Retraite : comment s’y retrouver parmi les caisses qui versent les pensions ?

Après un départ en retraite, certains perçoivent uniquement la pension de la CNAV, mais d'autres ont droit à des complémentaires ou à des régimes spéciaux.

© iStock / Image d'illustration

Afficher Masquer les titres

L’an dernier, la réforme des retraites portée par Élisabeth Borne a suscité une vive mobilisation dans l’hexagone. Malgré tout, le texte a été adopté et a pu entrer en vigueur. S’il reporte l’âge de départ en retraite, il n’a pas entièrement changé le  système. Qui s’articule autour de plusieurs régimes et caisses de retraites. Mais qui paie quoi ? Tout dépend de votre carrière… Les anciens fonctionnaires, les retraités du secteur agricole et les salariés du secteur privé ont différents interlocuteurs. On vous propose un petit récapitulatif.

Retraite : qui gère le régime de base ?

Là encore, il existe des subtilités, selon les activités que vous avez exercées au cours de votre vie. Ainsi, les anciens salariés du privé doivent se tourner vers la Caisse nationale d’assurance vieillesse (CNAV). L’entité s’occupe du régime général, et se déploie sur le territoire à travers le réseau Carsat.

En revanche, les fonctionnaires (administration centrale) dépendent du service de retraite de l’État (SRE). Cela inclut également les militaires de carrière et les magistrats. De leur côté, les anciens agents de la fonction publique territoriale perçoivent leur retraite de base via la CNRACL. Et cela vaut aussi pour les agents hospitaliers. Enfin, les ouvriers d’État ont affaire à une caisse de cotisation à part : le FSPOEIE.

Les travailleurs du milieu agricole touchent leur pension de base via la Mutualité sociale agricole (MSA).

Enfin, pour ceux qui ont travaillé en indépendant, à l’image des commerçants et artisans, la retraite de base passe par le RSI (régime social des indépendants). De leur côté, les professions libérales (avocats, médecins, architectes…) dépendent de la CNAVPL (ce qui inclut la CIPAV et la CARMF).

Qui verse les pensions complémentaires ?

Les travailleurs cotisent aussi à ce qu’on appelle un régime complémentaire. Ce qui leur permet de toucher une seconde pension durant leurs vieux jours. Mais là encore, la caisse change selon votre passé dans le monde professionnel. Issu du secteur privé ? Dans ce cas, vous pourrez compter sur les versements de l’Agirc-Arrco.

Ancien fonctionnaire (SRE ou CNRACL) ? Vous avez le droit au régime additionnel de la fonction publique (RAFP). Enfin, si vous avez exercé en tant qu’agent non titulaire (contractuel) dans le secteur public, vous pouvez prétendre à la retraite complémentaire avec l’Ircantec.

Il était une pub est un média indépendant. Soutenez-nous en nous ajoutant à vos favoris Google Actualités :

Suivez-nous :