Les 12 coups de midi : un garçon handicapé s’est vu refuser l’accès au plateau de l’émission

Alors que sa sœur se trouvait sur le plateau des 12 coups de midi, il n’a pas pu rentrer dans la salle à cause de son fauteuil roulant.

Les 12 coups de midi : un garçon handicapé s’est vu refuser l’accès au plateau de l’émission – Source : Capture TF1

Il existe encore et toujours des injustices dans le monde. Certaines semblent plus difficiles à résoudre que d’autres. Toutefois, une participante à l’émission de TF1, Les 12 coups de midi, et sa famille ont donc subi une injustice. Une situation qu’ils ne pensaient plus devoir affronter en 2022. En effet, le frère de la candidate se trouve restreint à un fauteuil roulant. Handicapé moiteur, il utilise alors un fauteuil roulant pour se déplacer au quotidien. Quand sa sœur, Fanny, a su qu’elle allait participer à l’émission, elle a alors demandé à sa famille de l’accompagner. Ainsi, son père et son frère ont accepté l’invitation. Malheureusement, une fois arrivé sur place, la production a refusé l’entrée de Jérémy Fradin. Et ce, sous prétexte qu’il était handicapé moteur et qu’en cas d’évacuation, il ne pourrait pas sortir. On vous explique tout ici !

Une injustice sur le plateau des 12 coups de midi

La famille de Fanny Fradin a du mal à digérer la situation qu’ils ont rencontrée, le 14 novembre, sur le plateau des 12 coups de midi. Le 14 novembre, ils se sont donc rendus à Paris pour participer à l’émission de TF1. Pendant que Fanny se préparait à monter sur scène, son frère, Jérémy Fradin, se voit refuser l’accès au plateau de l’émission. Et ce, puisqu’il a besoin d’un fauteuil roulant pour se déplacer. « On leur a expliqué qu’il n’y avait pas d’endroit pour installer le fauteuil et qu’ils ne pourraient pas rentrer », a confié la mère de Jérémy et Fanny, absente ce jour-là, à nos confrères de La Voix du Nord. Elle dit être « écœurée » vis-à-vis de cette situation. Une injustice à laquelle ils ne pensaient pas devoir faire face en 2022.  

Évidemment, l’équipe de production des 12 coups de midi a cherché à justifier ce choix. Et ce, en expliquant qu’en cas d’incendie sur le plateau de l’émission de TF1, Jérémy ne pourrait pas marcher jusqu’à la sortie. Comme il n’y a pas la place pour son fauteuil roulant, il se voit refuser l’accès. « Ils sont tombés sur une personne qui ne voulait rien entendre quand on lui disait que Jérémy était en capacité de marcher et que mon mari, pompier, pouvait être là en cas d’urgence », a expliqué la mère de la participante, Fanny Fradin. Il faut dire que la famille ne s’attendait pas à faire face à cette injustice. Surtout le 14 novembre, sur le plateau des 12 coups de midi à Paris. 

Un problème qui ne devrait pas survenir en 2022

Fanny, la participante, ne savait rien de cette discussion. Et ce, jusqu’à ce que sa famille vienne lui raconter leur mésaventure. « Je les ai vus arriver avec les yeux rouges et en colère. Ils m’ont tout expliqué et j’étais prête à ne pas aller tourner l’émission », a-t-elle expliqué. Heureusement, une personne de la production a décidé de les laisser entrer. Et ce, voyant que Jérémy arrivait à se déplacer sans son fauteuil. Jérémy et son père ont donc pu rejoindre le plateau des 12 coups de midi pour voir leur sœur et fille participer à l’émission de Jean-Luc Reichmann. « On ne devrait plus être confronté à ce genre de situation en 2022 », a souligné la mère de Jérémy. Et ce, avant d’ajouter : « C’est symbolique d’un manque de prise en compte des personnes handicapées en France même s’il existe des lois pour éviter ça ». 

Fanny, la participante aux 12 coups de midi, a avoué qu’elle ne pensait pas faire face à cette injustice. Et ce, surtout sur le plateau de cette émission. En effet, elle explique qu’elle s’attendait à mieux venant de la production d’une émission comme celle animée par Jean-Luc Reichmann. « Ce n’est vraiment pas une émission où on aurait pensé vivre ça, elle prône une tolérance que nous n’avons pas vue ». Elle se demande même comment c’est possible que son frère soit la première personne en fauteuil roulant à demander l’accès au plateau. La production a alors présenté ces excuses depuis. De plus, l’émission de TF1 a tenu à justifier le comportement injuste. Ils ont donc expliqué que « lorsque le plateau a été refait en 2020, aucune place pour les fauteuils roulants n’a été prévue ». Une injustice rarement vue sur le plateau des 12 coups de midi.

Source : La Provence