Booba s’en prend à Gilles Verdez et l’accuse d’avoir lancé des arnaques CPF

Le célèbre rappeur originaire des Hauts-de-Seine, Booba, règle ses comptes avec le chroniqueur, qui sévit dans TPMP.

Booba s’en prend à Gilles Verdez et l’accuse d’avoir lancé des arnaques CPF – Source : Getty Images

Depuis quelques mois, Booba a entamé une guerre sans merci contre le monde des influenceurs. Il a ainsi dénoncé publiquement Magali Berdah. Il accuse la patronne de Shauna Events d’organiser des arnaques. Avec la complicité d’anciens candidats de téléréalité, elle aurait vendu des produits contrefaits, voire dangereux à des internautes. Mais ces derniers jours, les propos du célèbre rappeur ont aussi éclaboussé la réputation de l’équipe de TPMP. Parmi les noms cités par Booba, on retrouve Cyril Hanouna, mais aussi Gilles Verdez. On vous explique tout sur l’escroquerie que le chroniqueur aurait monté, d’après la rumeur.

Booba s’attaque à TPMP

Durant de longues années, le rappeur a semblé plutôt ami avec l’animateur star de C8. Cyril Hanouna avait donc le numéro direct de Booba. D’ailleurs, il n’a pas hésité à l’appeler plusieurs fois à l’antenne, en plein direct.

Néanmoins, la relation entre les deux vedettes a récemment tourné au vinaigre. Notamment depuis que Booba a pris Magali Berdah pour cible. D’après certains, les attaques contre cette habituée des plateaux télés, virent parfois au harcèlement.

De son côté, celui qui chantait Numéro 10, s’estime investi d’une mission. Il souhaite dévoiler la vérité sur le monde des influenceurs et de la télévision. « Désolé Cyril Hanouna. Mais tu as choisi ton camp. Tu es aussi responsable que tous ces démons que tu protèges. Je sais que tu es puissant. Vicieux. Dangereux et protégé. J’en ai fait les frais. Mais on va donc faire notre boulot quand même. Ça ne peut plus durer. »

Gilles Verdez, accusé d’avoir arnaqué des internautes

Après Magali Berdah ou Cyril Hanouna, c’est au tour du chroniqueur aux cheveux gris de connaître le feu des critiques. D’après le Booba, il serait impliqué dans une escroquerie au CPF. « Voilà pourquoi nous avons donc autant de mal à nous débarrasser des influvoleurs… Ils se protègent tous. C’est un vaste panier de crabes. TPMP, Gilles Verdez, Magali Berdah. »

Pour rappel, depuis la mise en place du compte personnel de formation (dispositif de l’État) les arnaques auraient poussé comme des champignons. Ainsi, des entreprises peu scrupuleuses auraient profité de ce nouveau terrain de jeux pour voler l’argent des contribuables. Leur méthode ? Vendre de fausses formations, à des prix qui peuvent grimper jusqu’à 2000 euros. D’après Booba, Gilles Verdez aurait mis sa célébrité à profit pour arnaquer certaines personnes. « Une arnaque ! J’ai payé une formation qu’ils ne m’ont jamais dispensée. Ils me doivent plus de 2000 euros. Toutes les lignes ont été coupées. Y compris celles de Gilles Verdez. Fuyez ! Ce sont des escrocs. »

Pour l’instant, le chroniqueur n’a pas répondu aux accusations par Booba. Mais sur la toile, la polémique enfle. En effet, si Gilles Verdez a roulé certains internautes, il devra surement répondre publiquement. Cela dit, pour l’heure, on ignore beaucoup de détails au sujet de cette arnaque CPF. De quels types de formation s’agit-il ? Combien de victimes ont pu tomber dans ce piège ? À en croire Booba, d’autres révélations choc devraient suivre dans les prochains jours. Espérons que Gilles Verdez saura se défendre face à de telles attaques.

Source : MCE Ouest-France