Tibo InShape révèle pour qui il a voté aux législatives : « Maintenant, je peux vous le dire… »

Célèbre pour ses vidéos au sujet du sport, Tibo InShape est le numéro 1 sur YouTube en France. Voilà pourquoi il ne souhaitait pas trop en dire jusqu'ici....

© YouTube @TiboInshape

On ne présente plus ce vidéaste à la masse musculaire imposante. Tibo InShape s’est fait connaître grâce à ses conseils sur le sport et la nutrition. Protéines, haltères, entraînement idéal… Tous ces sujets n’ont aucun secret pour lui. Sur YouTube, il totalise désormais plus de 21 millions d’abonnés. Ce qui le place devant Squeezie, longtemps numéro 1 sur la plateforme.

Avec une telle renommée, Tibo InShape a pris la parole de façon prudente durant la campagne. Incitant chacun à voter en son âme et conscience. Avant de se déclarer plutôt à droite quelques jours plus tard. À partir de là, beaucoup ont tiré des conclusions sur son orientation politique. En exhumant certains de ses vieux posts, aux accents islamophobes, certains en ont conclu qu’il soutenait l’extrême-droite. Après la percée du Nouveau Front Populaire au second tour, le youtubeur a décidé d’en finir avec ses rumeurs.

Tibo InShape assume son choix

Ceux qui connaissent vraiment le célèbre sportif avait sans doute une petite idée de ses accointances avec le gouvernement. En effet, il y a quelques années, le vidéaste n’avait pas hésité à tourner une vidéo avec Gabriel Attal, pour présenter le Service national universel (SNU). En détrônant Squeezie, il y a quelques semaines, Tibo InShape avait même reçu les compliments du Premier Ministre.

Ce 7 juillet au soir, le youtubeur est sorti de sa réserve. Le déclencheur ? La taquinerie qu’une internaute lui a adressée via le réseau social Threads.

« J’espère que Tibo InShape est en train de chialer. », écrit la jeune femme, faisait référence à la déception du côté du RN.

En découvrant ces propos, Tibo InShape a estimé qu’il était temps de jouer carte sur table avec son public. Ainsi qu’on aurait pu le deviner, il a opté pour Ensemble, l’alliance du centre et du parti de l’exécutif (Renaissance).

« Vous êtes trop persuadés de savoir pour qui je vote. Mais pas besoin de pleurer, je vote • Ensemble •  Maintenant, je peux vous le dire sans vous influencer, les élections sont terminées. », a commencé le vidéaste sur Twitter.

Bien entendu, il n’a laissé transparaître aucune amertume dans son tweet, bien au contraire. Il semble bien décidé à fédérer plutôt qu’à diviser les internautes.

« En revanche, je ne me permettrais jamais de vous juger. Vous êtes libres et responsables de vos votes. Excellente soirée. », a-t-il conclu.

Du côté de ses abonnés les plus à droite, la désillusion est rude.

« Tu me déçois… Vive le RN. », peste l’un de ses followers.

Il était une pub est un média indépendant. Soutenez-nous en nous ajoutant à vos favoris Google Actualités :

Suivez-nous :