Jean-Jacques Goldman : qui est Monique le Marcis, la femme qui a fait décoller sa carrière ?

Dans un podcast consacré à Jean-Jacques Goldman, Éric Jean-Jean raconte comment une femme l’a aidé à percer. Découvrez tous les détails.

Jean-Jacques Goldman : qui est Monique le Marcis, la femme qui a fait décoller sa carrière ? – Source : Getty Images

Sans on connaît tous son génie musical, beaucoup de choses sur le chanteur restent un véritable secret. D’ailleurs, saviez-vous que sans l’intervention d’une femme, Jean-Jacques Goldman aurait pu ne jamais devenir célèbre ? Découvrez dans cet article de qui il s’agit.

Jean-Jacques Goldman et Trois Cafés Gourmands

S’il s’est retiré de la scène musicale depuis plusieurs années maintenant, Jean-Jacques Goldman est toujours dans le cœur des Français. Grâce à ses chansons, le chanteur a su se distinguer. Et même s’il n’est plus aussi actif, il suscite toujours autant l’engouement du public.

Dernièrement, une nouvelle concernant le célèbre musicien a fait le tour des médias. Ce dernier se serait mis à réécrire, plus de 20 ans après la sortie de son dernier tube. Alors, un nouveau titre pour se relancer ? Malheureusement non !

Certes, Jean-Jacques a repris sa plume, mais ce n’est pas pour pondre une chanson qu’il interprétera. Il s’est mis à écrire de nouveau pour aider un groupe qu’il apprécie beaucoup. Ce groupe, c’est Trois Cafés Gourmands.

Malgré qu’il ne soit plus dans l’univers musical, Jean-Jacques a accepté de partager son savoir-faire. Le titre qu’il a écrit pour Trois Cafés Gourmands s’intitule « Quand ? ». Il est sorti officiellement le 23 septembre 2022.

Trois Cafés Gourmands a eu de la chance que Jean-Jacques Goldman ait accepté de lui écrire une chanson. Puisque, comme l’a expliqué Dadju, l’interprète de « Quand la musique est bonne », n’écrit pas pour tout le monde.

Pour ceux qui l’ignorent encore, l’interprète de « Reine » avait demandé au père de Michael Goldman de lui écrire un titre. Malheureusement pour lui, celui qui a quitté la France en 2016 n’a pas accepté. Et ce, pour une raison très simple.

« Il m’a répondu très gentiment en me disant qu’il aimait beaucoup ce que je faisais, en particulier “Reine”, mais que, malheureusement, il avait arrêté de composer et d’écrire », a raconté le jeune chanteur.

Ses échanges avec des étudiants

Jean-Jacques Goldman se fait désormais très discret. Cependant, il lui arrive parfois de sortir de son silence. Le 1er septembre 2022 par exemple, le chanteur avait fait parler de lui pour une histoire de lettre. Voilà ce qui s’est passé.

Des élèves alsaciens venaient de réaliser un joli projet. Ils ont conçu un clip pour changer le regard des gens sur les handicaps. Ce qui a beaucoup plu à Jean-Jacques Goldman. Alors pour les encourager et les soutenir, le chanteur leur a envoyé une gentille lettre.

« Bravo à toutes et à tous pour cette super chanson ENSEMBLE ! Aux élèves d’Albert Camus, aux profs, aux musiciens et réalisateurs ! Le projet et la chanson font du bien ! Merci ! Amicalement. JJG », a-t-il écrit dans sa lettre.

Avant cet épisode, l’interprète de « À nos actes manqués » était déjà sorti de sa réserve pour interagir avec d’autres élèves. C’était pour un livre intitulé Stars & Lycéens positifs.

Face aux lycéens, Jean-Jacques Goldman s’était confié sur comment lui et sa famille avaient vécu le confinement. Il a également parlé d’une personne chère à son cœur, sa mère Ruth Ambrunn.

Celle qui a lancé sa carrière

Dans un podcast consacré à Jean-Jacques Goldman, Éric Jean-Jean a fait des révélations inédites sur le chanteur. Selon ses dires, le père de Michael Goldman aurait sûrement eu du mal à faire décoller sa carrière sans l’intervention d’une femme.

Cette femme, c’est Monique Le Marcis. Nommée assistante du directeur de RTL en 1959, celle-ci aurait joué un rôle décisif dans le succès de Jean-Jacques Goldman. Comme l’a raconté Éric Jean-Jean, Monique Le Marcis a tout de suite cru au talent de Jean-Jacques Goldman.

Si bien que quand elle est devenue directrice de la programmation musicale de RTL, elle n’a pas hésité à miser sur lui. Elle a surtout contribué à son succès en faisant connaître son titre « Il suffira d’un signe ». Pendant de nombreuses semaines, la chanson est restée à la première place du Hit-Parade d’André Torrent.

En outre, Monique a aussi incité Jean-Jacques à participer à l’émission radio de Michel Drucker. Ce qui l’a beaucoup aidé. Puisqu’à après y avoir participé, il se fait inviter dans l’émission « Champs-Élysées ».

« Il suffira d’un signe » devient alors une chanson populaire. Au début de l’année 82, elle se hisse même au niveau des plus grands tubes de l’époque.

Bien qu’il soit devenu une star de la chanson, Jean-Jacques a toujours eu du mal avec la notoriété. Pourquoi ? Parce que comme l’a expliqué, Éric Jean-Jean, le chanteur déteste être au premier plan.

« Dès le début, Jean-Jacques Goldman a toujours détesté la célébrité et la notoriété que ça pouvait engendrer. Quand des fans lui demandaient un autographe au magasin ‘SPORT 2000’ de ses parents, Jean-Jacques Goldman se faisait passer pour son cousin », a raconté l’animateur de radio et de télévision française.

Source : Voici