Emilien au bord de l’élimination il perd ses moyens : « Oh m**de ! Je partais ! »

Le champion incontesté des 12 coups de midi a failli voir son titre s'envoler ce 28 juin...

© TF1

Avec 276 participations, Emilien réalise actuellement un véritable coup de maître. En effet, le jeune étudiant en histoire a détrôné Bruno et ses 252 participations. D’ailleurs côté cagnotte, c’est le même refrain. Le précédent record, que Bruno détenait, était de 1 026 127 euros. Une coquette somme, qu’Emilien a réussi à pulvériser en atteignant 1 193 871 euros de gains. Et ce n’est toujours pas terminé, puisque le jeune homme se trouve toujours en lice. Face à ce succès galopant, la production de TF1 s’agite aussi. En effet, face à autant de succès, la cagnotte commune du joueur et des téléspectateurs ne cesse d’augmenter. À ce propos, Jean-Luc Reichmann avait déclaré après une nouvelle victoire du Nantais :

« Vous avez fait monter la cagnotte commune, alors je trouve ça complètement fou ce qu’il se passe. C’est délirant. Ça commence même à nous échapper »

Finalement, leur rêve a presque failli se réaliser. On vous raconte ça.

Emilien sous le coup du stress ?

Enchaîner autant de victoires cause une véritable pression sur les épaules du jeune homme. D’ailleurs, il avait expliqué chez Voici :

« On sait très bien que c’est aussi une des difficultés de ce jeu : réussir à enchaîner autant de journées. Il y a forcément des choses qui ne viennent pas et qui seraient venues si on nous l’avait demandé plus tôt dans la journée. »

En effet, celui qui joue pour jouer se moque de ses gains. Ce qui l’intéresse avant tout c’est la victoire. Mais ce vendredi 28 juin, la défaite n’est pas passée loin. Le coup fatal a très bien failli porter son nom sur Emilien. Avec 5 secondes d’avances, la défaite n’est pas passée loin. Cependant, navré de vous l’apprendre, mais le jeune homme a su se ressaisir. Cela dit, cette situation ne l’a pas laissé de marbre. Alors qu’il devait regarder les indices pour l’étoile mystérieuse, Emilien a voulu quitter le plateau. Jean-Luc Reichmann lui a alors demandé :

« Vous ne regardez pas les indices ? »

Ce à quoi le jeune étudiant en histoire a répondu :

« Oh m**de ! Je partais ! Pardon, excusez-moi ! »

Une nouvelle victoire arrachée et un jour de plus pour le recordman du programme. Même si cet évènement en dit long sur sa fatigue mentale.

Il était une pub est un média indépendant. Soutenez-nous en nous ajoutant à vos favoris Google Actualités :

Suivez-nous :