Jean-Luc Reichmann : il se livre à coeur ouvert sur le handicap de sa sœur

Invité dans l’émission « Quelle Époque ! », Jean-Luc Reichmann raconte une anecdote émouvante au sujet de sa sœur sourde, Marie-Laure.

Jean-Luc Reichmann : il se livre à coeur ouvert sur le handicap de sa sœur – Source : Capture France 2

Samedi 7 janvier 2023, France 2 a diffusé un nouveau numéro de l’émission « Quelle Époque ! ». Pour l’occasion, le célèbre animateur des « 12 coups de midi » a été convié. Jean-Luc Reichmann a parlé de lui, du décès sa mère et s’est livré sur la surdité de sa sœur. On fait le point dans cet article.

Jean-Luc Reichmann, l’animateur préféré des Français

Avant de parler de sa sœur, Jean-Luc Reichmann a d’abord parlé de son succès auprès des Français. En effet, il faut savoir que selon un récent sondage, l’homme de télé a été élu l’animateur préféré des Français du PAF.

« Je pense que mes combats y sont pour quelque chose, que ce soit pour les enfants, que ce soit pour les différences », a avoué Jean-Luc à Léa Salamé.

En effet, Jean-Luc Reichmann a traversé et traverse encore des épreuves en faisant preuve d’une grande force. On peut notamment citer la récente perte de sa mère, Josette, ou encore le handicap de sa sœur, Marie-Laure.

Il faut savoir que cette dernière est atteinte de surdité profonde depuis sa naissance. Ce qui n’est pas toujours facile à gérer au quotidien. De plus, Marie-Laure a décidé de ne pas apprendre la langue des signes pour ne pas « s’enfermer dans une bulle ».

« Quand ma sœur commençait à signer, on arrivait pas à la comprendre », se rappelle Jean-Luc Reichmann sur le plateau de France 2.

Un récit poignant sur le handicap de sa sœur

Suite à quoi, Jean-Luc Reichmann a parlé à cœur ouvert du handicap de sa sœur. Pour ce faire, celui qui a fêté ses 62 ans le 2 novembre 2022 a raconté une petite anecdote. Cela s’est passé alors que Marie-Laure n’était qu’une enfant.

À l’âge de 8-10 ans, la fillette atteinte de surdité profonde ne signait pas. Voulant la motiver, son frère l’a poussée à aller chercher le pain. Oui, toute seule, comme une grande. Vous imaginez bien que ce n’était pas évident.

« La première fois elle n’y va pas , la deuxième fois elle y va et elle revient en pleurs : “Elle ne m’a pas compris” », s’est souvenu l’animateur.

Avant de poursuivre :

« Et une fois elle est revenue avec ses deux baguettes à la main, elle pleurait et m’a dit : “Elle a compris !” »

Jean-Luc Reichmann a profité de cette occasion pour sensibiliser les téléspectateurs sur un sujet important. Il s’agit des difficultés que rencontrent les personnes souffrant de surdité dans leur quotidien.

Jean-Luc Reichmann a perdu sa mère

Durant son passage sur le plateau de « Quelle Époque ! », Jean-Luc Reichmann a également parlé de sa maman. Pour rappel, Josette Reichmann a perdu la vie cet été, « le 1er dimanche d’août » révèle son fils.

Quelques jours plus tard, c’est un Jean-Luc Reichmann en deuil qui s’est saisi de son compte Instagram en écrivant :

« Aujourd’hui, je pleure, mon cœur ne brille plus, le tien s’est éteint. Ce soir, ta place sera vide à la belote, car tu es partie rejouer avec Papa “Une drôle de vie”. Ensemble, vous nous avez appris à donner, à partager, à transmettre, à travailler, à nous battre dans le respect, à rire, à rassembler, à tout se dire, à être fort et loyal, mais surtout sincère. »

Dans les commentaires de son post qui a collecté plus de 100 000 likes, l’animateur a reçu beaucoup de soutien. Sans parler du soutien qu’il reçoit de sa famille, dont sa sœur, et de ses amis les plus proches.

« Ça m’a arraché complètement… »

Malgré cela, la peine reste immense. Le manque se ressentait tout particulièrement à Noël. Au bord des larmes, Jean-Luc Reichmann a confié à Léa Salamé le 7 janvier que « ce premier Noël seul » était dur.

« C’est très difficile quand on perd sa maman, moi ça m’a arraché complètement », a-t-il confié.

Il faut savoir que quand elle était en vie, Jean-Luc Reichmann a pris l’habitude de l’appeler par téléphone plusieurs fois par jour. Ainsi, le compagnon de Nathalie Lecoultre avoue ressentir « un grand vide ».

« Son rire m’embarquait le matin quand je partais sur les plateaux, et tous les jours je l’entendais, alors c’est vrai que ça a été une année fort, fort compliquée. C’est un grand vide, c’est un trou béant, et il y a eu la maladie. Ça s’est mal terminé », a-t-il dit.

On lui souhaite bon courage !

Source : Oh My Mag