Raphaëlle Ricci (Star Academy) très remontée : « Ras-le-bol des mensonges, des trahisons »

Connue pour ses fonctions à Dammarie-les-Lys dans les années 2000, Raphaëlle Ricci n'a pas du tout apprécié la dernière campagne électorale.

© Getty Images

Si vous suivez le célèbre télécrochet depuis ses débuts, vous connaissez sans doute déjà cette forte tête. Dans les saisons 1, 2, 3, 5, 6 et 7 de la Star Academy, Raphaëlle Ricci intervenait comme coach en expression scénique. Il a cédé sa place il y a maintenant des années. Cela dit, le public ne l’oublie pas ! Car, en plus de son expertise artistique, elle a aussi un caractère bien trempé. Qui faisait parfois trembler les mauvais élèves au château.

Par la suite, Raphaëlle Ricci n’a pas vraiment changé de branche. De nos jours, elle exerce toujours en tant que coach, simplement, elle ne le fait plus devant les caméras. Parmi ses élèves, on trouve présentement des étudiants, désireux d’avoir plus d’aisance à l’oral. Côté travail, elle n’a donc pas à s’en faire. Et pour ce qui est de son franc-parler : ne vous en faites pas, il est toujours en place. Et au second tour des législatives, celle qu’on surnomme Raphie a décidé de prendre la parole, non sans colère…

Raphaëlle Ricci : une libre-penseuse ?

Avec son expérience et son métier, on devine qu’elle a dû bondir en découvrant les performances mélodramatiques des journalistes ces derniers jours. Et les candidats en campagne, parfois soporifiques ou trop nerveux, ont sans doute déçu l’œil expert de Raphaëlle Ricci. Cela dit, ce n’est même pas après eux qu’elle en avait, ce dimanche. Si elle a choisi de s’exprimer sur Facebook, c’est pour clamer sa lassitude. En effet, tout au long de la campagne, les appels à faire barrage au RN ont rythmé l’actualité. Ce qu’elle n’a pas du tout apprécié.

« Humeur du jour : ras-le-bol ! Ras-le-bol que l’on me dise quoi voter ! À la tv, radio, dans la presse… même mon assurance voiture me dit quoi voter !! On rêve… Ras-le-bol des mensonges, des trahisons, des unions-bidons-amnésiques, de l’hypocrisie… On se croirait dans Les Feux de l’Amour sans les brushings et la chirurgie esthétique… quoi que… »

Dans cette publication, Raphaëlle Ricci dit regretter le mépris et les préjugés qui pèsent sur les électeurs de droite :

« Si tu es à gauche, bravo, c’est bien, tu es un bon citoyen et dans le bon camp et ce n’est pas bien grave si tu ne condamnes pas le pogrom du 7 octobre. Si tu es à droite, pouahhhh quelle horreur ! Tu pues, c’est nauséabond, tu es un marginal avec un cerveau sans doute malade et au final, tu es dans le camp du mal. »

Espérons que l’issue du scrutin ne l’a pas trop agacée.

Sources : telestar.fr

Il était une pub est un média indépendant. Soutenez-nous en nous ajoutant à vos favoris Google Actualités :

Suivez-nous :