le petit garçon a déjà fait sa première apparition au cinéma. Les détails dans cet article.

Le premier film de Marcel Canet

Le digne successeur de son père ? C’est fort probable. Marcel Canet, 11 ans, a effectué ses premiers pas au cinéma dans un film très attendu. Saura-t-il convaincre les cinéphiles ? Espérons.

Fils de Guillaume Canet et Marion Cotillard, Marcel semble suivre le même chemin que ses illustres parents. Pourtant, cela aurait pu ne jamais se produire vu comment les deux acteurs ont préservé leurs enfants.

En effet, le couple était très protecteur envers eux. Pour ne pas qu’ils souffrent, ils leur ont donné une vie normale loin de toute pression médiatique. Par ailleurs, le film dans lequel Marcel apparaît est considéré comme l’une des plus grosses productions hexagonales.

Pour ceux qui ne l’auraient pas deviné, il s’agit d’« Astérix et Obélix : L’Empire du Milieu ». Notons que dans ce film, Marcel n’est pas le seul membre de la famille Canet. Sont également présents dans le casting son père Guillaume, sa mère Marion, mais aussi son cousin.

Le premier, Guillaume Canet, y interprète le rôle du célèbre acolyte d’Obélix. Tandis que sa femme, Marion Cotillard, elle, incarne Cléopâtre. Quant au neveu du réalisateur, on ne sait pas encore quel rôle il va tenir. Sûrement, il incarnera un personnage secondaire.

En 2021, Guillaume Canet projetait déjà de faire un film avec toute sa famille. Il avait confié vouloir vivre cette expérience unique qu’est de partager l’écran avec ceux qu’il aime.

« J’avais envie de faire enfin un film que mes deux enfants pourront voir… Astérix, c’est mon rapport à mon père. Il avait beaucoup d’albums, je les lisais. Aujourd’hui, c’est mon fils qui les lit et les apprécie », a-t-il confié.

Le rôle interprété par Marcel dans le film

Si l’on sait déjà quels rôles ses parents interpréteront dans le film, qu’en est-il de Marcel ? Selon Télé-Loisirs, le petit garçon s’est vu offrir un rôle sur-mesure par la production. En effet, il incarnera Astérix lorsqu’il était plus jeune.

Sans doute, Guillaume Canet a choisi de mettre son fils dans la peau du Gaulois parce qu’il pense qu’il lui ressemble. Ce qui est vrai d’ailleurs. Preuve en sont les photos où on peut les voir tous les deux.

Par ailleurs, tout porte à croire qu’« Astérix et Obélix : L’Empire du Milieu » rencontrera un franc succès à sa sortie. Avec son Casting XXL, et son trailer annonçant un scénario passionnant, le long-métrage risque en effet de faire des ravages. Espérons qu’il tienne toutes ses promesses.

En outre, il faut dire que la décision de ses parents de mettre Marcel dans le film est assez étonnante. Le fait est que ces derniers avaient pris l’habitude de garder leurs enfants loin des feux des projecteurs. Auraient-ils finalement changé leur façon de voir les choses ? Rien n’est moins sûr.

Ce que l’on peut affirmer, c’est qu’ils ont certainement jugé Marcel prêt à acquérir une certaine notoriété. Sinon, ils allaient continuer à le tenir à l’abri des caméras et des regards indiscrets comme ils l’ont toujours fait.

Les craintes et les doutes de Guillaume Canet

Si Guillaume Canet incarne toujours ses rôles à la perfection, qu’en est-il du rôle qu’il tient dans la vraie vie ? Père de deux enfants, le réalisateur a en effet des responsabilités envers sa petite tribu.

Surtout envers ses enfants qu’il dit aimer et chérir de tout son cœur. Mais comme de nombreux pères, l’acteur doute aussi de temps à autre. Moins sûr de lui que lorsqu’il joue devant les caméras, il se demande souvent s’il est un bon père.

« Je pense que c’est aussi dur d’être un bon père que d’être un bon fils (…) On se rend compte, des fois, dans des angoisses nocturnes, qu’on fait des conneries, qu’on ne dit pas les choses comme il faudrait les dire », a-t-il confié lors de son passage sur le plateau de l’émission Quotidien.

Selon l’acteur, ses craintes sont liées à ce qu’il a vécu plus jeune. Certes, il n’a pas eu une enfance difficile. Cependant, il a quand même ressenti certaines choses, qui, avec le temps, l’ont beaucoup marqué.

« J’ai été un enfant très heureux et bien éduqué, mais, comme je le montre dans le film, on apprend aussi beaucoup de ce que notre père – ou notre mère – ne nous a pas dit. Il y a forcément des manques », a-t-il affirmé.

Source : Closer