Cora : l’enseigne est obligée de rappeler des vêtements, en raison leur dangerosité

On vous le dit assez souvent : n'importe quel produit peut faire l'objet d'un rappel. Ainsi, ce vendredi 5 juillet, Cora alerte le public sur deux références du rayon textile...

© iStock / Image d'illustration

Quand il s’agit de s’habiller, chacune a ses préférences. Il y a ceux qui rêvent de porter des tenues signées par les grands créateurs de la haute-couture. D’autres, privilégient les collections abordables de boutiques très célèbres, comme Zara ou Mango. Sans oublier les adeptes du shopping de seconde main, en friperie, sur Vinted ou Vestiaire Collective. Mais il faut savoir que de nombreuses enseignes de la grande distribution se mêlent aussi de mode. À l’image d’Auchan, Carrefour ou Cora, qui disposent bien souvent de vastes rayons dédiés au prêt-à-porter. Pour ce qui est du style ou de la qualité, chaque consommateur voit midi à sa porte.

Seulement, comme n’importe quel article vendu en ligne ou en grande surface, un vêtement peut tout à fait faire l’objet d’un rappel. Notamment s’il présente des risques pour la santé humaine. Aussi, ce vendredi 5 juillet 2024, la chaîne de magasins Cora a préféré jouer la prudence. Elle a publié une fiche d’information via la plateforme Rappel Conso. L’objectif ? Mettre ses clients en garde…

Cora : des articles textiles à risque ?

Si vous avez l’habitude de vous informer auprès de nous, vous savez que les procédures de rappel touchent toutes sortes de marchandise. Comme des jouets et des déguisements pour enfants. Mais aussi des voitures, des cafetières, et même des trottinettes. Dans le cadre présent, Cora a estimé que deux vêtements posaient un grave problème. L’enseigne les a donc retirés de la vente, et a décidé de rappeler tous ceux qui ont été vendus ces derniers temps.

  • La procédure vise deux références. Un tee-shirt (modèle Artemis) et un débardeur (modèle Astragale) au rayon mode pour femmes. Les deux articles sont de couleurs rouges (coloris : « Lipstick »).
  • Le rappel vise les lots Lot PE24 (Artemis et Astragale), dans toutes les tailles, du 38 au 52.
  • Ces habits se trouvaient dans les magasins Cora de la France entière, du 3 avril au 5 juillet.

Mais alors que risquent les consommateurs avec ces tops, qui semblent parfaits pour l’été ? En réalité, le problème vient de la composition du tissu. Des relevés ont montré une présence excessive de Nonylphénol éthoxylates (NPEO). Bien au-delà des limites réglementaires pour ce genre de produits chimiques. Voilà pourquoi Cora conseille fortement de ne plus porter ces vêtements. Si vous avez acheté l’un de ces petits hauts, ramenez-le en magasin pour obtenir un remboursement.

Il était une pub est un média indépendant. Soutenez-nous en nous ajoutant à vos favoris Google Actualités :

Suivez-nous :