Une célèbre enseigne rappelle des crèmes glacées dangereuses à travers tous les pays

Alors que les vacances commencent, rien ne vaut une bonne crème glacée pour se faire plaisir. Mais aussi délicieuse qu'elle puisse être, cette douceur peut nous réserver des mauvaises surprises.

© iStock / Image d'illustration

Les beaux jours sont de retour ! Dans ce contexte, certains rêvent à leur bronzage, quand d’autres attendent patiemment leurs congés pour souffler un coup. Mais en été, notre façon de manger change aussi. On délaisse temporairement la raclette et les soupes pour se focaliser sur les salades et les barbecues. Et forcément, en dessert, la crème glacée a tout pour plaire, lorsqu’on cherche à se régaler et à se rafraîchir. Malheureusement, comme bon nombre d’articles vendus en grande surface, la glace peut aussi faire l’objet d’un rappel.

Dernièrement, nous vous avons déjà alertés sur différents produits. Des jouets, de la viande de poulet, du poisson, des fromages… Ce mardi 9 juillet, c’est Leclerc qui a tiré la sonnette d’alarme, concernant des crèmes glacées. En effet, l’enseigne préfère jouer la transparence, afin de préserver la santé des consommateurs. Alors, comment repérer les lots touchés par cette procédure ? On fait le point !

Ces crèmes glacées à éviter

Le géant de la grande distribution a découvert une anomalie dans certains pots de glaces présents en rayons. Aussi, la chaîne de magasins n’a pas tardé à réagir. Évitant ainsi des incidents, et un éventuel scandale. Mais alors, quelles références sont concernées par cette opération ?

  • Le rappel cible les crèmes glacées caramel beurre salé, vendues via la marque Trium, en pots de 430 g.
  • La procédure touche tous les lots ayant une date limite de consommation fixée au 31 juillet 2025.
  • Ces glaces étaient en rayon chez Leclerc du 1 septembre 2023 au 8 juillet 2024, dans tous les magasins de l’enseigne en France.

Mais alors pourquoi la chaîne de supermarchés a lancé ce rappel ? Tout simplement parce que ces pots de crèmes glacées contiennent des corps étrangers. Et plus exactement des petits éléments métalliques. Un grave problème, puisque les consommateurs pourraient avaler ces débris, qui n’ont rien à faire dans un produit alimentaire. Étouffements, blessures internes… Les risques sont nombreux. Si vous avez cette crème glacée dans votre congélateur, ne la mangez pas ! Ramenez-la plutôt en magasin pour obtenir un remboursement.

Il était une pub est un média indépendant. Soutenez-nous en nous ajoutant à vos favoris Google Actualités :

Suivez-nous :